Version classiqueVersion mobile

Chrysalides. Volumes I et II

 | 
Anne-Marie Sohn

Table des matières

Introduction. Rôles sexuels, division sexuelle des tâches et rapports entre les sexes

Le glissement du public au privé
De la Garçonne aux institutrices féministes
Des femmes émancipées aux sans-grade de la condition féminine
L’enrichissement de la problématique
L’apport de la sociologie « classique » de la famille
L’enracinement dans l’histoire sociale et l’histoire des mentalités
La confrontation avec les sciences humaines
La problématique finale

Chapitre 1. Enquête rétrospective et reflets de la condition féminine

A la recherche de sources sur les femmes et la vie privée
Inflation de discours et absence de sources spécifiques
Glanes archivistiques
Les témoignages
« Utilisons les folkloristes mais avec prudence ».
Mémoires et autobiographies
Des lacunes ?
Homogénéité et richesse des archives judiciaires
Une source longtemps inexploitée en histoire contemporaine
A la découverte de fonds en jachère
Une source néanmoins précieuse
Ambiguité et limites des archives judiciaires
Le refus de témoigner
Criminel et normalité des comportements
Contentieux et distorsion statistique
Témoins et mise en scène judiciaire
Sondage rétrospectif et image de la société française
Une répartition diachronique logiquement déséquilibrée
Des distorsions régionales
Une avant-garde féminine ?
Citadines et villageoises
Jeunes filles et femmes dans la force de l’âge
Épouses et célibataires
Des femmes issues des classes populaires
Métiers de femmes

Chapitre 2. Féminité et rôles féminins : normes théoriques et normes vécues

Des féminités officielles aux rôles proposés
Féminité et hiérarchie des sexes
Bonne mère, bonne « ménagère » et bonne épouse
« Ménagère » de l’économie domestique ou « ministre de l’intérieur et des finances de l’ouvrier » ?
Vocation et fonction exclusive des femmes : la maternité
La bonne épouse
Féminité vécue et rôles sociaux intériorisés
« Une bonne enfant »
Enfant « sage » et fillette « vicieuse »
« Une enfant docile, sage et studieuse »
« Ma petite fille est bien élevée »
« Elle est très intelligente et apprend bien à l’école »
Des fillettes « féminines » ?
Qualités des fillettes ou qualités enfantines ?
La jeune fille modèle, prémices de l’adulte
La femme adulte : mère, épouse, ménagère et travailleuse
Quelques problèmes de méthode
Rôles, comportements et qualités de l’épouse-modèle
La femme « travailleuse » et « économe »
« Une ménagère bien ordonnée »
« Mme B. est une excellente mère de famille »
La compagne : « je suis ta petite femme qui t’aime et qui pense toujours à toi et t’est fidèle »
La femme « féminine » : « Caroline C. était un modèle d’activité, de dévouement et de douceur »
La femme « aimable », « serviable » et « sobre »

Chapitre 3. La ménagère et les tâches domestiques

« Géographie » et « sociologie » des substrats ménagers
L’habitat rural : rénovation et diversité régionale
Les abords de la maison
« La visite d’une grosse truie n’est pas impossible pendant le dîner »
Taille de la maison et volume du travail ménager
Les progrès des matériaux
La très lente évolution de l’habitat populaire urbain
L’équipement des ménages
Vers l’armoire à glace pour tous
« Je nai seulement plus de drap pour mettre sur le lit de mes enfants. Je ne peux seulement leur changer, je n’en est plus »
Le matériel de la ménagère
Tâches ménagères et normes de propreté
Les normes proposées par les hygiénistes : draconiennes
« Les gens du Nord, ça brique » ou la France de la propreté
La France de la saleté invisible
L’ère des ménagères ?
La ménagère entre la profession et le devoir
Le ménage : un devoir pour les femmes de la famille
La ménagère entre profession et statut
Ménagères ou femmes au foyer ?
Le ménage secondaire, refusé ou négligé
Le ménage secondaire face à la contrainte professionnelle
Le ménage refusé
Le ménage négligé et les mauvaises ménagères
Les mauvaises ménagères « aisées »
La ménagère incompétente
Fléaux sociaux et ménagère du sous-prolétariat
Les pressions exercées sur les ménagères
Exigences et réprimandes du mari
Les pressions extérieures
Sphère féminine et hiérarchie des priorités ménagères
Nourrir la famille ou l’« honneur de la ménagère »
Les courses : contrainte ou distraction ?
Les corvées d’eau et de chauffage
La paysanne : cuisine simple et gros travaux
Le pain : une lourde responsabilité
La confection des repas
La cuisine des citadines : cuisine « vite faite » et « petits plats »
Servir à table et desservir
Entretenir le linge
« Jai coulez la lessive aujourd’hui »
Rythme des lavages et changement du linge
Grandes et petites lessives
Modes de vie, revenus et blanchissage
Diversité des intervenantes
Le raccommodage : « moi, Pistou, il saurait pas seulement cordurer un bouton »
La ménagère et la confection des vêtements
Le déclin des fabrications traditionnelles à la campagne
« Les femmes bretonnes ont toujours un tricot à la main »
La ménagère-couturière
« Faire le ménage »
« Elle fait les lits, elle balaye la maison et la met en ordre »
Nettoyages hebdomadaires et saisonniers

