Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Géographes d’al-Andalus

 | 
Emmanuelle Tixier du Mesnil

Sources et bibliographie

Note de l’auteur

Lors de la rédaction de ma thèse, étalée sur de nombreuses années, je n’ai pas eu connaissance des travaux essentiels sur la géographie arabe menés par Jean-Charles Ducène ou par de jeunes collègues, tunisiens notamment, ce qui explique que je ne les cite pas. Je n’ai de plus eu accès que bien après aux nouvelles éditions de certaines sources. Les utiliser lors de la publication aurait supposé remanier l’ensemble et cet ouvrage n’aurait pu voir le jour.

Texte intégral

SOURCES GÉOGRAPHIQUES ANDALOUSES

Al-Bakrī, Kitāb al-Masālik waal-Mamālik.

— S. Bouamrane (éd. et trad. part.), Kitāb al-Masālik wa al-Mamālik de Abū ʿUbayd al-Bakrī ( xie siècle), thèse sous la dir. de J. Devisse, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1993.

— ʿAbd al-Raḥmān ʿAli Al-Ḥāğğī (trad. part.), Ğuġrāfiya al-Andalus wa-Urūba mīn Kitāb al-masālik wa al-mamālik li Abī ʿUbayd Al-Bakrī, Beyrouth, 1968.

— E. Vidal Beltran (trad. part.), Geogragia de España (Kitāb al-Masālik wa al-Mamālik), Saragosse, 1982.

Al-Ḥimyarī, texte arabe relatif à al-Andalus et traduction par É. Lévi-Provençal, La péninsule Ibérique au Moyen Âge d’après le Kitāb al-Rawḍ al-miʿṭār fī ḫabar al-aqṭār d’Ibn ʿAbd al-Munʿim al-Ḥimyarī, Leyde, 1938.

Ibn Saʿīd al-Maghribī, Rāyāt al-mubarrizīn wa-ġāyāt al-mumayyizīn, éd. et trad. esp. E. García Gómez, Madrid, 1942 ; trad. angl. A. J. Arberry, Cambridge, 1953.

Al-Idrīsī, Opus Geographicum, Leyde, 1970-1978 ; trad. chevalier Jaubert, revue par A. Nef, Idrīsī. La première géographie de l’Occident, prés. H. Bresc, A. Nef, Paris, Flammarion, 1999.

Aḥmad al-Rāzī, « La Description de l’Espagne de al-Rāzī », par É. Lévi-Provençal, Al-Andalus, XVIII, 1953, p. 51-108.

Al-ʿUḏrī,Tarṣīʿ al-aḫbār wa-tanwīʿ al-āṯār al-bustān fī ġarā’ib al-buldān wa al-masālik ilā ğamīʿal-mamālik.

— ʿAbd al-ʿAziz al Ahwanī (éd.), Madrid, IEEI, 1965.

— F. de la Granja (trad. part.), « La Marca superior en la obra de Al-ʿUḏrī », Estudios de Edad media de la Corona de Aragón, VIIII, 1966, Saragosse, p. 4-99.

— M. Sánchez Martínez (trad. part.), « La cora de Ilbīra (Granada y Almería) en los siglos x y xi, segun Al-ʿUḏrī (1003-1085), traducción y notas », Cuadernos de Historia del Islam, VII, 1975-1976, p. 5-82.

— E. Molina López (trad. part.), « La cora de Tudmir según al-ʿUḏrī », Cuadernos de Historia del Islam, 4, 1972, p. 7-113.

— R. Valencia (trad. part.), « La cora de Sevilla en el Tarṣīʿ al-aḫbār de Aḥmad ibn ʿUmar al-ʿUḏrī », Andalucía islamicá. Textos y estudios, 4-5, 1986, p. 107-143.

Al-Zuhrī, « Kitāb al-Ǧūġrāfiya. Mappemonde du calife al-Maʾmūn reproduite par Fazārī (iiie/ixe s.), rééditée et commentée par Zuhrī (vie/xiie s.) », texte arabe établi avec introduction en français par Mohammad Hadj-Sadok, Bulletin d’études orientales, XXI, 1968, p. 8-312.

Ḏikr bilād al-Andalus. Una descipción anónima de al-Andalus, éd., trad. et notes L. Molina, Madrid, CSIC, 1983, 2 t.

ŒUVRES ARABES CITÉES OU UTILISÉES

Al-Ḍabbī, Buġyat al-multamis, Biblioteca Arábico-Hispana, III, Madrid, 1885. Ibn al-Abbār, Kitāb al-Takmila li-kitāb al-Ṣila, F. Codera (éd.), Biblioteca Arábico-Hispana, V-VI, Madrid, 1887-1889 ; suppléments, variantes et index, Alarcon et Gonzalez-Palencia, Miscelanea de Estudios y Textos Arabes, Madrid, 1915. Le début de l’ouvrage a été édité par A. Bel et M. Ben Cheneb, Alger, 1920.

Abū al-Fidāʾ, Géographie, M. Reinaud (éd.), Géographie d’Aboulféda, Paris, 1848, t. II.

Hāğğī Ḫalīfa, Kashf al-zunūn, Flügel (éd.), Leipzig, 1835-1858.

Ibn Abī Uṣaybiʿa, ʿUyūn al-anbāʾ fī ṭabaqāt al-aṭibbāʾ, Le Caire, éd. Müller, 1882, t. II.

Ibn Baškuwāl, al-Ṣila, Biblioteca Arábico-Hispana, Madrid, 1883, II.

Ibn Faḍlān, Risāla fī waṣf al-riḥla ilā bilād al-Turk wa al-Rūs wa al-Saqāliba, S. Dahan (éd.), Damas, 1379/1959.

