Version classiqueVersion mobile

Une incertaine alliance

 | 
Pierre Mélandri

Avant propos

Texte intégral

A mes parents

  • 1 – Cité in GARDNER (Lloyd C.) : Architects of Illusion, Men and Ideas in American Foreign Policy, 19 (...)
  • 2 – Cité in SULZBERGER (Cyrus L.) : Les derniers des géants, Paris, Albin Michel, 1972, p. 529.

« La peur de notre isolationnisme et de l’expression unilatérale du pouvoir économique américain conduisent les puissances européennes à des politiques unilatérales de sécurité qui, à leur tour, rendent notre isolationnisme plus probable. »
Le théologien Reinhold Niebuhr en 1945.1
« Si l’Europe ne tient pas ses promesses, il y aura un jour une poussée aux Etats-Unis contre l’idée que notre pays est le policier du monde. Nous enrôlons des hommes, payons des impôts et subissons des pertes humaines dans des pays lointains comme le Vietnam du Sud. Les Européens n’ont pas commencé à entreprendre l’effort national qu’ils ont fait en 1939 pour se battre les uns contre les autres. »
Le secrétaire d’Etat Dean Rusk, le 11 décembre 1962.2

Notes de fin

1 – Cité in GARDNER (Lloyd C.) : Architects of Illusion, Men and Ideas in American Foreign Policy, 1941-1949, Chicago, Quadrangle Books, 1970, p. 48.

2 – Cité in SULZBERGER (Cyrus L.) : Les derniers des géants, Paris, Albin Michel, 1972, p. 529.

© Éditions de la Sorbonne, 1988

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search