Version classiqueVersion mobile

Le Monstrueux et l’Humain

 | 
Danièle James-Raoul
, 
Peter Kuon

Préface

Danièle James-Raoul, Manfred Kern et Peter Kuon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son essai « Des cannibales », Michel de Montaigne démasque la stratégie impérieuse de distanciation qu’impliquent les notions de sauvagerie et de barbarie par lesquelles une civilisation célèbre sa supériorité culturelle, pour cacher tout aussi bien l’ignorance et la brutalité qui lui sont propres. Par une inversion ironique, Montaigne affirme que les véritables barbares ne sont pas les monstrueux cannibales, comme on pouvait le croire, mais les Européens, dont la déchéance humaine se révèle au contact de mœurs différentes, naturelles.

L’essai de Montaigne met en évidence un procédé de distinction qui est devenu, au sein des cultural studies, un sujet de premier plan : la contraposition du propre et de l’autre, du propre et de l’étranger. Une autre manière, non moins révélatrice et complexe, d’articuler ce procédé élémentaire s’appuie sur l’opposition de l’humain et du monstrueux. On pourrait même dire que Montaigne, en démythifiant le cannibale, prolonge et renverse le discours...

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search