Version classiqueVersion mobile

La République impatiente ou le club des Jacobins (1951-1958)

 | 
Philippe Reclus

Annexe IV

Texte intégral

La motion adoptée à main levée le 4 mai 1955

1Le congrès extraordinaire du Parti radical, réuni à Paris, le 4 mai,

2Conscient de la gravité des problèmes nationaux qui constitueront l’enjeu des prochaines élections sénatoriales et législatives,

3Conscient de l’insuffisance de la propagande menée par le Parti radical

4Persuadé de la nécessité de réviser les statuts du parti pour assurer dans son sein une véritable démocratie, et pour donner aux comités et aux fédérations les moyens d’influence,

5Décide de remplacer la présidence administrative du parti par une commission d’action composée de sept présidents ou secrétaires généraux de fédérations ou leurs représentants qui, sous l’autorité du Président Hérriot, des Présidents Queuille et Daladier aura pour tâche

6D’orienter la propagande du parti pour préparer l’action en vue des élections

7De développer l’effort des fédérations départementales

8D’agir énergiquement pour accroître le recrutement, surtout parmi les jeunes

9D’adopter un projet de révision des statuts

10De soumettre au prochain congrès extraordinaire un programme démocratique, clair et vigoureux, appelé à être soumis aux électeurs de 1956, et qui constituera la base de l’action politique du parti à la France.

11in Le Jacobin 13 mai 1955.

© Éditions de la Sorbonne, 1987

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search