Desktop versionMobile Version

Le Monstrueux et l’Humain

 | 
Danièle James-Raoul
, 
Peter Kuon

Deuxième partie De la Renaissance à l’Âge classique : le monstrueux apprivoisé, banni ou refoulé

Le monstrueux à l’époque de la Renaissance et la naissance d’un fantastique moderne dans La Jérusalem délivrée du Tasse (chant XIII1)

Irmgard Scharold

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

I. Le retour des monstres dans la littérature du fantastique classique

La littérature fantastique et du romantisme noir apparue au XIXe siècle est caractérisée par l’apparition remarquable de créatures monstrueuses qui font figure, aujourd’hui encore, de classiques du genre : la nouvelle d’E. T. A. Hoffmann, L’Homme au sable (1816), sur laquelle s’appuiera Freud pour développer sa théorie de l’inquiétante étrangeté, le Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley (anonyme, 1818), le Vampyre de John William Polidori (1819), le personnage de Dr. Jekyll et Mr. Hyde (L’Étrange cas du Docteur Jekyll et de Mr. Hyde, 1886) de Robert Louis Stevenson et le Dracula (1897) de Bram Stoker voient le jour. La fascination exercée par ces personnages, qui se reflète dans la tendance encore actuelle à les mettre en scène dans des remakes cinématographiques, motiva les analystes à en donner toujours plus d’explications : le comte Dracula apparaît ainsi comme un miroir sombre reflétant l...

Autor

Université de Würzburg

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search