Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Migrations et diasporas méditerranéennes (Xe-XVIe siècles)

 | 
Michel Balard
, 
Alain Ducellier

Les espaces Balkaniques et Anatoliens

Migrations frontalières en Bulgarie médiévale

Vasilka Tapkova-Zaïmova

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sur les murs de Pliska, la capitale de la Bulgarie des khans païens, sur ceux de Preslav, la seconde capitale, mais ailleurs aussi, figurent de nombreux grafitti représentant des cavaliers montés sur leurs petits chevaux des steppes1, symboles de ceux qui furent les fondateurs de ce pays au sud du Danube ; car la Bulgarie danubienne est le résultat, non pas d’une, mais de plusieurs migrations. La région des Balkans, on ne cesse de le dire, est un point de croisement de routes ; de par sa position géographique, la Bulgarie est le centre de ce croisement.

Revenons en arrière lorsque dans les Balkans, au ive siècle, le déséquilibre entre la population et les ressources se reproduit irréversiblement, non seulement dans les villes de la péninsule, mais également dans les campagnes ; les migrations de Goths sont fréquentes dans les deux Mésies, la Scythie, la Thrace jusqu’à l’Hémimont à l’est, et jusqu’en Dacie Ripuaire à l’ouest. Le ve siècle est marqué par l’invasion des Huns et leurs at...

© Éditions de la Sorbonne, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540