Ibn Faraḍī, Kitāb tārīḫ ʿulamā al-Andalus, F. Codera (éd.), Biblioteca Arábico-Hispana, VII-VIII, Madrid, 1892 ; nouv. éd., Le Caire, 1966. Ibn Ǧubayr, Taḏkira bi-aḫbār ʿan ittifāqāt al-aṣfār, trad. P. Charles-Dominique, dans Voyageurs arabes, Paris, Gallimard (Bibliothèque de la Pléiade), 1995, p. 71-368.

Ibn Ḫaldūn, Kitāb al-ʿIbar, 7 vol., Bulāq, 1867 ; Peuples et nations du monde ; extraits des ʿIbar traduits de l’arabe et présentés par A. Cheddadi, Paris, Sindbad (La Bibliothèque arabe), 1986, 2 t.

Ibn Ḥawqal, Kītab ṣūrat al-arḍ, J. H. Kramers (éd.), t. II, Bibliotheca Geographorum Arabicorum, Leyde, 2e éd., 1938 ; trad. G. Wiet, La configuration de la Terre, Paris/Beyrouth, 1964 [rééd. Paris, Maisonneuve & Larose, 2001].

Ibn Ḥayyān, Al-muqtabis fī ta’rīḫ riğāl al-Andalus, P. Chalmeta, F. Corriente, M. Subh (éd. part.), Al-Muqtabis V (règne de ʿAbd al-Rahmān III), Madrid, Instituto Hispano-Árabe de Cultura, 1979.

Ibn Ḥazm, Marātib al-ʿulūm, éd. et trad. angl. A. G. Chejne, Chicago, 1982.

Ibn ʿIḏārī al-Marrākušī, Kitāb al-bayān al-muġīb fī aḫbār mulūk al-Andalus wa al-Maġrib, III, É. Lévi-Provençal (éd.), Paris, 1930 ; Ibn ʿIḏārī, Al-Bayān al-Mugrib fī aḫbār muluk al-Andalus wa al-Maġrib, De Goeje (éd.), Leyde, 1848-1851.

Ibn Waṣīf Šāh, Muḫtaṣar al-ʿağāʾib. Abrégé des merveilles, trad. Carra de Vaux, Paris, Sindbad, 1984.

Maqqarī, Nafḥ al-ṭīb min ġuṣn al-Andalus al-raṭīb, I. ʿAbbas (éd.), Beyrouth, 1968, 8 vol.

Al-Mawardī, al-Aḥkām al-sultāniyya. Les statuts gouvernementaux, trad. Fagnan, Alger.

Muqaddasī, Aḥsan al-taqāsīm fī ma’rifat al-aqālīm, trad. part. A. Miquel, La meilleure répartition pour la connaissance des provinces, Damas, IFD, 1963.

Qazwīnī, Āṯār al-bilād, Beyrouth, 1380/1960 ; Kitāb ʿAğāʾib al-maḫlūqāt, Göttingen, von Wüstenfeld (éd.), 1849.

Saʿīd al-Andalusī, Kitāb ṭabaqāt al-umam, P. L. Cheikho (éd.), Beyrouth, 1912 ; trad. R. Blachère, Les catégories des nations, Paris, Larose, 1935.

Usāma ibn Munqiḏ, Kitāb al-Iʿtibār (Livre de l’enseignement par l’exemple), Paris, Derenbourg, 1886 ; trad. A. Miquel, Paris, Imprimerie nationale, 1983 ; A. Miquel, Usāma Ibn Munqiḏ. Des enseignements de la vie (Souvenirs d’un gentilhomme syrien du temps des croisades), Paris, 1983.

Yāqūt, Muʿğam al-buldān, von Wüstenfeld (éd.), Leipzig, 1866, II. Barbier de Meynard, Dictionnaire géographique, historique et littéraire de la Perse et des contrées adjacentes. Extraits du Muʿğam al-buldān de Yāqūt, Paris, 1861 ; W. Jwaideh, The Introductory Chapters of Yāqūt’s Muʿğam al-buldān, Leyde, 1959 ; Gamal ‘ Abd al-Karīm, « La España musulmana en la obra de Yāqūt (s. xii-xiii). Repertorio enciclopédico de cuidades, castillos y lugares de al-Andalus. Extraído del Muʿğam al-buldān (Diccionario de los países) », Cuadernos de Historia del Islam, Serie monográfica-Islámica Occidentalia, no 6, Grenade, 1974.

ÉTUDES SUR LES ŒUVRES DE LA GÉOGRAPHIE ARABE

Études globales

Actas del V Curso de Cultura Medieval celebrado en Aguilar de Campoo (Palencia) del 20 al 23 de septiembre de 1993 : Viajes et viajeros en la Espana medieval, Madrid, 1997.

J. Alemany Bolufer, « La geografía de la Península Ibérica en los escritores árabes », Revista del centro de Estudios Históricos de Granada y su Reino, Grenade, IX, 1919, et X, 1920.

T. Bychawski, « Measurement of one geographical degree undertaken and carried out by Arabs in the ix century », Actes du IXe Congrès international d’histoire des sciences, Barcelone/Paris, 1960, p. 635-638.

R. Dozy, Recherches sur l’histoire et la littérature de l’Espagne, Amsterdam, 1965 (3e éd.).

E. Fagnan, Extraits inédits relatifs au Maghreb (géographie et histoire), Alger, 1924.

G. Ferrand, Relations de voyages et textes géographiques arabes, turcs et persans du viie au xviiie siècle, Paris, 1913.

I. Kratchkovsky, « Les géographes arabes des xie et xiie siècles en Occident », Annales de l’Institut d’études orientales, Alger, XVIII-XIX, 1960-1961.

A. Miquel, La géographie humaine du monde musulman jusqu’au milieu du xie siècle, Paris, Mouton, 1967-1988, 4 t.

A. Miquel, « La géographie arabe après l’an mil », Popoli e paesi nella cultura altomedievale, XXIX, 23-29 avril 1981, p. 153-174.

