Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Des chartes aux constitutions

Autour de l’idée constitutionnelle en Europe (xiie-xviie siècle)

Par constitution, il est convenu d’entendre un texte établissant la forme organique de l’État, et de tels textes n’existent pas avant le xviiie siècle. Peut-on alors parler de « constitutions » pour le Moyen Âge ? Empiriquement, communes et monarchies avaient des constitutions : aucun texte juridique ne les décrivait, mais elles existaient bel et bien et on en discutait pied à pied les dispositions. Dès qu’ils les ont connues, les juristes et les théologiens ont discuté les constitutions a...


Weiterlesen

Anmerkungen des Autors

Ouvrage publié avec le concours du Conseil scientifique de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, du European Research Council et du Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris.

Signs and States, programme financé par l’ERC (European Research Council), a pour but d’explorer la sémiologie de l’État du XIIIe siècle au milieu du XVIIe siècle. Textes, performances, images, liturgies, sons et musiques, architectures, structures spatiales, tout ce qui contribue à la communication des sociétés politiques, tout ce qu’exprime l’idéel des individus et leur imaginaire, est ici passé au crible dans trois séries de rencontres dont les actes ont été rassemblés dans une collection, Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640).

Ces volumes, adoptant une perspective pluridisciplinaire et comparative dans une visée de long terme, combinent études de cas, analyses conceptuelles et réflexions plus théoriques. Et les réponses à ce questionnaire, issu d’une réflexion sur une histoire culturelle poursuivie sur plus de cinq siècles, remettent en cause une histoire de l’Occident latin où l’on opposerait Église et État : la mutation culturelle engendrée par la réforme grégorienne qui, tout en assurant d’abord le triomphe de la papauté, a donné à l’État moderne les moyens d’assurer sa propre légitimité en créant les conditions d’une révolution du système de communication. Elle engendre un partage du pouvoir symbolique et des processus de légitimation avec l’État : la capacité de ce dernier à se légitimer par le consentement de la société politique en dehors de la contingence religieuse est une spécificité de l’Occident latin, clé de l’essor des États modernes européens.

  • Verlag : Éditions de la Sorbonne, École française de Rome
  • Buchreihe : Histoire ancienne et médiévale | 160
  • Erscheinungsort : Paris
  • Erscheinungsjahr : 2019
  • Auf OpenEdition Books veröffentlicht : 03 avril 2020
  • EAN (Printversion) : 9791035102784
  • EAN (elektronische Version) : 9791035105792
  • DOI : 10.4000/books.psorbonne.54257
  • Seitenzahl : 464 p.
Jean-Philippe Genet und François Foronda
Avant-propos

Partie I. Généalogies constitutionnelles

Frédéric Boutoulle
« Ils lui concédèrent la justice pour le maintien de la paix »

Une image du contrat politique et de l’origine
des franchises au sein de la paysannerie gasconne au xiiie siècle

Gisela Naegle
Cités-États ou simples sujets ?

Villes rebelles et villes fidèles dans la constitution du Saint-Empire (xive-xvie siècle)

Partie III. Contrôles de constitutionnalité

Carlos Laliena Corbera
Distancia y constitucionalidad

La dinámica política del reino de Aragón en la década de 1440-1450

Partie IV. Crises constitutionnelles

Jérôme Loiseau
Contribuer ou disparaître !

Les états des deux Bourgognes face aux monarchies de France et d’Espagne (1636-1678)

Partie V. Questions de principes

Gian Maria Varanini
Gli angusti orizzonti

Lessico delle dedizioni e «costituzione materiale» negli stati territoriali italiani: l’esempio della Terraferma veneziana (secolo XV e ss.)

© Éditions de la Sorbonne, 2019

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540