Version classiqueVersion mobile

La cité et l’Empereur

 | 
Antony Hostein

Aspects institutionnels

Aspects institutionnels

Texte intégral

« C’est aussi important que les inscriptions. »
Hans-Georg Pflaum, à propos des testimonia sur la vie des cités contenus dans l’œuvre de saint Augustin et étudiés par Claude Lepelley
(C. Lepelley, Aspects de l’Afrique romaine, p. 6).

1Contrairement aux idées reçues, les Panégyriques latins v(9) et viii(5) ne sont pas à proprement parler des discours d’apparat, mais bien des πρεσβευτικοὶ λόγοι, des discours prononcés par des légats de cités. Cette réévaluation de la nature de ces discours, de proche en proche, renverse les perspectives, obligeant à revoir les lectures qui en ont été proposées jusqu’à maintenant. Il paraît nécessaire, en particulier, de revenir sur les informations brutes qu’ils contiennent ainsi que sur l’idéologie qu’ils véhiculent.

2Témoignages exceptionnels du dialogue noué entre la ciuitas Aeduorum et les empereurs, ces discours dévoilent au premier chef des informations historiques que livrent d’ordinaire les sources épigraphiques, juridiques, mais également les rapports de fouilles archéologiques.

3Cette deuxième partie consacrée aux aspects institutionnels propose d’envisager ces panégyriques de manière inédite, en les traitant comme s’il s’agissait d’un dossier épigraphique. De la même manière, en raison des progrès accomplis dans les techniques de fouille et grâce aux récentes découvertes effectuées sur le territoire de l’antique ciuitas Aeduorum., publiées et bien transposables en termes historiques, l’analyse tiendra compte des acquis de la recherche en ce domaine, dans la perspective d’une confrontation des données matérielles avec celles des textes.

© Éditions de la Sorbonne, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search