Version classiqueVersion mobile

Au service de l’Europe

 | 
Didier Georgakakis

Références

Texte intégral

Abélès M., Bellier I. (1996), « La Commission européenne. Du compromis culturel à la culture politique du compromis », Revue française de science politique, 46/3, p. 431-436.

Abélès M., Bellier I., McDonald M. (1993), « Approche Anthropologique de la Commission », rapport non publié de la Commission européenne, Bruxelles.

Aldrin P., Hubé N., Ollivier-Yaniv C, et Utard J.-M., Les médiations de l’Europe politique, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2014, 365 p.

Andreone F. (2012), « Les droits pécuniaires des fonctionnaires et agents de l’Union européenne. Mythes et réalités », dans La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes, [2e éd.] p. 209-224.

Andreone F. (2008), « Les grands principes de la fonction publique européenne », dans La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes, p. 45-56.

Bailleux J. (2014), Penser l’Europe par le droit. L’invention du droit communautaire en France, Paris, Dalloz.

Baisnée O. (2003), La production de l’actualité communautaire. Éléments d’une sociologie comparée du corps de presse accréditée auprès de l’Union européenne (France, Grande-Bretagne), thèse, Rennes, Institut d’études politiques de Rennes.

Baisnée O. (2002), « Les journalistes accrédités auprès de l’Union européenne : correspondants à l’étranger ou généralistes spécialisés ? Logiques et paradoxes du poste de Bruxelles dans la presse française et britannique », Réseaux, 111, juin, p. 102-130.

Baisnée O., Michel H., Robert C. (dir.) (2010), La fabrique des « Européens ». Processus de socialisation et construction européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Balazs E. (1968), La bureaucratie céleste. Recherches sur l’économie et la société de la Chine traditionnelle, Paris, Gallimard.

Balazs E., Wright A. F. (1964), Chinese Civilization and Bureaucracy: Variations on a Theme, éd. Par A. F. Wright, New Haven, Yale University Press.

Ban Cornel (2016), Ruling Ideas: How Global Neoliberalism Goes Local, New York, Oxford University Press.

Ban Carolyn (2013), Management and Culture in an Enlarged European Commission: From Diversity to Unity?, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Ban Carolyn (2010a), « La fabrication des nouveaux “eurocrates”. Auto-sélection, sélection et socialisation des fonctionnaires de la Commission européenne des nouveaux pays membres », dans Baisnée O., Michel H., Robert C. (dir.), La fabrique des « Européens ». Processus de socialisation et construction européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Ban Carolyn (2010b), « Reforming the Staffing Process in the European Union Institutions: Moving the Sacred Cow out of the Road », International Review of Administrative Sciences, mars, 76/1.

Ban Carolyn (2008), « Recruiting and Selecting Staff in the European Institutions: Moving the Sacred Cow out of the Road », paper prepared for Annual Meeting of the University Association for Contemporary European Studies, septembre, Édimbourg.

Baneth A. (2014), The Ultimate EU Test Book 2015, Londres, John Harper Publishing.

Barnett M., Finnemore M. (2004), Rules for the World: International Organizations in Global Politics, Ithaca (NY), Cornell University Press.

Baruch M. O. (2014), « De Vichy à la Communauté européenne de Antonin Cohen », Critique internationale, 63, avril-juin.

Bastin G. (2003), Les professionnels de l’information européenne à Bruxelles. Sociologie d’un monde de l’information (territoires, carrières, dispositifs), thèse de sociologie, Paris, École normale supérieure de Cachan.

Bastin G. (2002), « Les journalistes accrédités auprès des institutions européennes. Quelques signes du changement dans un monde de travail », dans Georgakakis D. (dir.), Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, p. 169-194.

Bauer M. W. (2008), « Diffuse Anxieties, Deprived Entrepreneurs: Commission Reform and Middle Management », Journal of European Public Policy, 15/5, p. 691-707.

