Jean Monnet

L’Europe et les chemins de la paix

Gérard Bossuat et Andreas Wilkens (dir.)
Internationale

Présentation

Jean Monnet, le père de l’Europe, un inconnu ? Des historiens européens et d’Amérique, spécialistes de l’Europe, ont rassemblé leurs connaissances acquises dans les archives de Jean Monnet et dans celles de leurs pays ou glanées dans les entretiens avec les témoins, pour faire un bilan sans complaisance de Jean Monnet.

Ce volume ne fournira pas une biographie ronde et lisse mais plutôt des interprétations parfois contradictoires de la personnalité et de l’œuvre de Monnet, de l’inspirateur selon l’apostrophe fameuse du général de Gaulle. L’espace considéré est celui du siècle : depuis le premier engagement public de Monnet pendant la Grande Guerre jusqu’à la période du Comité d’Action pour les Etats-Unis d’Europe des années 1960 et 1970. La multiplicité des formes de l’action de Monnet révèle l’extraordinaire pouvoir de persuasion et de transformation de cet homme, issu du vieux terroir français des Charentes, mais embrassant aussi les lointains horizons de l’Atlantique.

En ces temps d’hésitations internationales, de mondialisation redoutée, Monnet a poursuivi une idée simple, mais forte : la Paix et l’union des Européens. Le rapprochement entre la France et l’Allemagne en constituait la pierre angulaire. Dépasser les vieux antagonismes, fusionner les souverainetés, donner une identité à l’Europe, telle était son ambition. Ce livre d’histoire explique comment Monnet a su utiliser les grands événements du XXe siècle en travaillant avec les plus éminents responsables politiques pour réaliser, en partie, ces objectifs.

Sommaire

Andreas Wilkens
Avant-propos

Quatrième partie. Documents inédits de Jean Monnet

Jean Monnet
Des conditions de Paix dans le monde

Note manuscrite, Alger 1943

© Éditions de la Sorbonne, 1999

Licence OpenEdition Books

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.