Version classiqueVersion mobile

Des comportements fautifs du créancier et de la victime en droit des obligations

 | 
Yannick Le Magueresse

Titre I. Les comportements fautifs comme motifs exonératoires

Les comportements fautifs comme motifs exonératoires

Texte intégral

111bis. - Premier regard. A première vue, le fait ou la faute du créancier et la faute de la victime semblent procéder de la même logique. Ces concepts ont pour effet commun de provoquer l'exonération de responsabilité, partielle ou totale, de l'auteur d'un dommage. Cependant, quand bien même leurs effets peuvent tendre à une confusion, chacune de ces causes d'exonération comporte des particularités propres au régime de responsabilité duquel elle relève.

2Or les juges entretiennent délibérément la confusion entre ces causes d'exonération, ce qui leur permet de régler de manière pragmatique les contentieux qui leur sont soumis. De sorte qu'il importe de départir clairement les domaines respectifs du fait ou de la faute du créancier et celui de la faute de la victime. A cet effet, une analyse théorique (Chapitre I) précédera une analyse pratique (Chapitre II) de ces causes d'exonération de responsabilité.

© Presses universitaires d’Aix-Marseille, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search