H. Mu’nis, Tārīkh al-jughrāfīya wa l-jughrāfīyūn fī l-Andalus, RIEEI, Madrid, VII-VIII, 1959-6, p. 199-359, et IX-X, 1961-1962, p. 257-372.

H. Mu’nis, « Al-Jughrāfiyya wa-l-jughrāfiyyūn fī-l-Andalus », Revista del Instituto de Estudios Islámicos, Madrid, VII-VIII, 1959-1960.

F. Pons Boigues, Los historiadores y Geografos arabigo-espanoles (800-1450 A. D.), Madrid, 1898 [réimpr. Amsterdam, 1972].

F. Pons Boigues, Ensayo bio-bibliográfico sobre los historiadores y geógrafos arábigoespañoles, Madrid, 1898 [réimpr. Publications of the Institute for the History of Arabic-Islamic Science (Islamic Geography, 149), 1993].

J. Vallvé, La división territorial de la España musulmana, Madrid, CSIC, departamento de Estudios Árabes, 1986.

Études portant sur Rāzi et les sources latines

C. Aillet, Les mozarabes. Christianisme, islamisation et arabisation en péninsule Ibérique ( ixe -xiie siècle), Madrid, Casa de Velázquez, 2010.

Diego Catalan, Maria Soledad de Andres (éd.), Cronica del moro Rasis, versión del ajbār mulūk al-andalus de ahmad ibn muhammad ibn mūsà al-rāzī, 889-955 ; romanzada para el rey don dionís de portugal hacia 1300 por mohamad, alarife, y gil pérez, clérigo de don perianes porçel, Fuentes Cronísticas de la Historia de España, III, Madrid, Gredos, 1975.

H. Daiber, « Orosius Historiae adversus paganos in Arabischer Uberlieferung », dans Id., Tradition and Reinterpretation in Jewish and Early Christian Literature, Leyde, 1986, p. 202-249.

U. Kuhayla, « Kitāb al-Tawarikh li-Bawlus Urusiyus wa tarjamatu-hu al-andalusiyya », RIEI, 23, 1985-1986, p. 119-137.

G. Levi Della Vida, « La traduzione araba delle Storie di Orosio », Al-Andalus, XIX, 1954, p. 257-293.

L. Molina, « Orosio y los geógrafos hispanomusulmanes », Al-Qantara, V, 1984, p. 63-92.

Orose, Histoires (Contre les païens), livre I, 2, 72 ; texte établi et traduit par M.-P. Arnaud-Lindet, Les Belles-Lettres, Paris, 1990, p. 30.

M. T. Penelas Melendez La traducción arabe de las Historias de Orosio. Edición y estudio, thèse doctorale inédite, Universidad Autónoma de Madrid, 1998, dir. Luis Molina Martinez, 2 vol.

‘ Abd al-Rahmān Badawī (éd.), Hurūshiyūsh, Ta’rīkh al-ālam, Beyrouth, 1982.

J. Samsó, Las ciencas de los antiguos en al-Andalus, Colección Al-Andalus, Madrid, 1992.

C. Sanchez Albornoz, Adiciones al estudio de la cronica del Moro Rasis, Madrid, 1978.

J. Vallvé Bermejo, « Fuentes latinas de los geógrafos árabes », Al-Andalus, XXXII, 1967, p. 241-260.

Étude portant sur’Udhrī

M. Sánchez Martínez, « Rāzī, fuente de al-’Udhrī para la España preislámica », Cuadernos de Historia del Islam, III, 1971, p. 8-49.

Études portant sur Bakrī et éditions d’autres chapitres du Kitāb al-Masālik wa al-Mamālik

J. Cuoq d’Ansson, Recueil des sources arabes relatives à l’Afrique Noire, du viiie au xvie siècle, Paris 1975.

Defremery édita les passages relatifs aux Pétchénègues, aux Khazars, aux Bulgares et au pays de Sérīr, avec une traduction française dans le Journal asiatique, no 13, 1849.

M. G. De Slane, « Description de l’Afrique septentrionale », Journal asiatique, 1857-1858, 2e éd., Alger, 1910, et 3e éd., Paris, 1965. Y. Ghanīm, Misr fī Kitab al-mamālik wa l-massālik lī Abī ‘ Ubayd al-Bakrī, Koweit, 1977.

Y. Ghanīm, Jazīrat al-’Arab fī Kitāb al-Masālik wa l-Mamālik lī Abī ‘ Ubayd al-Bakrī, Koweit, 1980.

V. Monteil, « Al-Bakrī, routier de l’Afrique noire et blanche », Bulletin de l’IFAN, t. XXX, série B, no 1, 1968.

H. Mu’nis publia quelques extraits des textes de Bakrī dans la Revue de l’Institut d’études islamiques de Madrid, t. VII-VIII, 1959, et t. IX-X, 1961.

A. Seippel édita les textes relatifs aux Normands dans Rerum Normanicarum Fontes Arabici, Paris, 1898-1926.

M. Van Leuwen, Kitāb al-masālik wa l-mamālik, thèse de doctorat, 3 t., Paris 1971.

Études portant sur Idrīsī

Jean-Léon l’Africain, Description de l’Afrique, nouvelle éd., trad. de l’italien par A. Epaulard, Paris, 1956.

A. Amara, A. Nef, « Al-Idrīsī et les Hammūdides de Sicile : nouvelles données biographiques sur l’auteur du Livre de Roger », Arabica, XLVIII, 2001, p. 121-127.

M. Casiri, Bibliotheca Arabico-Hispano Escurialensis, Madrid, vol. II, 1770.

R. Dozy, M. J. De Goeje, Description de l’Afrique et de l’Espagne par Edrīsī, reprint of the Edition Leiden 1866, Publications of the Institute for the History of Arabic-Islamic Science, F. Sezgin (éd.), Islamic Geography, vol. 4, Francfortsur-le-Main, 1992.

