Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Capitales culturelles, capitales symboliques

 | 
Christophe Charle
, 
Daniel Roche

Les auteurs

Texte intégral

1Paul Aubert est professeur de Littérature et Civilisation espagnoles contemporaines, directeur du Département d’études hispaniques à l’Université de Provence (Aix-Marseille I). A publié : « La propagande étrangère en Espagne dans le premier tiers du xxe siècle », Mélanges de la Casa de Velázquez, tome XXXI-3, Madrid, 1998 ; Les élites et la presse en Espagne et en Amérique Latine des Lumières à la Deuxième Guerre mondiale, Actes du colloque international de novembre 1997 (édition scientifique en collaboration avec Jean-Michel Desvois), Univ. de Provence-Univ. de Bordeaux III-Casa de Velázquez, 2000.

2Norbert Bachleitner est professeur au département de Littérature comparée à l’Université de Vienne (Autriche). A publié : Kleine Geschichte des deutschen Feuilletonromans, Tübingen, Narr, 1999 ; avec EM. Eybl et E. Fischer, Geschichte des Buchhandels in Osterreich, Wiesbaden, Harrassowitz, 2000.

3Frédéric Barbier est professeur à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, directeur de recherche associé à l’IHMC (UMR 8066 du CNRS). A publié avec : Sabine Juratic, Dominique Vany (sous la dir.), L’Europe et le livre : réseaux et pratiques du négoce de librairie, xvie-xixe siècles, Paris, Klincksieck, 1996, (« Cahiers d’histoire du livre », 1) ; Histoire du livre, Paris, A. Colin, 2000.

4Sarah B. Benson est assistante-doctorante auprès du Département d’histoire de l’art à l’Université de Cornell, New York (États-Unis). A traduit de l’italien: Architecture in the Age of Printing, MIT Press, 2001.

5Ewa Bérard est chargée de recherche au CNRS à l’UMR « Transferts culturels ». A publié : « Viatcheslav Ivanov et Ernst Curtius : philosophie de la culture et du nihilisme », Revue germanique internationale, 10/1999 ; Saint-Pétersbourg, une fenêtre sur la Russie, 1900-1935, Paris, Éd. de la Maison des Sciences de l’Homme, 2000.

6Jacques-Olivier Boudon est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Rouen. A publié : Histoire du Consulat et de l’Empire, Paris, Perrin, 2000 ; Paris, capitale religieuse sous le Second Empire, Paris, Éd. du Cerf, coll. « Histoire religieuse de la France », 2001.

7Céline Braconnier est maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise. A publié : « Braconnages sur terres d’Etat. Les inscriptions politiques séditieuses dans le Paris de l’après-Commune (1872-1885) », Genèses, 35, juin 1999.

8Catherine Brice est maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (en délégation à l’Institut d’Histoire du Temps présent du CNRS). A publié : « Rome mégapole patrimoniale », dans C. Nicolet, J. Ch. Depaule et R. Ilbert (dir.), Les Mégapoles méditerranéennes, Paris, Maisonneuve et Larose, 2000 ; « I viaggi délia Regina Margherita », dans D. Corsi (ed.), Altrove. Viaggi di donne dall’Antichità al Novecento, Rome, Viella, 1999 ; « Il Re era pallido ». Disasters and the making of royal image (1882-1884), dans Disastro! J. Foot et J. Dickie (dir.), Londres & New York, Saint Martin’s Press, 2001.

9Pascale Casanova est écrivain et critique littéraire. A publié : Beckett l’abstracteur. Anatomie d’une révolution littéraire, Paris, Le Seuil, 1997 ; La République mondiale des Lettres, Paris, Le Seuil, 1999.

10Jean-Pierre Chaline est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), directeur de l’UFR d’histoire, co-directeur du Centre de recherches en histoire du xixe siècle. A publié : Sociabilité et érudition. Les sociétés savantes en France aux xixe et xxe siècles, Paris, CTHS, rééd. poche, 1999 ; La France au xixe siècle, 1814-1914 (avec D. Barjot et A. Encrevé), Paris, PUF, rééd. 1999.

