Version classiqueVersion mobile

La famille, les femmes et le quotidien (xive-xviiie siècle)

Christiane Klapisch-Zuber n’a sans doute pas réalisé tous ses rêves d’adolescente - peindre comme Gauguin ou étudier l’art italien du Quattrocento - mais en s’orientant vers une carrière d’historienne, elle est devenue une spécialiste mondialement reconnue de la société florentine des xive-xvie siècles. Depuis une quarantaine d’années, en mettant à profit les ressources documentaires exceptionnelles de la Toscane et en intégrant des approches et des méthodes complémentaires comme l’enquête...


Lire la suite

Note de l’éditeur

Textes offerts à Christiane Klapisch-Zuber.
Ouvrage publié avec le concours du Conseil scientifique de l’université Paris I et du centre de recherches historiques (CNRS-EHESS).

  • Éditeur : Éditions de la Sorbonne
  • Collection : Homme et société | 32
  • Lieu d’édition : Paris
  • Année d’édition : 2006
  • Publication sur OpenEdition Books : 26 avril 2021
  • EAN (Édition imprimée) : 9782859445393
  • EAN électronique : 9791035104283
  • DOI : 10.4000/books.psorbonne.74172
  • Nombre de pages : 464 p.
Isabelle Chabot
Préface
Christiane Klapisch-Zuber
Du nombre au profil

Un parcours d’historienne

Les âges de la vie

Danièle Alexandre-Bidon
« Venez à moi, les bénis de mon père... »

Enfance et jeunesse dans la religion civique (Florence, fin du xve siècle)

La place des femmes

Cécile Béghin-Le Gourriérec
La tentation du veuvage

Patrimoine, gestion et travail des veuves dans les villes du Bas-Languedoc aux xive et xve siècles

Danielle Courtemanche
Regards croisés sur un conflit d’héritage

Le procès d’Alix de Cournon, dame de Godet (1393-1410)

Odile Redon
Le bienheureux qui aimait les femmes

Ambrogio Sansedoni (1220-1287)

Christiane Klapisch-Zuber et Alessandro Stella
Don Salvador, ses quatre femmes et ses treize enfants

L’alliance

Didier Lett
Le jeune homme et les deux sœurs

Séduction et mariage dans Le Livre du chevalier de La Tour Landry pour l’enseignement de ses filles

Instants de convivialité

Valérie Boudier
Quand l’image invite à la civilité

Une représentation de la convivialité chez Vincenzo Campi, peintre crémonais du xvie siècle

Jérôme Hayez
Le rire du marchand

Francesco di Marco Datini, sa femme Margherita et les gran maestri florentins

© Éditions de la Sorbonne, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search