C. Dubler, « Los caminos a Compostella en la obra de Idrīsī », Al-Andalus, XIV, 1949, p. 59-122.

C. Dubler, « Idrisiana Hispanica. I. Probables itinerarios de Idrīsī por al-Andalus », Al-Andalus, XXX, 1965, p. 89-137.

F. Hernández Jiménez, « Los caminos de Córdoba hacia Noroeste », Al-Andalus, XXXII, 1967, p. 37-123, 277-358.

Le chevalier Jaubert, Géographie d’Edrisi traduite de l’arabe en français d’après deux manuscrits de la Bibliothèque du Roi et accompagnée de notes, Paris, 2 vol.

K. Miller, Weltkarte des Arabers Idrisi vom Jahre 1154 mit Erläuterungen, Stuttgart, 1928.

J. A. Mizal, Al-Idrīsī, los caminos de al-Andalus en el siglo xii, Madrid, CSIC, 1989.

H. Mu’nis, « Al-Jughrāfiyya wa-l-jughrāfiyyun fī l-Andalus. Al-Sharif al-Idrīsī, qimmat ‘ ilm al-jughrāfiyya ‘ ind al-muslimīn », RIEI, IX-X, 1961-1962, p. 257-372.

H. Mu’nis, « Al-Jughrāfiyya wa l-jughrāfiyyun fī l-Andalus. Mu’āsirū al-Idrīsī », RIEI, XI-XII, 1963-1964, p. 7-328.

G. Oman, « Notizie bibliografiche sul geografo arabo al-Idrisi (xii secolo) e sulle sue opere », Annali dell’Istituto Universitario Orientale di Napoli, n. s., XI, 1961, p. 25-61 ; « Addenda », ibid., 1962, p. 193-194 ; « Addenda II », ibid., 1966, p. 101-103 ; « Addenda III », ibid., 1969, p. 55-65 ; EI, 2, III, p. 1058-1059.

E. Saavedra, La Geografia de España del Edrisi, Madrid, 1881.

Études portant sur Ḥimyarī

S. H. Hamarnesh, « Are there one or two Authors of the Work Ar Rawḍ al-Mi’tar by al-Himyarī ? », Folia Orientalia, XII, 1970, p. 79-90.

Études portant sur les autres sources géographiques andalouses

M. Barcelo Perello, « Comentaris a un text sobre Mallorca del geógraf al-Zuhrī », Mayurqua, XIV, 1975, p. 155-164.

R. Basset, « Extrait de la description de l’Espagne tiré de l’ouvrage du géographe anonyme d’Almería », Homenaje a D. Francisco Codera en su jubilación del profesorado. Estudios de Erudición Oriental con una introducción de D. Eduardo Saavedra, Saragosse, 1904, p. 620-647.

D. Bramon, « El Levante Peninsular en la Geografía de al-Zuhrī », Al-Qantara, VI, 1985, p. 517-524.

D. Bramon, El mundo en el siglo xii, el tratado de al-Zuhrī, Barcelone, 1991.

B. Fernandez-Capel Bañoz, « Un fragmento del “Kitāb al-Ju’rāfiyya” de al-Zuhrī sobre Granada », CHI 3, 1971, p. 109-124.

E. Griffini, « Estratti della geografia di al-Zuhrī od Anonimo di Almería », Centenario della nascita di Michele Amari, Palerme, 1910, p. 416-427.

F. Hernandez Giménez, Estudios de geografia historica espanola, Biblioteca de Arqueologia Medieval Hispanica, 3, Madrid, 1994.

L. Molina Martinez (éd.), Una descipción anónima de al-Andalus, Madrid, CSIC, 1983, 2 vol.

F. Roldan, R. Valencia, El género al-masalik wa l-mamalik : su realizacion en los textos de al’Udri y al-Qazwini sobre el Occidente de al-Andalus, Philologia Hispalensis, III, 1988, I, p. 7-25.

M. Tolmacheva, « Al-Zuhrī’s Geography in the Houghton Collection », Al-Qantara, VI, 1985, p. 507-516.

J. Vernet Gines, « España en la Geografía de Ibn Sa’īd al-Maghribī », Tamuda. Revista de Investigaciones marroquíes, 6, 1958, p. 307-326.

OUVRAGES DE RÉFÉRENCE

Cartographie

K. Miller, Mappae Arabicae, 1926-1927, 3 vol.

Historiographie

M. de Certeau, L’invention du quotidien, I, Arts de faire, Paris, Gallimard (Folio Essais), 1990 [1980].

R. Chartier, Au bord de la falaise. L’histoire entre certitudes et inquiétude, Paris, Albin Michel, 1998.

R. Darnton, « Intellectual and Cultural History », dans M. Krammer (éd.), The Past Before Us : Contemporary Historical Writing in the United States, Cornell University Press, 1980.

J. Guilhaumou, D. Maldidier, R. Robin, Discours et archive : expérimentations en analyse du discours, Liège, 1994.

J. Guilhaumou, D. Maldidier, A. Prost, R. Robin, Langage et idéologies : le discours comme objet de l’histoire, Paris, Éditions ouvrières, 1974.

Ch. Jouhaud, Mazarinades : la Fronde des mots, Paris, Aubier, 1985.

A. Laroui, Islam et Histoire (essai d’épistémologie), Paris, Flammarion (Champs), 1999.

J. Le Goff, P. Nora (dir.), Faire de l’histoire, t. II, Nouvelles approches, Paris, Gallimard (Bibliothèque des histoires), 1974.

J. Le Goff, Histoire et mémoire, Paris, Gallimard (Folio Histoire), 1988.

J. Le Goff, Saint Louis, Paris, Fayard, 1998.

Cl. Lévi-Strauss, Race et histoire, Paris, Gallimard (Folio Essais), 1987.