Bauer M. W., Becker S. (2014), « The Unexpected Winner of the Crisis: The European Commission’s Strengthened Role in Economic Governance », Journal of European Integration, 36/3, p. 213-229.

Becker H. S. (1968), « The Self and Adult Socialization », dans Norbeck E., Price Williams D., McCord W. M. (dir.), The Study of Personality: An Interdisciplinary Appraisal, New York, Holt, Rinehart and Winston, p. 194-208.

Becker H. S. (1963), Outsiders, New York, Free Press.

Bellier I. (1994), « La Commission Européenne. Hauts fonctionnaires et culture du management », Revue française d’administration publique, 70, avril-juin, p. 253-262.

Bezirtzoglou C. (2007), La voie de la réussite aux examens oraux de l’union européenne, Bruxelles, FFPE/European Civil Service Federation [2e éd.].

Bickerton C. J., Hodson D., Puetter U. (dir.) (2015), The New Intergovernmentalism: States and Supranational Actors in the Post-Maastricht Era, Oxford, Oxford University Press.

Bigo D., Madsen M. (dir.), « A Different Reading of the International: Pierre Bourdieu and International Studies », International Political Sociology, 5, 2011.

Birgouleix B. (1984), « Ces messieurs du Berlaymont », Le Monde, 25 juin 1984.

Boltanski L. (2005), Rendre la réalité inacceptable. À propos de « La production de l’idéologie dominante », Paris, Demopolis.

Boltanski L. (1982), Les cadres. La formation d’un groupe social, Paris, Éditions de Minuit ; trad. (1987), The Making of a Class: Cadres in French Society, Cambridge, Cambridge University Press.

Boltanski L., Chiapello E. (2007), The New Spirit of Capitalism, trad. par G. Elliot, New York/Londres, Verso.

Bossuat G. (2011), Émile Noël, premier secrétaire général de la Commission européenne, Louvain-la-Neuve, Bruylant.

Bourdieu P. (1997), « De la maison du roi à la raison d’État, un modèle de la genèse du champ bureaucratique », Actes de la recherche en sciences sociales, 118/1, p. 55-68 ;

Bourdieu P. (1989), La noblesse d’État, Paris, Éditions de Minuit ;

Bourdieu P. (1994), Raisons pratiques. Sur la théorie de l’action, Paris, Seuil.

Bourdieu P. (1993), « Esprits d’État. Genèse et structure du champ bureaucratique », Actes de la recherche en sciences sociales, 96-67, mars, p. 49-62.

Bourdieu P. (1992), « Deux impérialismes de l’universel », dans Fauré C., Bishop T. (dir.), L’Amérique des Français, Paris, François Bourin, p. 148-155.

Bourdieu P. (1977), « Une classe objet », Actes de la recherche en sciences sociales, 17-18, La paysannerie, une classe objet, novembre, p. 2-5.

Bourdieu P., Wacquant L. J. D., Farage S. (1994), « Rethinking the State: Genesis and Structure of the Bureaucratic Field », Sociological Theory, 12/1, mars, p. 1-18.

Bull H. P. (2010), « Recruitment and formation of civil servants in Germany: University Studies and “State Examinations” from 1723 to 2010 », contribution au Symposium international, Les concours administratifs. De la plasticité d’une forme institutionnelle, Toulouse, 6-7 mai.

Carbonell M. (2008), Des hommes à l’origine de l’Europe. Biographies des membres de la Haute Autorité de la CECA, Aix-en-Provence, Publications de l’université de Provence.

Cailliez J. (2004), Schuman-City. Des fonctionnaires britanniques à Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Cahiers migrations/Academia Bruylant.

Caillosse J. (2003), « Les figures croisées du juriste et du manager dans la politique française de réforme de l’État », Revue française d’administration publique, 105-106, p. 121-134.

Calligaro O. (2013), Negotiating Europe: The EU Promotion of Europeanness since the 1950s, New York, Palgrave Macmillan (New York University Series « Europe in Transition »).

