Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les karsts des régions climatiques extrêmes

 | 
Marian Pulina
, 
Jean-Noël Salomon

Glossaire

Texte intégral

1Allas : dépression à fond plat et versants raides, contenant parfois un lac, que l’on trouve dans les régions où le pergélisol dégèle localement. C’est l’une des manifestations du thermokarst.

2Bogaz : long couloir étroit des régions karstiques, souvent aligné le long d’une fracture, et dont le fond est rempli d’argiles de décalcification et souvent de débris végétaux.

3Firne : neige qui persiste d'une année à l’autre et dont la structure est modifiée par la fonte et la recristallisation, devenant granulaire. Forme de passage de la neige à la glace (névé).

4Glace “chaude” : il s’agit d’une notion relative liée à la température de la glace. Cette température peut atteindre des valeurs très basses comme au sein de l’inlandsis antarctique, ou se rapprocher du 0°C, ce qui favorise l’écoulement de la glace en cas de pente (ex : glaciers ; cf. surge) : dans ce cas, par comparaison, on parle de “glace chaude’’.

5Gnama : équivalent australien d’une cuvette de dissolution ou kamenitza.

6Jokulhlaup (“les glaciers qui courent”) : poches d’eau qui s’accumulent sous les glaciers et qui peuvent brusquement se libérer entraînant une débâcle brutale d’eau et de glace. Ce phénomène se produit plus particulièrement quand un volcan sous-glaciaire entrant en éruption provoque la fusion d’une partie du glacier qui le recouvre.

7Moulin glaciaire : puits vertical cylindrique qui perfore la surface d’un glacier et où s’engouffrent les eaux de fonte de surface. Les moulins soulignent les lignes de faiblesse des glaciers et peuvent atteindre plus de 30 m de profondeur. Ils donnent souvent accès aux galeries sous-glaciaires.

8Naled (icing, aufeis) : formation de glace sur le continent, englacement.

9Ñbadlandi (= bad-lands) : terrain profondément affecté par un ravinement intense.

10Nunatak : terme d’origine esquimau qui désigne le sommet d’un pic montagnard qui n’a pas été entièrement recouvert par les glaces environnantes.

11Ombilic : dépression peu étendue et creuse ; cuvette au fond d’une vallée glaciaire.

12Potholes : conduit vertical karstique.

13Pergélisol (permafrost) : sol gelé en permanence et absolument imperméable des régions arctiques ou de montagne.

14Ponor : perte située au fond d’un poljé et par où s’engouffrent les eaux de ruissellement issues des versants. Un ponor peut être émissif lorsque la nappe aquifère sous-jacente est surabondante.

15Sandre (outwash plain) : plaine d’épandage fluvio-glaciaire, à chenaux divagants, sur des matériaux à prédominance sableuse.

16Skjar (skjärgard) : nombreux écueils à proximité des côtes à fjords, sur des étendues marines peu profondes. Ils sont dus au réaménagement par l’érosion littorale des formes mineures du standflat (plate-forme d’érosion) en cours d’émersion

17Suchodol : terme usité en Sibérie pour désigner une dépression karstique (doline, petit poljé, etc.).

18Surge : crue glaciaire qui se produit souvent lors d’un réchauffement car d’une part la glace devient moins froide et plus fluide, et d’autre part l’eau de fonte au fond de celui-ci facilite l’avancée rapide du glacier. Une avancée brutale d’un glacier n’est donc pas forcément le signe d’un refroidissement, bien au contraire.

19Talik : couche non gelée se trouvant soit en dessous de la couche de surface qui gèle saisonnièrement, soit au sein même du pergélisol.

20Vrulja : source sous-marine d’origine karstique.

21Zone active : en région périglaciaire, il s’agit de la zone comprise entre la surface du sol et le pergélisol et qui, soumise en été au réchauffement solaire, dégèle provisoirement, ce qui entraîne de nombreuses figures de cryoturbation (sols polygonaux, cercles de pierres, fentes de gel, coins de glace, etc.).

© Presses Universitaires de Bordeaux, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540