Cl. Lévi-Strauss, La pensée sauvage, Paris, Gallimard (Folio Essais), 1990.

A. de Libera, Penser au Moyen Âge, Paris, Seuil, 1991.

H. Martin, Mentalités médiévales, xie-xve siècle, Paris, PUF (Nouvelle Clio : l’histoire et ses problèmes), 1996.

P. Nora, « Entre Histoire et Mémoire, la problématique des lieux », dans P. Nora (dir.), Les lieux de mémoire, Paris, Gallimard, 1984 [rééd. 1997].

A. Riviere Gomez, Historia, Historiadores e Historiografia en la Facultad de Letras de la Universitad de Madrid (1843-1868), thèse de doctorat, université de Madrid (Universidad complutense de Madrid, Facultad de geografia e historia, departamento de historia contemporanea), 1992.

F. Rosenthal, A History of Muslim Historiography, Leyde, 1968.

M. Serres, « Les sciences », dans J. Le Goff, P. Nora (dir.), Faire de l’histoire, II, Nouvelles approches, Paris, Gallimard (Bibliothèque des histoires), 1974, p. 203-228.

J. Starobinski, « La littérature », dans J. Le Goff, P. Nora (dir.), Faire de l’histoire, II, Nouvelles approches, Paris, Gallimard (Bibliothèque des histoires), 1974, p. 168-182.

P. Veyne, Comment on écrit l’histoire. Essai d’épistémologie, Paris, Seuil (L’univers historique), 1971.

Histoire de la pensée géographique

G. Aujac, La géographie dans le monde antique, Paris, PUF, 1975.

Fr. Berdoulay, La formation de l’école française de géographie (1870-1914), Paris, Bibliothèque nationale, 1981.

J. Berker, Los estudios geograficos en Espana (Ensayo de una historia de la geografica), Madrid, 1917.

N. Broc, La géographie des philosophes. Géographes et voyageurs français au xviiie siècle, Paris, Ophrys, 1975.

N. Broc, La géographie de la Renaissance (1420-1460), Paris, Bibliothèque nationale, 1980.

N. Broc, La géographie de la Renaissance, Paris, Éditions du CTHS, 1986 (2e éd.).

P. Claval, La pensée géographique, Paris, SEDES, 1972.

P. Claval, Histoire de la géographie, Paris, PUF, 1995.

Fr. de Dainville, La géographie des humanistes, Paris, 1940.

S. De Ispizua, Historia de la geografia y de la cosmografia en las Edades Antigua y Media, Madrid, 1922.

J.-Y. Durand, « Entre sédiments, strates et failles : le “terrain”, une métaphore minée ? », Ethnologie française, 31, janvier-mars 2001, Terrains minés en ethnologie.

F. Farinelli, « Pour une théorie générale de la géographie », Géorythmes, 5, 1989.

P. Gautier-Dalché, La « Descriptio Mappe Mundi » de Hughes de Saint-Victor, texte inédit avec introduction et commentaire, Paris, Études augustiniennes, 1988.

P. Gautier-Dalché, Carte marine et portulan au xiie siècle. Le « Liber de existencia riveriarum et forma maris nostri mediterranei » (Pise, circa 1200), Rome, 1995.

C. J. Glacken, Traces on the Rhodianshore. Nature and Culture in Western thought from Ancient Times to the End of the Eighteenth Century, 1967 (en partie traduit en français : Ph. Pinchenel [éd.], Histoire de la pensée géographique, I, L’Antiquité, Paris, Éditions du CTHS, 2000.

G. Gusdorf, De l’histoire des sciences à l’histoire de la pensé, Lausanne, Payot, 1966.

Ch. Jacob, La description de la terre habitée de Denys d’Alexandrie, ou la leçon de géographie, Paris, Albin Michel, 1990.

Ch. Jacob, Géographie et ethnographie en Grèce ancienne, Paris, Armand Colin, 1991.

Ch. Jacob, L’empire des cartes, Paris, Albin Michel, 1992.

Y. Janvier, La géographie d’Orose, Paris, 1982.

J. Lelewel, Geografia de la Edad Media, acompanada de un Atlas y de Mapas en cada volumen, Bruxelles, 1852, 3 t.

Fr. Lestringant, L’atelier du cosmographe, ou l’image du monde à la Renaissance, Paris, Albin Michel, 1991.

N. Livingston David, The Geographical Tradition, Oxford, Blackwell, 1992.

P. Lory, « Philosophes et savants », dans J. Cl. Garcin (dir.), États, sociétés et cultures du monde musulman médiéval, Paris, PUF (Nouvelle Clio), 2000.

J. Manas Martinez, Eduardo Saavedra, ingeniero y humanista, Madrid, colegio de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos, 1983.

A. Mielli, La science arabe et son rôle dans l’évolution scientifique mondiale, Paris, 1938.

Cl. Nicolet, L’Inventaire du monde, géographie et politique aux origines de l’Empire romain, Paris, Fayard, 1988.

Ph. et G. Pinchemel, La face de la Terre, Paris, Armand Colin, 1988.

Ph. Pinchemel, M. -C. Robic, J.-L. Tissier, Deux siècles de géographie française, Paris, Bibliothèque nationale, 1984.

R. Rashed, « La notion de science occidentale », dans Entre arithmétique et algèbre. Recherches sur l’histoire des mathématiques arabes, Paris, Les Belles Lettres, 1984, p. 301-318.

R. Rashed, Histoire des sciences arabes, Paris, Seuil, 1997, 3 vol.

A.-L. Sanguin, Vidal de La Blache. Un génie de la géographie, Paris, Belin, 1993.

G. Sarton, Introduction to the History of Science, I, From Homer to Omar Khayyam, Baltimore, 1927 ; II, From Rabbi ben Ezra to Roger Bacon, Baltimore, 1931.

