Version classiqueVersion mobile

Statuts communaux et circulations documentaires dans les sociétés méditerranéennes de l'occident (xiie-xve siècle)

 | 
Lett Didier

Avant-propos

Didier Lett

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce volume est le résultat éditorial de la troisième rencontre du programme « Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (xiie-xvsiècle) », qui s’est tenue à l’École française de Rome, les 26 et 27 juin 20151. Au cours du premier colloque (Rome, juin 2013)2, nous avons décrit les formes codicologiques et le langage des « corpus statutaires », que nous avions définis comme « tout type de texte qui se présente comme une forme écrite et stabilisée du droit local, édictée par une autorité publique communale ». Puis, lors d’une deuxième rencontre (Rome, juin 2014), nous nous sommes interrogés sur la manière dont un statut est construit en nous intéressant aux « acteurs » de la norme (statutari, legum doctores, juris periti, etc.), à la rhétorique et à l’écriture des statuts3. Avant d’observer ces documents « vus de l’intérieur » (l’organisation interne) et « vus de l’extérieur » (l’usage des statuts dans toutes les aut...

Auteur

Didier Lett est professeur d’histoire médiévale à l’université Paris Diderot (Paris 7) et membre senior de l’IUF. Spécialiste de l’enfance, de la famille et du genre, il a également travaillé sur la documentation de l’Italie communale ou pontificale (registres de justice, statuts communaux, procès de canonisation). Durant cinq ans, il a dirigé, à l’École française de Rome, le programme « Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (xiie-xve siècle) », à l’origine de cette série d’ouvrages édités aux Éditions de la Sorbonne-CERM (il a dirigé le premier volume de la série, intitulé « La confection des statuts dans les sociétés méditerranéennes de l’Occident (xiie-xve siècle) » paru en 2017). Dans ce champ de recherche, il a notamment publié, Un procès de canonisation au Moyen Âge. Essai d’histoire sociale. Nicolas de Tolentino, 1325, Paris, PUF (Le Nœud Gordien), 2008 ; « Des compilateurs au travail. Groupe et identité des statutari dans les Marches centro-méridionales du xve siècle », dans D. Lett (dir.), La confection des statuts dans les sociétés méditerranéennes de l’Occident (xiie-xve siècle), Paris, Éditions de la Sorbonne-CERM, 2017, p. 197-224 ; « Sexuelle Gewalt und Gender in den Gerichtsakten von Bologna im 15. Jahrhundert », dans Dorothea Nolde (dir.), Sexuelle Gewalt gegen Kinder in der Geschichte/Sexual Violence against Children in Historical Perspective, OEZG (Österreichische Zeitschrift für Geschichtswissenschaft), Vienne, 2, 2017 ; « L’inceste père-fille à la fin du Moyen Âge : un crime, un péché de luxure ou un acte consenti ? », Société et Représentations, « Dire l’inceste », automne 2016, 42, p. 15-30.

© Éditions de la Sorbonne, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search