Casula Vifell Å., Sundström G. (2010), « “Loin des yeux, loin du cœur”. Recrutement et trajectoires des fonctionnaires suédois dans l’‟Union européenne” », dans Baisnée O., Michel H., Robert C. (dir.), La fabrique des « Européens ». Processus de socialisation et construction européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

CEC (2007), Governance Statement of the European Commission, 30 mai, Bruxelles, Commission of the European Communities (http://ec.europa.eu/atwork/synthesis/doc/governance_statement_en.pdf).

Chang M., Monar J. (dir.) (2013), The European Commission in the Post-Lisbon Era of Crises: Between Political Leadership and Policy Management, Bruxelles, Peter Lang.

Charle C. (2001), La crise des sociétés impériales. Allemagne, France, Angleterre (1900-1940), Paris, Seuil.

Chatzistavrou F. (2012), « Des diplomates comme les autres ? Les représentants permanents auprès de l’Union européenne », dans Georgakakis D. (dir.), Le champ de l’Eurocratie. Une sociologie du personnel de l’Union européenne, Paris, Economica, p. 85-111.

Checkel J. T. (2005), « International Institutions and Socialization in Europe: Introduction and Framework », International Organization, 59/4, octobre, p. 801-826.

Chêne C. (2008), « Qu’est-ce qu’être un fonctionnaire européen ? », dans La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes, p. 7-21.

Christensen J. (2015) « Recruitment and Expertise in the European Commission », West European Politics, Vol 38/3n p. 649-678

Christiansen T. (1997), « Tensions of European Governance: Politicized Bureaucracy and Multiple Accountability in the European Commission », Journal of European Public Policy, 4/1.

Cini M. (2007), From Integration to Integrity: Administrative Ethics and Reform in the European Commission, Manchester, Manchester University Press.

Cini M. (1996a), « La Commission européenne : lieu d’émergence de cultures administratives. L’exemple de la DG IV et de la DG XI », Revue française de science politique, 1/3, juin, p. 457-473.

Cini M. (1996b), The European Commission: Leadership, Organisation and Culture in the EU Administration, Manchester, Manchester University Press.

Clarisse Y., Quatremer J. (2005), Les maîtres de l’Europe, Paris, Grasset.

Cohen E. (1995), « L’Europe entre marché et puissance. Le cas des politiques de l’industrie », dans Muller P. (dir.), Politiques publiques en Europe, Actes du colloque de l’Association française de science politique, 23-24 mars 1994, Paris, L’Harmattan.

Collovald A. (2010), Jacques Chirac et le gaullisme. Biographie d’un héritier à histoires, Paris, Belin.

Comité Central du personnel (2009), États généraux de la formation, Bruxelles, mai.

Conrad Y. (1992), « La Communauté européenne du charbon et de l’acier et la situation de ses agents. Du régime contractuel au régime statutaire (1952-1958) », Jahrbuch für Europäische Verwaltungsgeschichte, 4, p. 59-74.

Conrad Y. (1989), Jean Monnet et les débuts de la fonction publique européenne. La Haute Autorité de la CECA (1952-1953), Louvain-la-Neuve, Ciaco.

Coombes D. L. (1970), Politics and Bureaucracy in the European Community. A Portrait of the Commission of the EEC, Londres, Allen and Unwin.

Coombes D. L. (1968), Towards a European Civil Service, Londres, Chatham House.

Cram L. (1994), « The European Commission as a Multi-Organization: Social Policy and IT Policy in the Community Social Policy », Journal of European Public Policy, 1/2, automne, p. 195-217.

Darmon M. (2007), La socialisation, Paris, Armand Colin (128).

Daviet-Vincent M.-B. (2006), Serviteurs de l’État. Les élites administratives en Prusse de 1871 à 1933, Paris, Belin (Europes centrales).

Delors J. (1996), Combats pour l’Europe, Paris, Economica.

Descimon R., Schaub J.-F., Vincent B. (dir.) (1997), Les figures de l’administrateur. Institutions, réseaux, pouvoirs en Espagne, en France et au Portugal, xvie-xixe siècle, Paris, École des hautes études en sciences sociales.