J.-F. Staszac, La géographie d’avant la géographie, le climat chez Aristote et Hippocrate, Paris, L’Harmattan (Géographies en liberté), 1995.

Strabon, Géographie, t. I, 1re partie, texte établi et traduit par G. Aujac, CUF, Paris, Les Belles Lettres, 1969.

L. Thorndike, History of Magic and Experimental Science, New York, 1923-1934.

Études portant sur les villes

J. Abu-Lughod, « The Islamic City. Historic Myth, Islamic Essence and Contemporany Relevance », International Journal of Middle East Studies, 19, 1987, p. 155-176.

R. Brunschvig, « Urbanisme médiéval et droit musulman », Revue des études islamiques, 15, 1947, p. 127-155.

L. Cara (éd.), Ciudad y territorio en al-Andalus, Serie de Arqueología Medieval, Grenade, Athos-Pérgamos, 2000.

R. Castejon, « Madīnat al-Zahrā’en los autores árabes », Al-Mulk, Cordoue, 1959-1960, p. 63-98.

F. Castello Moxo, « Descripción nueva de Córdoba musulmana. Traducción y notas », Anuario de Estudio Medievales, Barcelone, 1976, II, p. 123-154.

P. Cressier, M. García-Arenal (éd.), Genèse de la ville islamique en al-Andalus et au Maghreb occidental, actes du colloque des 24 et 25 mars 1994 et des 16 et 17 novembre 1995, Madrid, Casa de Velázquez/CSIC, 1998.

H. Djaït, Al-Kūfa. Naissance de la ville islamique, Paris, Maisonneuve & Larose, 1986.

J.-Cl. Garcin, « Le Caire et l’évolution urbaine des pays musulmans », Annales islamologiques, 25, 1991, p. 289-304.

G. von Grünebaum, « The Structure of the Muslim Town », dans Islam : Essays in the Nature and Growth of a Cultural Tradition, Ann Arbor, 1955 [2e éd. Londres, 1961].

A. Hourani, S. M. Stern (éd.), The Islamic City, Philadelphie, 1970.

R. Ilbert, « La ville islamique : réalité et abstraction », Les Cahiers de la recherche architecturale, 10-11, 1982, p. 6-13.

A. Labarta Gomez et C. Barcelo Torres, « Las fuentes árabes sobre Madīnat al-Zahrā’ : estado de la cuestión », Cuadernos de Madīnat al-Zahrā’, 1, 1987, p. 93-106.

R. Le Tourneau, Fès avant le protectorat. Étude économique et sociale d’une ville de l’Occident musulman, Casablanca, 1949.

R. Le Tourneau, Les villes musulmanes de l’Afrique du Nord, Alger, 1957.

W. Marçais, « L’islamisme et la vie urbaine », Comptes rendus de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres, janvier-mars 1928, p. 86-100.

G. Marçais, « L’urbanisme musulman », Communication au Ve congrès de la Fédération des Sociétés savantes d’Afrique du Nord, Alger, 1940.

G. Marçais, « La conception des villes dans l’Islam », Revue d’Alger, 2, 1945, p. 517-533.

Chr. Mazzoli-Guintard, « Du concept de madina à la ville d’al-Andalus : réflexions autour de la Description de l’Espagne d’al-Idrīsī », Mélanges de la Casa de Velázquez, XXVII/1, 1991, p. 127-138.

Chr. Mazzoli-Guintard, « Quelques éléments du signifié de madina : l’emploi de Ka chez al-Idrīsī », Sharq al-Andalus. Estudios arabes, 9, 1992, p. 187-194.

Chr. Mazzoli-Guintard, Villes d’al-Andalus. L’Espagne et le Portugal à l’époque musulmane ( viiie-xve siècle), Rennes, 1996.

Ph. Panerai, « Sur la notion de ville islamique », Peuples méditerranéens, 46, 1989, p. 13-27.

B. Pavón, Ciudades Hispano-Musulmanas, Madrid (Al-Andalus), 1992.

J. Sauvaget, « Esquisse d’une histoire de la ville de Damas », Revue des études islamiques, 8, 1934, p. 421-480.

J. Sauvaget, Alep. Essai sur le développement d’une grande ville syrienne, des origines au milieu du xixe siècle, Paris, 1941. L. Seco de Lucena, « Los palacios del taifa almeriense al-Mu’tasim », Cuadernos de la Alhambra, III, 1967, p. 15-26.

L. Torres Balbás, Ciudades hispanomusulmanas, Madrid, 1985.

Légendes et merveilleux

Abrégé des Merveilles, traduit de l’arabe et annoté par Carra de Vaux, préface d’André Miquel, Paris, Sindbad (La Bibliothèque arabe), 1984.

A. R. Anderson, « Heracles and his Successors. A Study of Heroic Ideal and the Recurrence of Heroic Type », Harvard Studies in Classical Philology, XXXIX, 1928, p. 7-58.

R. Arié, « Le merveilleux dans la littérature hispano-musulmane au bas Moyen Âge », Actas del XII Congreso de la UEAI (Malaga, 1984), Madrid, 1986, p. 63-81.

R. Basset, « Légendes arabes d’Espagne : la maison fermée de Tolède », Bulletin de la Société géographique d’Oran, 1898, p. 42-58.

J. Bauwens, « Deux textes “tunisiens” de la légende d’Alexandre Dhūlqarnayn », Institut des belles lettres arabes de Tunis, XXIX, 1966, p. 1-33.

J. Dakhlia, « Un miroir de la royauté au Maghreb, la ville d’airain », dans Genèse de la ville islamique en al-Andalus et au Maghreb occidental, 1998, p. 17-36.

H. Elboudrari, « Entre le symbolique et l’historique : Khadir immémorial », Studia Islamica, LXXVI, 1992, p. 25-41.

T. Fahd, « La version arabe du Roman d’Alexandre », Graeco-Arabica, IV, 1991, p. 25-31.

Folia Orientalia, 24, 1987, p. 51-62.

