Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

La mémoire d’Ambroise de Milan

 | 
Patrick Boucheron
, 
Stéphane Gioanni

Avant-propos

Patrick Boucheron und Stéphane Gioanni

Volltext

1Les « Pères de l’Église », ces auteurs de l’Antiquité tardive triés sur le volet qui constituent l’un des fondements du canon ecclésiastique et de la culture médiévale, sont une invention du haut Moyen Âge. Le programme de recherche « La mémoire des Pères : disponibilité et usages du souvenir patristique dans l’Italie médiévale », soutenu par l’École française de Rome, le Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (Lamop) et le Laboratoire d’excellence « Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances » (Labex HASTEC), se propose d’étudier les fonctions, les réappropriations et la force politique de la mémoire patristique dans l’Italie médiévale.

2La première étape de cette réflexion collective était consacrée au souvenir d’Ambroise de Milan. Elle a donné lieu à plusieurs réunions de travail qui ont abouti à deux colloques organisés, en 2011, à l’École française de Rome et, en 2012, à l’Università Cattolica del Sacro Cuore de Milan. Le présent volume, coédité par l’École française de Rome et les Publications de la Sorbonne, est la synthèse éditoriale de ces rencontres qui ont réuni pendant deux ans une équipe de philologues, archéologues, historiens, historiens de l’art et théologiens. Il contient un choix de contributions présentées lors des colloques ainsi que des articles plus élaborés qui accordent une place importante à des recherches archéologiques, iconographiques, documentaires et textuelles encore inédites.

3Nous voudrions exprimer nos plus sincères remerciements à l’ensemble des chercheurs qui, venus d’horizons, de disciplines et de pays différents, ont nourri cette recherche collective. Nous sommes particulièrement reconnaissants à Cesare Alzati qui a soutenu toutes les étapes du programme La mémoire d’Ambroise et accepté d’écrire les conclusions du présent volume. Notre gratitude s’adresse aussi à Sofia Boesch Gajano et Jacques Dalarun qui nous on fait profiter de leurs conseils érudits et de leur relecture exigeante. Nous remercions enfin Mgr. Marco Navoni, ancien directeur de la Pinacoteca Ambrosiana de Milan et directeur de la « Classe di Studi Ambrosiani dell’Accademia Ambrosiana », qui nous a guidés, en juin 2012, avec le professeur Alzati, sur les lieux de la mémoire d’Ambroise à travers les méandres de l’histoire milanaise, de l’Antiquité tardive jusqu’à l’époque moderne.

4P. B. et S. G.

Autoren

Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Depuis sa thèse de doctorat d’histoire intitulée Le pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan aux xive et xve siècles (École française de Rome, 1998), il a consacré ses travaux à l’histoire urbaine de l’Italie médiévale et à ses politiques monumentales, ainsi qu’à la sociologie historique de la création artistique à la Renaissance et à l’épistémologie de l’écriture de l’histoire. Parmi ses dernières publications: Léonard et Machiavel (Verdier, 2008, rééd. Verdier/poche 2013, traduction italienne Viella 2014), Histoire du monde au xve siècle (direction, Fayard 2009, rééd. Pluriel 2013), Conjurer la peur. Sienne 1338, essai sur la force politique des images (Seuil, 2013), De l’éloquence architecturale. Milan, Mantoue, Urbino (1450-1520) (B2, 2014).

Membre du Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LAMOP-UMR 8589) et maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (en détachement) où il a enseigné le latin médiéval, la paléographie et l’histoire du haut Moyen Âge jusqu’en 2010. Il est actuellement directeur des études médiévales à l’École française de Rome. Ses recherches portent sur la réception des textes latins de l’Antiquité tardive dans les collections médiévales (épistolaires, canoniques et hagiographiques) et sur l’extension de l’autorité pontificale dans le Royaume de Dalmatie-Croatie.

© Éditions de la Sorbonne, 2015

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540