Version classiqueVersion mobile

Julius et Ethel Rosenberg. Un déni de justice

 | 
Roger Pinto

Première partie. Les faits devant la Cour Criminelle et le Jury 1950-1953

IV. « Ici Julius »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La voix au téléphone

Élisabeth Bentley témoigne que lorsqu’elle travaillait avec Jacob Golos, il lui arriva une fois de l’accompagner non loin de Knickerbocker Village1. C’était peut-être en 1942, au début ou à la fin de l’automne. Elle savait que Golos devait y prendre des documents qu’un ingénieur lui confierait. Voici le récit de cette mission : Golos gare la voiture, Élisabeth reste à l’intérieur. Son compagnon traverse la rue et attend au coin. L’homme survient. Ensemble, ils marchent sur le trottoir et s’arrêtent quelques portes plus loin pour régler leurs affaires. Puis Golos revient à la voiture, muni d’une enveloppe de documents. Depuis cette journée et jusqu’à la mort de Golos, en novembre 1943, Élisabeth Bentley affirme qu’elle reçut, à intervalles réguliers, des appels téléphoniques d’un correspondant qui commençait toujours la conversation par ces mots : « Ici Julius ». Ces appels, donnés à l’aube, eurent lieu à cinq ou six reprises, tirant chaque fois Élisabeth du somm...

© Éditions de la Sorbonne, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search