H. Ferhat, « Démons et merveilles : l’Atlantique dans l’imaginaire marocain médiéval », dans Le Maroc et l’Atlantique, Rabat, 1992, p. 31-49.

J. A. Fierro Cubiella, Puntualizaciones sobre el « Templo gaditano » descrito por los autores árabes, Cadix, 1983.

A. García y Bellido, « Hercules Gaditanus », AEA, XXXVI, 1963, p. 70-153.

M. Grignaschi, « La figure d’Alexandre chez les Arabes et sa genèse », Arabic Sciences and Philosophy, III, 1993, p. 205-234.

F. Hernández Jiménez, « El camino de Córdoba a Toledo en la época musulmana », Al-Andalus, XXIV, 1959, p. 1-62.

J. Hernández Juberias, La península imaginaria, mitos y leyendas sobre al-Andalus, Madrid, CSIC, 1996.

L. López Melero, « El mito de las Columnas de Hércules y el Estrecho de Gibraltar », Actas del Congreso Internacional « El Estrecho de Gibraltar », Madrid, 1988, t. I, p. 615-643.

M. Marín, « Legends on Alexander the Great in Moslem Spain », Graeco-Arabica, 2nd and 3rd International Congress on Greek and Arabic Studies, IV, Athènes, 1991, p. 71-89.

L. Massignon, « Les sept dormants. Apocalypse de l’Islam », AB, LXVIII, 1950, p. 254-260.

L. Massignon, « Élie et son rôle transhistorique, Khadiriya en Islam », Opera Minora, Beyrouth, 1963, I, p. 142-161.

M. Mazzaoui, « Alexandre the Great and the Arab Historiens », Graeco-Arabica, IV, 1991, p. 33-43.

R. Menéndez Pidal, Leyendas del último rey godo. Notas e investigaciones, Madrid, 1906.

R. Menéndez Pidal, El rey Rodrigo en la literature, Madrid, 1925.

L. Molina, « Las dos versiones de la geografía de al-’Udhrī », Al-Qantara, 1982, p. 249-260.

L. Morawiecki, « Hercule as a Symbol of Alexander the Great’s Persian War. Hercules as a Symbol of Alexander the Great’s Persian War in Near Eastern Studies in Honour of Jozef Wolski », Folia Orientalia, 24, 1987, p. 51-62.

D. Plácido, « Le vie di Ercole nell’estremo Occidente », Ercole in Occidente, a cura di Attilio Mastrocinque, 1993, p. 63-80.

Fr. de Polignac, « Alexandre, maître des seuils et des passages : de la légende antique au mythe arabe », dans L. Harf-Lancner, Cl. Kappler, Fr. Suard (éd.), Alexandre le Grand dans les littératures occidentales et proche-orientales, actes du colloque de Paris, 27-29 novembre 1997, université Paris X Nanterre, Abstracta Iranica, 22, p. 215-225.

Fr. de Polignac, « Al-Iskandariyya : œil du monde et frontière de l’inconnu », Mélanges de l’École française de Rome, Moyen Âge-Temps modernes, XCVI/1, 1984, p. 425-439.

W. Tarn, « Alexander the Great and the Unity of Mankind », Proceedings of the British Academy, 19, 1933, p. 123-166. W. Tarn, Alexander the Great, Cambridge, Cambridge University Press, 1948.

J.-P. Vernant, Mythe et religion en Grèce ancienne, Paris, Seuil, 1990, p. 35.

A. J. Wensinck, The Ocean in the Literature of the Western Semites, Wiesbaden, 1986.

Mers et montagnes

P. Chalmeta, « La Méditerranée occidentale et al-Andalus, de 934 à 941 », Congreso de Estudios sobre las culturas del Mediterráneo occidental, Barcelone, 1975.

Th. Fabre, Penser la Méditerranée des deux rive », Paris, Éditions de l’Aube, 1995.

H. Ferhat, « Démons et merveilles : l’Atlantique dans l’imaginaire marocain médiéval », Le Maroc et l’Atlantique, Rabat, 1992, p. 31-49.

F. Hernández Jiménez, « El convencional espinazo montañoso de orientación Este-Oeste que los geógrafos árabes atribuyen a la Península ibérica », Al-Andalus, XXX, 1965, p. 201-275.

É. Lévi-Provençal, L’Espagne musulmane au xe siècle : institutions et vie sociale, Paris, Larose, 1932.

J. Lirola Delgado, El poder naval de al-Andalus en la época del califato omeya, Universidad de Granada, 1993.

Ch. Picard, La mer et les musulmans d’Occident au Moyen Âge ( viiie-xiiie siècle), Paris, PUF, 1997.

Ch. Picard, L’océan Atlantique musulman, de la conquête arabe à l’époque almohade. Navigation et mise en valeur des côtes d’al-Andalus et du Maghreb occidental (Portugal, Espagne, Maroc), Paris, Maisonneuve & Larose, 1997.

J. Vernet, « Un texto nuevo e importante para la Historia de la España musulmana basta el siglo xi », RIEEI, XIII, 1965-1966, p. 17-24.

A. J. Wensinck, The Ocean in the Literature of the Western Semites, Wiesbaden, 1986.

Frontière et territoire

C. Beaune, Naissance de la nation France, Paris, Gallimard, 1985.

M. Bonner, « The Naming of the Frontier : ‘ Awāsim, Thughūr, and the Arab Geographers », BSOAS, LVII, 1, 1994, p. 17-24.

P. Buresi, Une frontière entre chrétienté et Islam : la région entre Tage et Sierra Morena (fin xie-milieu xiiie siècle), thèse de doctorat nouveau régime, université Lyon II, 2000.

