Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chemins d'outre-mer

 | 
Damien Coulon
, 
Catherine Otten-Froux
, 
Paule Pagès
, 
et al.

Le voyage d’outre-mer à la fin du xve siècle : essai de définition de l’identité pèlerine occidentale à travers le récit de Nicole Le Huen

Béatrice Dansette

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Durant les dernières décennies du xve siècle, les pèlerinages occidentaux à Jérusalem connaissent une grande vogue auprès de groupes sociaux très divers, parmi lesquels se trouvent de nombreux clercs. Leur étude prosopographique reste difficile, car rassembler suffisamment d’informations sur leurs motivations individuelles ou collectives1, n’est pas aisé. Ces motivations constituent le fond de l’identité pèlerine2, qu’il n’est pas question de définir ici de façon exhaustive : il s’agira seulement d’en cerner quelques aspects à travers la quête identitaire du frère carme Nicole Le Huen, qui accomplit son pèlerinage à Jérusalem en 1487, et en fit imprimer le récit à Lyon l’année suivante3. Les premiers incunables consacrés à la Terre sainte, comme le sien, sont souvent des ouvrages composites, mêlant au récit personnel des textes traditionnels et polémiques sur l’Orient, à la différence d’autres imprimés qui se présentent comme de simples guides spirituels4. Son texte paraît mériter q...

© Éditions de la Sorbonne, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540