Dewost J.-L. (1992), « Intérêts nationaux et intérêt communautaire dans les décisions de la Commission et du Conseil », Revue française d’administration publique, 63, juillet-septembre, p. 371-382.

Dezalay Y., Bigo D., Cohen A. (2015), « Enquêter sur l’internationalisation des noblesses d’État. Retour réflexif sur des stratégies de double jeu », Cultures & Conflits, 98, été, p. 15-52.

Dezalay Y., Garth B. G. (1996), Dealing in Virtue: International Commercial Arbitration and the Construction of a Transnational Legal Order, Chicago, University of Chicago Press.

Dimier V. (2001a), « Leadership et institutionnalisation de la Commission européenne : le cas de la DG VIII (1958-1975) », Sciences de la société, 53, mai, p. 183-200.

Dimier V. (2001b), « Du bon usage de la tournée. Propagande et stratégies de légitimation au sein de la Direction générale développement (1958-1970) », Pôle Sud, 15, novembre, p. 19-32.

Dixon K. (2005), Un abécédaire du blairisme. Pour une critique du néo-libéralisme guerrier, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant.

Dobry M. (2009), Sociologie des sciences politiques. La dynamique des mobilisations multisectorielles, Paris, Presses de Sciences Po [3e éd.].

Dreyfus F. (2010), L’invention de la bureaucratie. Servir l’État en France, en Grande-Bretagne et aux États-Unis (xviiie-xxe siècle), Paris, La Découverte.

Dreyfus F., Eymeri-Douzans J.-M. (2012), « Introduction », Revue française d’administration publique, 2/142, p. 305-306 (https://www.cairn.info/load_pdf.php?ID_ARTICLE=RFAP_142_0305).

Dreyfus F., Eymeri-Douzans J.-M. (dir.) (2006), Science politique de l’administration. Une comparaison européenne, Paris, Economica.

Dross  N. et al. (2013), Préparer les concours européens, Paris, La Documentation française.

Dulong D. (2012), Sociologie des institutions politiques, Paris, La Découverte.

Dulong D. (1998), Moderniser la politique. Aux origines de la Ve République, Paris, L’Harmattan.

Dulong D., Dubois V. (dir.) (1999), La question technocratique. De l’invention d’une figure aux transformations de l’action publique, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Dumoulin M. (dir.) (2007), La Commission européenne, 1958-1972. Histoire et mémoires d’une institution, Luxembourg, Publications Office of the European Union.

Duplouy A. (2006), Le prestige des élites. Recherches sur les modes de reconnaissance sociale en Grèce entre les xe et ve siècles avant J.-C., Paris, Les Belles Lettres.

Egeberg M. (1996) ‘Organization and Nationality in the European Commission Services’, Public Administration, 74/4, 721-35.

Egeberg M. (2015), « EU Administration: Center Formation and Multilevelness », dans Bauer M., Trondal J., The Palgrave Handbook of the European Administrative System, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Ellinas A. A., Suleiman E. (2012), The European Commission and Bureaucratic Autonomy: Europe’s Custodians, Cambridge, Cambridge University Press.

Ellinas A. A., Suleiman E. (2008), « Reforming the Commission: Between Modernization and Bureaucratization », Journal of European Public Policy, 15/5, p. 708-725.

EPSO (2012), « Guide to Open Competitions (2012/C 270 A/01) », Official Journal of the European Union, 55, septembre.

EPSO (2009), Candidate Motivation Survey 2008, résumé, mars, Commission européenne.

EUI (1976), « Commission Jenkins », Archives Historique de l’Union européenne, EN-2932, Florence, Institut universitaire européen (http://archives.eui.eu/files/documents/8000.pdf).

