Version classiqueVersion mobile

La genèse de l’expédition franco-britannique de 1956 en Égypte

 | 
Jean-Yves Bernard

Préface

Trevor Burridge

Texte intégral

1La présente étude, me semble-t-il, ajoute énormément à la connaissance historique des origines de l’intervention anglo-française à Suez en 1956. C’est le premier travail qui examine en profondeur les aspects français et britanniques de cette expédition fatidique. C’est aussi le premier ouvrage qui insiste sur l’importance des mobiles de politique intérieure des deux gouvernements dans l’affaire de Suez. L’auteur ne démontre pas seulement la coïncidence de la crise de Suez avec deux autres crises – celle du parti conservateur et celle de la IVe République – mais aussi que l’intervention militaire en résulte largement.

2Les recherches conduites en Grande-Bretagne et en France sont de haut niveau. La grande disponibilité des archives anglaises a permis une riche moisson, dont l’abondance a concouru à réduire certaines lacunes du côté français. En retour, les sources françaises ont servi à mieux évaluer la documentation britannique. Jean-Yves Bernard tire en outre judicieusement parti d’une série de rencontres avec nombres d’acteurs qui ont participé, à divers titres, à l’élaboration des politiques qui aboutissent à l’expédition anglo-française.

3Le fiasco de cette action militaire a annoncé la fin de l’esprit impérialiste chez les conservateurs britanniques et, peut-être, le début d’une mutation similaire chez les Français. En somme, ce livre traite, de façon appropriée, d’un grand sujet d’histoire contemporaine. L’Affaire de Suez a finalement trouvé son meilleur historien.

Auteur

Professeur retraité,
Université de Montréal

© Éditions de la Sorbonne, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search