11Christophe Charle est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (CNRS). A publié : Vordenker der Moderne. Die Intellektuellen im 19. Jahrhundert, Francfort/M., Fischer Taschenbuch Verlag, « Europäische Geschichte », 1997 ; Paris fin de siècle, culture et politique, Paris, Le Seuil, 1998 ; La crise des sociétés impériales (1900-1940), essai d’histoire sociale comparée de l’Allemagne, de la France et de la Grande-Bretagne, Paris, Le Seuil, 2001.

12Myriam Chimènes est directeur de recherche au CNRS à l’Institut de recherche sur le patrimoine musical en France. A publié : « Élites sociales et pratiques wagnériennes : de la propagande au snobisme », in Von Wagner zum Wagnérisme : Musik, Literature, Kunst, Politik, Anegret Fausser und Manuela Schwartz (hg.), Leipzig, Leipziger Universitätsverlag, 1999 ; « Poulenc and his patrons : social convergences », in Francis Poulenc : Music, Art and Literature, Sydney Buckland & Myriam Chimènes (ed.), Aldershot (GB) et Brookfields (USA), 1999 ; La Vie musicale sous Vichy, Bruxelles, Paris, Complexe IHTP/CNRS, coll. Histoire du temps présent, 2001.

13Éric Darragon est professeur à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. A publié : Darstellen, was ich selber bin. Georg Baselitz im Gespräch mit Éric Darragon, Insel Verlag, 2000 ; « Manet-Caravage : l’objet du tâtonnement », Critique d’art, 16, automne 2000.

14Michel Espagne est directeur de recherche au CNRS, directeur de l’UMR « Pays germaniques » (ENS-Ulm). A publié : Les transferts culturels franco-allemands, Paris, PUE 1999 ; Le creuset allemand. Histoire interculturelle de la Saxe aux xviiie et xixe siècles, Paris, PUR 2000.

15Didier Francfort est maître de conférences à l’Université Nancy-II. A publié : « L’Orient des musiciens : Verdi et Saint-Saëns, étude comparée », in G. Meynier et M. Russo (dir.), L’Europe et la Méditerranée. Stratégies politiques et culturelles (xixe-xxe siècles), Paris, L’Harmattan, 1999 ; « Réflexion sur le mot ‘modéré’ », in F. Roth (dir.), Les modérés dans la vie politique française (1870-1965), Nancy, Presses Universitaires de Nancy, 2000.

16Étienne François est professeur d’histoire à l’Université Paris I Panthéon-Sotbonne et au « Frankreich-Zentrum » de l’Université technique de Berlin. A publié : 1968 – ein europäisches Jahr ? Leipzig, 1997 ; Marianne-Germania. Deutsch-französischer Kulturtransfer im europäischen Kontext, 1789-1914, Leipzig, Leipziger Universitätsverlag, 1998 ; avec Hagen Schulze (dir.), Deutsche Errine-rungsorte, Munich, Beck, 2001, vol. 1 et 2.

17Jane F. Fulcher est professeur de musicologie à l’Université d’Indiana à Bloomington. A publié : French Cultural Politics and Music from the Dreyfus Affair to the First World War, New York, Oxford UP, 1999; The Nation’s Image: French Grand Opera as Politics and Politicized Art, New York, Cambridge UP, 1987 (traduction française : Le Grand Opéra français: un art politique, Paris, Belin, 1988).

18Emmanuel Fureix est doctorant, ATER à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. A publié : « Mots de guerre civile. Juin 1848 à l’épreuve de la représentation », Revue d’histoire du xixe siècle, 1997/2 ; « Des émotions impolitiques : les cérémonies funèbres à la mémoire de Louis XVI et du duc de Berry dans le Paris de la Restauration », in L’émotion politique au xixe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne (à paraître).

19Thomas W. Gaehtgens professeur d’histoire de l’art à l’Université libre de Berlin. A publié : avec Krysztof Pomian, Histoire artistique de l’Europe. Le xviiie siècle, Paris, Le Seuil, 1998 ; avec Uwe Fleckner, Prenez garde à la peinture ! Kunstkritik in Frankreich, 1900-1945, Berlin, Akademie Verlag, 1999.