EUI (1972), « Comité de coordination de l’étude sur le fonctionnement interne des services de la Commission (dit comité Poullet, professeur à l’université de Louvain) : travaille sous la présidence d’Émile Noël suite à un contrat entre la Commission et l’Association universitaire de recherches en administration. Y participent pour la Commission J.-C. Paye, H. von Verschuer, D. Cardon, M. Lahnstein, E. Wellenstein, R. Ruggiero… », Archives Historique de l’Union européenne, EN-2525, Florence, Institut universitaire européen (http://archives.eui.eu/files/documents/7970.pdf).

European Commission (2016), Statistical Bulletin on 01/02/2016: Distribution of staff by employment type and directorate-general, Bruxelles http://ec.europa.eu/civil_service/docs/europa_sp2_bs_dist_staff_en.pdf.

European Commission (2013), Human Resources Report 2013, Bruxelles, European Commission, Directorate-General Human Resources and Security.

European Commission (2011), Human Resources Report 2011, Bruxelles, European Commission, Directorate-General Human Resources and Security.

European Commission (2009), Human Resources Report 2009: Towards a Qualitative and Forward-Looking Management of Staff and Competencies through Professionalisation of Human Resources Management, Bruxelles, European Commission, Directorate-General Personnel and Administration (http://sidtu.org/SID-UNION-FILES/SID-PDF-DOCS/Human-Resources-Report-2010.pdf).

European Commission (2008a), Note aux directeurs généraux et chefs de service, SEC (2008) 2022, Bruxelles, 5 juin.

European Commission (2008b), « Modernisation of the Commission’s Human Resources: Synthesis of Ideas Following Debate on Papers by the Groups Chaired by Jörgen Holmquist, Robert Madelin and Robert Verrue, Director Generals Meeting on 23 October 2008 », dans GRAPSE (2009), Cahier de GRASPE, 13, avril, p. 38-46 (http://graspe.eu/grasp13.pdf, consulté le 5 juillet 2016).

European Commission (2004), Staff Regulations of Officials of the European Communities. Conditions of Employment of Other Servants of the European Communities (http://ec.europa.eu/civil_service/docs/toc100_en.pdf).

European Commission (1973), Courrier du personnel, 242, 21 février.

European Communities (2009), General Budget of the European Union for the Financial Year 2009: The Figures, Luxembourg, Office of the Official Publications of the European Communities.

European Voice (2015), The Companion to the European Commission: European Voice: a Weekly Review of the Union, Copenhague, International Press Centre.

Eymeri-Douzans J.-M. (2011), « Logiques de la réforme administrative en Europe : une nouvelle gestion publique “pour toutes saisons” ou des acclimatations nationales ? », Gestion et finances publiques, 7, juillet, p. 459-463 ; trad. (2011), « NMP Reforms Legacy: A Common Praxeologic, a Variety of Acclimatizations, a Renewed Bureaucratization », dans Eymeri-Douzans J.-M., Pierre J. (dir.), Administrative Reforms and Democratic Governance, Londres/New York, Routledge, p. 9-26.

Eymeri-Douzans J.-M. (2008), « Les réformes administratives en Europe. Logiques managérialistes globales, acclimatations locales », Pyramides, 15, p. 71-94.

Eymeri-Douzans J-M. (2006), « Conclusion. Pour une sociologie politique comparée des institutions et de l’action publiques », dans Dreyfus F., Eymeri-Douzans J.-M. (dir.), Science politique de l’administration. Une comparaison européenne, Economica, Paris, p. 269-83.

Eymeri-Douzans J-M. (2005), « La machine élitaire. Un regard européen sur le “modèle” français de fabrication des hauts fonctionnaires », dans Joly H. (dir.), Formation des élites en France et en Allemagne, Cergy, CIRAC, p. 101-128.

Eymeri-Douzans J.-M. (2001a), La fabrique des énarques, Paris, Economica.

Eymeri-Douzans J-M. (2001b), Pouvoir politique et haute administration. Une comparaison européenne, Maastricht, European Institute of Public Administration Publications.

Eymeri-Douzans J-M., Georgakakis D. (2008), « Les hauts fonctionnaires de l’Europe », dans Belot C., Magnette P., Saurugger S. (dir.), Science politique de l’Europe, Paris, Economica, p. 285-312.

