Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sur les hautes terres comme au ciel

 | 
Alain Gascon

Partie I. Les acteurs du « théâtre géographique » en Éthiopie

Les acteurs du « théâtre géographique » en Éthiopie

Texte intégral

« Tous les faits primitifs de l’histoire s’expliquent par la disposition du théâtre géographique sur lequel ils se sont produits : on peut même dire que le développement de l’humanité était inscrit d’avance en caractères grandioses sur les plateaux, les vallées et les rivages de nos continents. »
Élisée Reclus, La Terre, Paris, 1868 (cité par Nicolas, 1984, p. 50).

  • 4 Élève de Vidal de la Blache à l’ENS (Ulm), rédacteur des carnets de la mission du Bourg de Bozas ( (...)

1« Corne de l’Afrique » ou Corne orientale de l’Afrique est une heureuse création de Fernand Maurette4. Pour son inventeur et pour la plupart des auteurs, Corne de l’Afrique correspond à ce surgissement de hautes terres, symétrique du Yémen par rapport à la mer Rouge, et qui la sépare ainsi que le golfe d’Aden, de l’océan Indien.

  • 5 Biologiste soviétique, envoyé au goulag par Staline et Lyssenko (Huffnagel, 1961, p. 177).
  • 6 Découverte de fossiles d’hominidés, au nord-est, vieux de quatre millions d’années (Addis Tribune,(...)

2Les hautes terres de la Corne portent, depuis 3000 ans, des civilisations caractérisées par la céréaliculture attelée, par l’écriture et depuis le ive siècle, par le monothéisme. Vavilov5 a localisé sur ces hauteurs l’un des centres de domestication secondaires des plantes et des animaux. La découverte d’hominidés dans l’Afar6 montre que le rift, en voie d’effondrement, fut le théâtre le plus ancien de l’hominisation. Donc la situation d’insularité des plateaux éthio-érythréens, et dans une moindre mesure, somaliens, ne signifie pas plus l’isolement que pour les archipels maritimes, mais la possibilité de contrôler l’accès du sanctuaire d’altitude, en le refusant, ou au contraire, en le facilitant. L’opposition, manichéenne, entre haut et bas, efface l’importance des gradins intermédiaires, interfaces entre les peuples des hauts, des bas et des milieux, qui ne rompent pas la continuité entre basses terres et hautes terres. On gravit les versants par des paliers coupés par des pentes raides. Plus qu’interface linéaire, le rebord des hauts plateaux est souvent une interface mosaïque, faite de petites régions, de petits pays ou de petites contrées, qui sont autant de sites refuges étagés. Pour les appréhender puis les étudier, il faut travailler à l’échelle régionale et à l’échelle locale.

Notes

4 Élève de Vidal de la Blache à l’ENS (Ulm), rédacteur des carnets de la mission du Bourg de Bozas (1901-1902) où il puisa sa pertinente description du Harär dans la Géographie universelle de Vidal de la Blache et de Gallois (Maurette, 1938).

5 Biologiste soviétique, envoyé au goulag par Staline et Lyssenko (Huffnagel, 1961, p. 177).

6 Découverte de fossiles d’hominidés, au nord-est, vieux de quatre millions d’années (Addis Tribune, 14 juillet 2000).

© Éditions de la Sorbonne, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540