Chapitre 4. Responsabilités maternelles et tâches déléguées

Les mères légitimes : un ensemble complexe
La diversité des situations familiales
La référence : la mère mariée
Les mères légitimes atypiques
Les mères seules
Les mères légitimes vivant en concubinage
Mères légitimes d’enfants illégitimes
Primauté maternelle ou responsabilités partagées au sein du couple parental ?
La mère éducatrice entre le devoir et la prédestination
L’assignation des femmes aux tâches éducatives
La supériorité de la mère éducatrice
Rôle du père et patriarcat
Puissance paternelle ou parentale ?
La paternité et ses devoirs : le père nourricier
Le père, rival de la mère
Maternité et éducation déléguée
Familles monoparentales et délégation forcée
Mères isolées et coûts éducatifs
Les délégations éducatives forcées : les mères seules entre le travail et la misère
Pères isolés et délégation éducative : une logique originale
Les mères mariées et la délégation de tâches
Les stratégies maternelles ou comment concilier travail et éducation
De la pauvreté à la haine ou les mobiles éclatés de la délégation parentale
De la nourrice à l’asile
Les délégations longues
Les gardes à temps partiel

Chapitre 5. « Élever » les enfants ou le poids des tâches matérielles

Nourrir les enfants : la priorité
L’alimentation des bébés
Déclin et résistance de l’allaitement maternel
Le triomphe du biberon
Sevrage et alimentation mixte
Nourrir les « grands enfants »
Habiller les enfants et les « tenir propres »
Habiller les enfants : une prérogative féminine
Une fierté féminine : des enfants « bien tenus » et « propres »
Des enfants vêtus proprement
Laver les enfants ? « Ça les enrhumerait »
« Mais lous éfans soun sales, miel se fon »
« Je crois faire mon devoir de mère en les nettoyant tous les jours »
De beaux enfants, en bonne santé : une responsabilité maternelle
La prévention maternelle
De la mère soignante à l’auxiliaire médicale
De la mère à la puéricultrice : un processus d’acculturation féminine ?
Les mères confrontées au nouvel environnement sanitaire et aux pressions médicales institutionnelles
La puériculture comme « résultante de données techniques et sociales d’un moment »
Mères indociles ou mères indigentes ?

