Version classiqueVersion mobile

La circulation des nouvelles au Moyen Âge

 | 
Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public

La rumeur dans le Journal du Bourgeois de Paris

Colette Beaune

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Journal du Bourgeois de Paris raconte la vie quotidienne de la capitale entre 1405 et 1445 vue par les yeux d'un clerc bourguignon de l'entourage d'Isabeau1. Notre homme est très attentif aux bruits qui courent les rues. De manière arbitraire, nous qualifierons ceux ci du nom de rumeurs, en adoptant la définition actuelle des sociologues « proposition destinée à être crue véhiculée oralement sans qu'on puisse vérifier son exactitude ». La rumeur est donc de l'ordre du vraisemblable plus que du vrai, encore qu'elle ne circule que si elle est considérée comme vraie. Nous nous abstiendrons donc de nous demander si les rumeurs véhiculées par le Bourgeois sont exactes ou non, puisque cela ne modifie en rien la nature du phénomène.

Jamais le Bourgeois de Paris n'utilise la catégorie abstraite de « rumeur », non qu'il ignore le mot selon toute vraisemblance mais il se méfie sans doute de l'aura péjorative des nouvelles ainsi rapportées. Or pour lui, les nouvelles ainsi transmises de bouc...

© Éditions de la Sorbonne, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search