20Jean-Michel Leniaud est directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études (IVe section), professeur à l’École des Chartes. A publié : Les bâtisseurs d’avenir. Portraits d’architectes, xixe-xxe siècles, Paris, Fayard, 1998 ; « Les lieux et bâtiments du Conseil d’État », in Le Conseil d’État de l’an VIII à nos jours, Paris, Adam Biro, 1999.

21Matthias Middell est directeur du Centre des hautes études de l’Université de Leipzig. A publié : Kulturtransfer und Vergleich, Leipzig, 2000 ; avec Monika Gibas et Frank Hadler, Zugänge zu historischen Meistererzählungen, Leipzig, 2000.

22Gérard Monnier est professeur d’histoire de l’architecture contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. A publié : L’architecture moderne en France. 1966-1999. De la croissance à la compétition, tome III, Paris, Picard, 2000 ; Le temps de l’œuvre. Approches chronologiques de l’édification des bâtiments (dir.), Paris, Publications de la Sorbonne.

23Virgilio Pinto Crespo est professeur d’histoire moderne à l’Université autonome de Madrid. A publié : avec S. Madrazo, Madrid, atlas histórico de la ciudad (siglos ix-xix), Barcelone, 1995 ; Madrid en 1898. Unaguia urbana, Madrid, 1998.

24Ilaria Porciani est professeur d’histoire du Risorgimento à l’Université de Bologne. A publié : La festa della nazione. Rappresentazione dello Stato e spazi sociali nell’Italia unita, Bologne, Il Mulino, 1997 ; L’Università italiana. Repertorio di atti eprovvedimenti ufficiali, 1859-1914, Firenze, Olschki, 2000.

25Daniel Rabreau est professeur d’histoire de l’art des temps modernes à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur du Centre Ledoux. A publié : Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806). L’architecture et les fastes du temps, Annales du Centre Ledoux, tome III, Bordeaux-Paris, 2000 ; Le dessin d’architecture au xviiie siècle, Paris, 2000.

26Jean-Louis Robert est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur du Centre d’histoire sociale du xxe siècle. A publié : avec D. Tartakowsky, Paris, le peuple, xviiie-xxe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 1999 ; Les ouvriers, la patrie et la révolution, Paris 1914-1919, Besançon, Annales littéraires, 1997.

27Monika Steinhauser est professeur d’histoire de l’art à l’Université de Bochum. A publié : « Die Anatomie Selbdritt ». Das Bild des zergliederten Körpers zwischen Wissenschaft und Kunst, in P. Müller-Tamm und K. Sykora (Hg.), Puppen Körper Automaten. Phantasmen der Moderne, Cologne, 1999; « Die ästhetische Gegenwart des Vergangenen. Architektur- und Ruinenbilder zwischen Geschichte und Erinnerung », in H.-R. Meier und M. Wohlleben (Hg.), Bauten und Orte als Träger von Erinnerung. Die Erinnerungsdebatte und die Denkmalpflege, Zurich, 2000.

28Danielle Tartakowsky est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris VIII. A publié : Nous irons chanter sur vos tombes, le Père Lachaise, xixe-xxe siècle, Paris, Aubier, 1999 ; avec Jean-Louis Robert, Paris le peuple, xviiie-xxe siècle, Paris, Publications de la Sorbonne, 1999.

29Bruno Tobia est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Rome. A publié : L’Altare della Patria, Bologne, Il Mulino, 1998.

30Jakob Vogel est maître de conférences d’histoire à l’Université technique de Berlin. A publié : Nationen im Gleichschritt. Der Kult der ‘Nation in Waffen’ in Deutschland und Frankreich, 1871-1914, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 1997; avec Jürgen Kocka, « Bürgertum und Monarchie im 19. Jahrhundert », in Mario Kramp (Hg.), Krönungen. Könige in Aachen, Mainz, 2000.

© Éditions de la Sorbonne, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540