Chapitre 6. Éduquer : une tâche partagée

Instruire et donner un métier
L’école, nouvel enjeu éducatif : des ambitions parentales croissantes
Suivi des études et investissement parental
Instruction et choix de l’école
Le suivi du travail scolaire : une tâche partagée
Donner un métier et trouver une bonne place
Éducation morale, « bons conseils » et « bons exemples »
Éducation morale et exemplarité maternelle
Le bon exemple sexuel et maternel
Éducation morale et obsession de la sexualité : responsabilité parentale et ségrégation des sexes
L’innocence érigée en principe et l’ignorance généralisée
« La mère s’abstient devant elles de tout acte, de tout geste et de tout propos de nature à blesser leur pudeur »
« Je surveille mes paroles devant elle »
Le corps caché
La sexualité invisible
« C’est un triste spectacle à offrir aux fillettes qui vont faire leur communion »
« Je lui répondis que les petites filles ne doivent pas aller où il y avait des hommes »
Autodidactes de la sexualité et échec familial
Surveiller et punir
« Une trop grande liberté est mauvaise éducatrice »
A la recherche de la vigilance absolue
« Nous avons une fille et nous ne savons pas si nous n’aurons pas de désagrément plus tard »
Surveillance maternelle ou collective ?
« Elle n’est jamais sortie seule, je ne l’ai jamais laissée sans surveillance »
De la sévérité aux punitions : les parents et l’obéissance
Père sévère et mère faible ?
Correction parentale ou correction paternelle ?
Déclin des châtiments corporels et droit de correction
Droit de correction et partage des rôles ?
Les punitions d’exclusion
De l’autorité paternelle à l’amour maternel ?
« Autrefois, les parents aimaient leurs enfants, certes, mais pas avec cette tendresse ardente, inquiète, exclusive que l’on rencontre aujourd’hui »
« La mère paraissait avoir beaucoup d’affection pour elle »
« Mme C. a été très affectée par la mort de son enfant »
« Nous avons été plusieurs mois dans la plus mortelle inquiétude »
« Elle est particulièrement tendre et affectueuse pour les enfants »
« J’aime mon enfant de toutes les forces de mon âme »
« Je fini en tanbrassant de tout mon coeur ta pauv mère qui taime pour la vie »
« J’ai un cœur de père qui est très sensible pour mes chers enfants »
« J’ai deux enfants et trois filles »

Chapitre 7. Formation du couple et liberté féminine : le pouvoir de dire non

De la rencontre à la fréquentation ou le tri féminin des prétendants
« C’est marié par quelqu’un » ou la rencontre escamotée
Résistance et déclin du mariage arrangé dans les campagnes
Les mille facettes du mariage « orienté »
Créer des occasions de rencontre
« Il y a cinq ou six mois que nous nous courtisons avec la Delle R. qui habite la même maison que moi »
« Cela est venu peu à peu ensuite de certains travaux agricoles faits en commun »
« J’ai rencontré pour le première fois Louise L. dans un bal public à Cucuron le jour de la fête votive »
« Je l’ai rencontré un jour que j’allais faire les courses, il m’a parlé, je lui ai répondu et, de là, ça a été plus loin »
Premières avances et jeu de la séduction, passivité et réponses féminines
Au village, « le langage amoureux n’existe vraiment pas »
« J’aime par dessus tout me faire remarquer. J’adore les tenues excentriques et le maquillage »
Fréquentation, liberté et contrôle familial
Fréquentation des jeunes filles et filtre familial
« Elle ne voyait que le fils L. du consentement des parents de celui-ci qu’elle devait épouser »
« Quant à ton mariage, chère Delphine, je m’en remets à ta connaissance mais agis toujours avec le plus grand discernement car il s’agit de ta vie et encore de ton éternité »
« Il ne voudra jamais se marier avec toi, lui disions-nous. Cesse donc de le fréquenter »
Les jeunes filles face au veto parental
L’argumentaire des parents inflexibles
Le poids de la « position »
« Mon fils avait à peine vingt ans, j’ai fait des objections à ce mariage le trouvant trop jeune »
« Monsieur, la volonté de mes Parents est la mienne et je vous prie de renoncer à penser à moi » ou les jeunes filles entre soumission et rébellion
Fréquentation, vertu féminine et chaperonnage
« Pendant un an j’ai été l’attendre presque chaque soir à la sortie de son atelier »
« Quand je me suis marié il y avait environ deux mois que je la fréquentais »

