Version classiqueVersion mobile

La circulation des nouvelles au Moyen Âge

 | 
Société des historiens médiévistes de l’Enseignement supérieur public

De la catalogne à la péninsule des Balkans

Circulation des nouvelles au rythme des affaires (XIVe-XVe siècles)

Nenad Fejic

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Parmi les grandes villes, centres d'activités économiques, avec lesquelles Raguse et d'autres ports dalmates entretenaient des rapports suivis au cours du Moyen Age, celles de la côté méditerranéenne de l'Espagne, étaient certainement les plus éloignées. D'autre part, la Catalogne et la côte dalmate n'appartenaient pas à la même zone d'influence économique et politique, la première ayant pour centre Barcelone, et la seconde, la puissante, et à l'égard de Raguse toujours méfiante Venise. Malgré ces circonstances historiques généralement défavorables, les rapports catalano-ragusains, et en moindre mesure, les rapports entre d'autres villes dalmates et la côte méditerranéenne de l'Espagne, connurent un essor considérable pendant le xive et le xve siècles, et contribuèrent à la création d'un véritable réseau de communication, entre ces deux pôles d'échanges éloignés du monde méditerranéen1.

Peu après l'arrivée des premiers Catalans à Raguse, à la fin du xiiie siècle, la souveraineté de l...

© Éditions de la Sorbonne, 1994

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search