Version classiqueVersion mobile

Pour une obligation de minimiser le dommage

 | 
Stéphan Reifegerste

Remerciements

Texte intégral

1À Madame le Professeur Horatia Muir Watt pour son soutien et sa patience : qu’elle veuille bien trouver ici l’expression de ma reconnaissance.

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search