Chapitre 8. La jeune fille et les écueils de la libre fréquentation

Aimer son futur : ivresse et dangers du nouvel impératif amoureux
« Je considère que cette union fut des deux côtés un mariage d’amour »
« A mes yeux, le bonheur c’est un mari aimant et fidèle »
Mise en scène épistolaire et thématique amoureuse
Amour souffrant, amour exalté, amour romantique
« Je ne sais, en vérité, si je suis capable d’aimer »
« Ce que je désire ce jour quan nous unira pour une vie »
Se « livrer » avant le mariage : un pari féminin
« Je me suis mariée à vingt-et-un ans et A. peut dire qu’il était le premier qui me touchait »
Le dilemme de la virginité rurale
La virginité urbaine entre laxisme et sévérité
L’enjeu des relations prénuptiales
« S’il ne m’avait promis le mariage, je ne me serais jamais donnée à lui »
Les abandons de la jeune fille sage ou comment se démarquer de la femme légère
Evaluation et déclin du risque sexuel
Mariage réparateur et honneur des jeunes filles
La jeune fille enceinte et la litanie des aveux
Le devoir de réparation masculine
« Qu’a bruta l’esculedo e la lavo de gun a rèn à li dire »
Grossesse prénuptiale et chantage au mariage
La spécificité des mariages légitimants
La seconde chance des mères célibataires
Ne pas faire la difficile
Marginalité et mariage des mères célibataires
La jeune fille à la merci d’une rupture
« J’ai été trompée par un individu qui m’avait promis le mariage et qui m’a abandonnée »
Promesses incertaines ou cyniques et crédulité féminine
« Bien des fois, on se dit cela entre fille et garçon sans en penser plus long »
« Je reconnais que pour obtenir ses faveurs je lui avais promis le mariage »
L’échec des projets matrimoniaux solides
Les réactions féminines à la rupture
La rupture au féminin

Chapitre 9. Le Code civil et les femmes à l’épreuve de la vie quotidienne

« La femme mariée n’a d’autre domicile que celui de son mari »
« Elle est venue habiter chez, moi »
« Tu ces bien toi que deux maitresse dans une maison ça ne va presque jamais »
Les femmes et l’argent
Une liberté féminine incontestée : le droit au travail
Jouir des fruits de son travail ?
« Il prétendait qu’il n’avait pas à subvenir à mes besoins »
« J’ai dû subvenir seule aux besoins de ma nombreuse famille, car mon mari ne m’a jamais aidée ».
« Les femmes sont faites pour nourrir les hommes »
La lutte pour le contrôle des revenus masculins
« Je remettais à ma femme ce que je gagnais »
« Son mari lui remettait l’argent de sa paye mais elle devait justifier ses dépenses »
« Ille ne m’ a pas donné un sou depuis trois mois »
Le mari chef de la communauté ou le chacun pour soi ?
« J’administre très bien ma fortune »
« Elle ma volez 410 francs et du linge »
Litiges financiers et victimes

Chapitre 10. Liberté féminine et pouvoir conjugal

Mari autoritaire et femme soumise
« Il disait qu’il voulait être le maître absolu »
Pouvoir marital et argument d’autorité
« Mon mari devenait de plus en plus impossible car je n’avais plus le droit de sortir ni de m’abillait a ma guize »
Femme punie, femme battue
« Leur histoire est celle de tous les ménages ouvriers mal assortis. Le mari est un ivrogne. Il se grise toutes les fois qu’il a de l’argent et quand il est gris, il bat sa femme. La femme est sale, fainéante, dépensière et se livre à la prostitution ».
« C’est quand il est ivre qu’il me maltraite »
La femme du tyran domestique
Le « maître absolu » et sa femme
« Si je l’ai frappée, c’était mon droit »
Punir l’« insoumise »
« Il avait le caractère violent et excessivement jaloux »
« Il ne faut pas battre ta femme »
La femme soumise
Docile par amour, conformisme ou peur
« J’ai caché ces violences jusqu’à maintenant mais je veux que ça finisse »
L’affirmation de l’autorité féminine
« Le gendarme de L. est encore à la porte »
Duel conjugal et maris battus
« Elle me donnait des coups de pied dans les jambes, elle me griffait la figure. J’osais à peine me défendre »
« Tiens, battons nous en duel »
Femmes rebelles et femmes libres
« Elle me disait que quand je lui commandais de monter, elle voulait descendre »
« Elle s’en allait courir dehors et me disait : je suis libre de me conduire comme je voudrais »

