Version classiqueVersion mobile

Frontières et limites géographiques de l'Afrique du Nord antique

 | 
Xavier Dupuis
, 
Claude Lepelley

De Zama à Kairouan : la Thusca et la Gamonia

Ahmed M’Charek

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’origine de notre présente étude, il y a une série de cinq documents épigraphiques dont une dédicace inédite de Douar Bayoud et une borne de Henchir Abd es-Selam partiellement inédite. Ces documents permettent d’identifier, selon nous, un immense bloc de terres impériales situées au sud du pagus Thuscae, dans une région géographique définie par la vallée du Marguellil.

Dans les sources arabes du Moyen Âge, cette région est appelée Qamûnia1 et dans une dédicace pour le salut des Sévères provenant de la même région, on reconnaît un ethnique abrégé, celui des [c]oloni Gam., que nous lirons « [c]oloni Gam(onienses) ».

Le rapprochement entre l’ethnique abrégé Gam., attesté sous les Sévères, et le toponyme Qamûnia, mentionné au milieu du VIIe siècle2, permet l’identification d’une nouvelle région numide appelée Gamonia. Celle-ci est la composante septentrionale du territoire d’origine des Gam(onienses) qui se prolonge vers le sud pour englober la région des steppes appelée par les mêmes ...

© Éditions de la Sorbonne, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search