P. Guichard, « Paysans d’al-Andalus », dans B. Bennassar (dir.), Histoire des Espagnols, Paris, Robert Laffont, 1995, p. 124-151.

F. Hartog, Mémoire d’Ulysse, récits sur la frontière en Grèce ancienne, Paris, Gallimard (NRF essais), 1996.

V. Lagardère, Campagnes et paysans d’al-Andalus, viiie-xve siècle, Paris, 1993.

La Marche supérieure d’al-Andalus et l’Occident chrétien, actes recueillis et présentés par Ph. Sénac, Madrid, Casa de Velázquez/Universidad de Zaragoza, 1991.

M. Méouak, « Toponymie, peuplement et division du territoire dans la province d’Almería à l’époque médiévale : l’apport des textes arabes », Mélanges de la Casa de Velázquez, XXVII/1, 1991, p. 173-221.

Ph. Sénac, La frontière et les hommes ( viiie-xiie siècle), le peuplement musulman au nord de l’Èbre et les débuts de la reconquête aragonaise, Paris, Maisonneuve & Larose, 2000.

F. J. Simonet, Descripción del reino de Granada sacada de los autores arábigos, Grenade, 1872.

I. Wallerstein, Le système du monde, Paris, 1980.

HISTOIRE DE L’ISLAM, HISTOIRE D’AL-ANDALUS

M. Arkoun, Essais sur la pensée islamique, Paris, Maisonneuve & Larose (Islam d’hier et d’aujourd’hui), 1973 [3e éd. 1984].

R. Blachère, « La vie et l’œuvre du poète épistolier andalou Ibn Darrāj al-Kastallī », Hespéris, XVI, 1933.

J. Dakhlia, Le divan des rois, le politique et le religieux dans l’Islam, Paris, Aubier (Historique), 1988.

J. Dakhlia, L’oubli de la cité, la mémoire collective à l’épreuve du lignage dans le Jérid tunisien, Paris, La Découverte, 1990, p. 44.

J. Dakhlia, « La question des lieux communs : des modèles de souveraineté dans l’Islam méditerranéen », dans B. Lepetit (dir.), Les formes de l’expérience : une autre histoire sociale, Paris, 1995, p. 39-61.

I. De las Cagigas, « Al-Andalus (unos datos y una pregunta) », Al-Andalus, IV, 1936, p. 205-240.

R. Dozy, Recherches sur l’histoire et la littérature de l’Espagne, Amsterdam, 3e éd., 1965, t. I.

J. L. Gomes-Martinez, Americo Castro y el origen de los espanoles : historia de una polémica, Madrid, Gredos, 1975.

G. von Grünebaum, L’Islam médiéval, histoire et civilisation, Paris, Payot, 1962.

H. Halm, « Al-Andalus und Gothica Sors », Welt des Orients, 66, 1989.

M. G. S. Hodgson, The Venture of Islam, Chicago/Londres, University of Chicago Press, 1974.

R. Le Tourneau, The Almohade Movement en North Africa in the 12th and 13th Centuries, Princeton, Princeton University Press, 1969.

G. Martinez-Gros, « L’adoption de l’Occident par les Omeyyades de Cordoue », dans A. Redondo (dir.), Les représentations de l’Autre dans l’espace ibérique et ibéro-américain, Presses de la Sorbonne nouvelle (Cahier de l’UFR d’Études ibériques et latino-américaines, 8), 1991.

G. Martinez-Gros, L’idéologie omeyyade, Madrid, Casa de Velázquez, 1992.

G. Martinez-Gros, « Le passage du détroit », dans O. Redon, B. Rosenberger (éd.), Les assises du pouvoir. Temps médiévaux, territoires africains, textes réunis pour Jean Devisse, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, 1995.

G. Martinez-Gros, Identité andalouse, Arles, Actes Sud, 1999.

G. Martinez-Gros, « La ville, la religion et l’Empire. La trace de Rome chez les auteurs andalous », dans La ville médiévale en deçà et au-delà de ses murs. Mélanges Jean-Pierre Leguay, Rouen, Publications de l’université de Rouen, 2000, p. 375-386.

R. Menéndez Pidal, La España del Cid, I.

A. Milhou, « De Rodrigue le pécheur à Ferdinand le restaurateur », L’Europe héritière de l’Espagne wisigothique, Madrid, 1992, p. 365-382.

H. Mu’nis, Tārīkh al-Maghreb wa l-Andalus, Beyrouth, 1980.

C. A. Nallino, La littérature arabe des origines à l’époque de la dynastie umayyade, trad. C. Pellat, Paris, Maisonneuve, 1950.

Ch. Pellat, Langue et littérature arabes, Paris, Armand Colin, 1952.

H. Pérès, La poésie andalouse en arabe classique au xie siècle, Paris, Maisonneuve & Larose, 2e éd. rev. et corr., 1953.

Cl. Sanchez Albornos, Investigaciones sobre Historiografia Hispana Medieval (siglos viii al xii), Buenos Aires, Instituto de Historia de Espana, 1967.

Cl. Sanchez Albornos, El drama de la formacion de Espana y los Espanoles (otra hueva aventura polemica), Barcelone, EDHASA, 1973.

Cl. Sanchez Albornos, L’Espagne musulmane, OPU/PUBLISUD, 1985 [1re éd. 1946].

F. J. Simonet, Historia de los Mozárabes de España deducida de los mejores y más auténticos testimonios de los escritores christianos y arabes, Amsterdam, Amsterdam Oriental Press, 1967 [1re éd. Madrid, 1903].

H. Touati, Islam et voyage au Moyen Âge. Histoire et anthropologie d’une pratique lettrée, Paris, Seuil (L’univers historique), 2000.

D. Urvoy, Le monde des ulémas andalous du ve/ xie au viie/ xiie siècle, Genève, 1978.

D. Urvoy, Penseurs d’al-Andalus, Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 1990.

© Éditions de la Sorbonne, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540