Chapitre 11. La vie intime des femmes mariées

Intimité et amour conjugal
Le couple entre intimité et complicité ouverte
« Ils paraissaient s’aimer beaucoup, je les ai vus souvent s’embrasser dans la cour »
« Ne vous mêlez pas des affaires de mon ménage, cela ne vous regarde pas »
La tyrannie douce de l’amour ?
Monologues amoureux et affres de l’amour non partagé
Poids des tabous et érotisme légal
La parole libérée
« Je fus obligée de le laisser faire de moi ce qu’il voulut »
Parler du sexe
« Il me traitait absolument comme une femme publique dans ses actes comme dans ses paroles »
L’implantation perverse
Les règles de la bienséance sexuelle
Le refus du voyeurisme
Caresses et « honteuses manœuvres »
Postures et mises en scène.
« Moi, je ne connais que les affaires normales »
De la femme frigide à l’hystérique
Devoir ou corvée conjugale ?
La femme entre passivité et dégoût
L’échec de la nuit de noces
« Quand je l’embrassé elle tourné sa figure dans un autre coté en me disant “tu me dégoûte” »
Demande sexuelle et frustrations féminines
« On disait qu’elle a une fureur utérine »
« Je crois qu’il a tout les torts de ne pas coucher avec moi parce qu’il ne veut pas »
Recherche et légitimité du plaisir féminin
Fidélité masculine et jalousie féminine
« Mon mari, peu de temps après notre mariage m’a communiqué une maladie vénérienne »
Des femmes exclusives

Chapitre 12. Maîtriser sa fécondité : une conquête féminine

Refus de la famille nombreuse et angoisse de la grossesse non désirée
« Ce n’est pas la quantité qui fait le bonheur »
« Plus de ménage sans enfant, choisissez et adoptez »
« Sept enfants, c’est un beau chiffre »
« Nous avons bien assez d’avoir quatre enfants, nous n’avons pas besoin d’en avoir un cinquième »
« Mieux vaut le couple que la douzaine »
Enfant unique et stérilité volontaire
« Au mois de mars 1916, je constatai avec inquiétude que mes régies ne réapparaissaient pas »
La contraception, une affaire d’hommes ?
Responsabilité contraceptive et pouvoir masculin
« Je me suis retiré »
L’avortement, une affaire de femmes
« Cette grossesse l’ennuyait pour diverses raisons »
« Si je ne m’étais pas fait avorter, j’aurais élevé dix enfants de plus »
« La plupart des accusées invoquent pour excuse de leur crime la misère, la crainte de ne pouvoir élever leurs enfants »
« Elle me disait qu’elle désirait avorter parce que ses deux premières couches avaient été pénibles et qu’elle craignait un troisième accouchement »
Information et passage à l’acte
« Elle a toujours eu la réputation de faire couler les enfants »
« Si tu veux, nous irons chez une femme qui te fera passer cela »
« J’avais entendu dire à l’usine que des injections de savon réussissaient très bien pour faire avorter »
« J’avais lu dans un livre que j’avais acheté à Paris qu’on pouvait se procurer l’avortement en introduisant une sonde dans la matrice de la femme »
De l’automédication à la faiseuse d’anges
Les moyens abortifs traditionnels
Liquéfier les sangs
« Il me portait des coups de poing au ventre »
« Je suis toujours très ennuiez, je n’est encore rien vu, j’ai pris du safran, cela ne m’a rien fait »
« La médecine populaire attribue à la quinine et à l’eau de vie allemande une action curative dans ce cas »
« Une femme peut-elle se faire avorter elle même ? »
« Ces diables de femmes, elles trouvent toujours des trucs »
« Elle a ajouté qu’en effet, elle savait travailler du crochet »
La perforation « domestique »
La perforation « chirurgicale »
L’injection-reine : « à tout hasard, j’ai pris dans la même semaine deux injections d’eau de savon »
L’avortement par dilatation
L’avortement rationnel
La banalisation de l’avortement
« Cela se fait maintenant communément et facilement »
« Perdue de désespoir, je me suis soumise à endurer des douleurs intolérables »
« Je ne pourrai pas vous donner une somme aussi forte »
« Il est écœurant de constater que des criminelles se font avorter lâchement pour éviter le fruit de leur faute »

