Version classiqueVersion mobile

Apprendre, produire, se conduire : Le modèle au Moyen Âge

 | 
Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public

Modèles scientifiques, modèles littéraires

Des futūḥ au Futūḥ al-Ḥabaša : usage symbolique d’un modèle littéraire arabe classique dans l’Éthiopie islamique du xvie siècle

From the futūh to the Futūh al-Habaša: the Symbolic Use of a Classical Arabic Literary Model in Ethiopia under Islam in the 16th Century

Amélie Chekroun

Résumé

Au milieu du xvie siècle, un auteur éthiopien rédigea en arabe le récit de la conquête islamique du royaume chrétien d’Éthiopie (1531-1543) et l’intitula Futūḥ al-Ḥabaša (Conquête de l’Abyssinie). Ce titre renvoie au genre littéraire des futūḥ, dont l’âge d’or se situe aux alentours du ixe siècle et qui relate les conquêtes arabes des premières décennies de l’Islam. Cette référence est avant tout un moyen d’apporter du prestige à la conquête éthiopienne en la plaçant sur un pied d’égalité avec les conquêtes des premiers califes. En reprenant les trois principales fonctions des ouvrages de futūḥ, et notamment celle d’être un modèle pour la menée du ǧihād, ‘Arab Faqīh érige à son tour la conquête islamique de l’Éthiopie chrétienne en modèle à suivre pour les futurs chefs musulmans de la Corne de l’Afrique.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1531, le sultanat du Barr Sa‘d ad-dīn partit à la conquête du royaume chrétien d’Éthiopie1. Fondé au début du xve siècle, le Barr Sa‘d ad-dīn était un État islamique éthiopien indépendant et puissant, notamment parce qu’il contrôlait les routes caravanières reliant les côtes de la mer Rouge au royaume chrétien situé sur les hauts plateaux centraux de la Corne de l’Afrique. Cette conquête, initiée par un chef militaire nommé imām Aḥmad, fédéra l’ensemble des populations musulmanes sédentaires, nomades et semi-nomades de l’Est éthiopien. Moins de six ans après le début de la guerre, en 1537, les troupes musulmanes contrôlaient plus des trois quarts des territoires chrétiens. Cependant, l’imām Aḥmad n’avait toujours pas réussi à capturer le roi chrétien, ce qui lui aurait permis d’asseoir plus durablement son nouveau pouvoir. En 1540, afin de l’aider à combattre les attaques musulmanes, le roi chrétien demanda l’aide des Portugais, alors présents dans la mer Rouge. Aidé d’un conting...

© Éditions de la Sorbonne, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search