Chapitre 13. Femmes mariées en rupture

Adultère et destruction du lien matrimonial
Adultère et échec conjugal
Malheur féminin et adultère
Désunion et adultère
« Depuis mon mariage, je n’ai pour ainsi dire jamais été d’accord avec mon mari »
« Je ne suis pas une mère. Je suis une p... Je suis partie parce que je ne pouvais plus te voir »
La mésentente sexuelle
« J’ai tombé comme bien des braves femmes on tomber »
« Il est pour elle et la nuit et le jour »
« C’est une coureuse »
Adultère de la misère, adultère de la faiblesse féminine
« Je suis heureuse avec lui, ce qui n’était pas le cas avec mon mari légitime »
Un environnement favorable
Le choix de l’amant entre le désir et les occasions
Femme séduite ou don Juane ?
L’infidèle entre repentir et arrogance
La femme adultère entre opprobre et indulgence
« Les relations adultères de R. avec la fe B. sont de notoriété publique à Blussans où elles causent un vrai scandale »
Maris « outragés » et maris « complaisants »
« Toute femme qui se dit je suis adultère sait qu’elle n’est plus digne d’être sur terre »
« J’ai toujours dit que si ma femme me trompait et que je le sache, toutes relations seraient emediattement finies entre nous »
« Rendez donc une épouse coupable à son époux infortuné qui essayera par ses exemples et ses conseils de la ramener dans le chemin de l’honneur dont elle s’est malheureusement écartée »
Du mariage à la rupture légale
De la mésentente à l’abandon du domicile
Femmes séparées et divorcées
« Je demande une séparation de corps et de biens et nom mon divorce »
« Chose capitale, j’ai mes filles à mois et il est condamné à leur verser une pension »
Femmes séparées, femmes seules
Le lot de la femme séparée : déclassement social et abandon de famille
L’appauvrissement des femmes séparées
« Il m’a été signifié d’avoir à verser à ma femme une pension alimentaire de 1 000 francs. Pension particulièrement accablante pour moi puisque mes gains de simple employé étaient de 1 200 francs par mois »
L’échec du recours judiciaire
L’argent, nerf de la guerre conjugale recommencée
La lutte pour l’enfant
La solitude des femmes séparées

Conclusion

La force des choses
« La dure vie qu’on a menée » ou l’idéologie à l’épreuve des faits
Les stratégies des femmes ayant pour tout patrimoine leur force de travail
Femmes misérables et indifférence aux normes
Progrès matériel et émancipation féminine ?
Elévation du niveau de vie, nouvelles aspirations et transformation des rôles
Progrès techniques et allègement des tâches domestiques
Une conquête décisive : de la femme à l’individu
L’explosion de l’individualisme : un mouvement de société asexué
La femme à la recherche du bonheur
Maternité choisie et chaîne de la maternité
Le hiatus entre rôles, représentations et individus-femmes
Cris dans le désert et surdité volontaire
Les normes en déshérence
Les illusions du droit
L’antienne des élites
Noyau dur des rôles féminins et rôles flous
Des avant-gardes aux laissées pour compte de l’émancipation
Inflexions et ruptures (1860-1960)
Femmes d’avant-garde
Les femmes et l’axe P. L.M. de la modernité

Sources et bibliographie

Sources manuscrites parisiennes
Archives nationales
Série BB18 : correspondance générale de la Division criminelle du ministère de la Justice
Série BB24 : dossiers de demandes de grâce
Série F15
Série F19
Série F22
Archives de l’Assistance Publique
Bibliothèque Marguerite Durand
Archives iconographiques
Sources manuscrites départementales
Série J
Série M
Série U
Série X
Sources imprimées et ouvrages à caractère de sources
Mémoires, souvenirs, témoignages et autobiographies
Enquêtes et rapports
Études régionales
Sources à caractère médical
Glanes imprimées
Ouvrages de référence
Problèmes de méthode
Histoire des femmes et études sur les femmes
Historiographie et épistémologie des études sur les femmes
Images et représentations de la femme
Le travail féminin
Études sur la condition féminine
Droit, criminalité et sources judiciaires
Hygiène, logement et tâches domestiques
Maternité, éducation et politiques de familialisation
Famille et mariage
L’amour, la sexualité, le corps
Études régionales
Ouvrages divers : histoire sociale, histoire culturelle...

Annexe

Portraits féminins et expressions recensées
Expressions utilisées pour les fillettes
Expressions utilisées pour les jeunes filles
Expressions utilisées pour les femmes mariées
 
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search