Favell A. (2008), Eurostars and Eurocities: Free Movement and Mobility in an Integrating Europe, Oxford, Wiley-Blackwell Publishing.

Ferral P.-A. (2000), « Mythes et réalités de la fonction publique communautaire », Revue française d’administration publique, 95, juillet.

Feugier J.-L et Pradines M.-H (2015), La fonction publique européenne en perspective, paris, la documentation française.

Finnemore M., Sikkink K. (2001), « Taking Stock: The Constructivist Research Program in International Relations and Comparative Politics », Annual Review of Political Science, 4, juin, p. 391-416.

Fligstein N. (2001), « Social Skill and the Theory of Fields », Sociological Theory, 19/2, juillet, p. 105-125.

Fligstein, N. (2008) Euroclash: The EU, European Identity, and the Future of Europe, Oxford: Oxford University Press.

Foucault M. (1976), Histoire de la sexualité, t. 1 : La volonté de savoir, Paris, Gallimard.

Fouilleux E. (2003), La politique agricole commune et ses réformes. Une politique à l’épreuve de la globalisation, Paris, L’Harmattan.

Gaïti B. (1999), « Décembre 1958 ou le temps de la révélation technocratique », dans Dulong D., Dubois V. (dir.), La question technocratique. De l’invention d’une figure aux transformations de l’action publique, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Gaïti B. (1998), De Gaulle prophète de la Cinquième République (1946-1962), Paris, Presses de Sciences Po.

Gall Y. (dir.) (2004), Bruxelles, région-capitale pour 450 millions de citoyens. Rapport final du Bureau de liaison Bruxelles-Europe, Bruxelles, décembre.

Generation 2004 (2014), Generation 2004 Newsletter, 9, novembre-décembre (http://generation2004.eu/wp-content/uploads/2014/12/G2004-Newsletter-no-9.pdf, consulté le 2 juin 2016).

Generation 2004 (2013), Generation 2004 Newsletter, 1, décembre (http://generation2004.eu/wp-content/uploads/2014/12/2013_12.pdf, consulté le 2 juin 2016).

Georgakakis D. (2013a), « Technocracy is Dead. Long Live Bureaucracy! On Some Recent Changes to the Civil Service and the European Commission », dans Chang M., Monar J. (dir.), The European Commission in the Post-Lisbon Era of Crises: Between Political Leadership and Policy Management, Bruxelles, Peter Lang.

Georgakakis D. (2013b), « The Institutionalisation of the European Administrative Corps as a Transnational Elite », dans Kauppi N., Madsen M. R. (dir.), Transnational Power Elites: The New Professionals of Governance, Law and Security, Oxon/New York, Routledge.

Georgakakis D. (2012) (dir.), Le champ de l’eurocratie. Une sociologie du personnel de l’UE, Paris, Economica.

Georgakakis D. (2010), « L’administration de l’Union européenne à la croisée des chemins », Revue française d’administration publique, 1/133, Où en est l’administration de la Commission européenne ?, p. 5-16.

Georgakakis D. (2009), « The Historical and Political Sociology of the EU: A Uniquely French Methodological Approach? », French Politics, 7/3-4, septembre-décembre, p. 437-455.

Georgakakis D. (2002a) (dir.), Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Georgakakis D. (2002b), « L’Europe sur le métier. Pour une sociologie des professionnels des questions européennes », dans Georgakakis D. (dir.), Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, p. 9-32.

Georgakakis D. (2002c), « Une mobilisation formatrice. Les eurofonctionnaires contre la réforme du statut (printemps 1998) », dans Georgakakis D. (dir.), Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, p. 55-84.

Georgakakis D. (2001), « Les instrumentalisations de la morale. Lutte anti-fraude, scandale et nouvelle gouvernance européenne », dans Briquet J.-L., Garraud P. (dir.), Juger la politique, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 263-286.

Georgakakis D. (2000), « La démission de la Commission européenne. Scandale et tournant institutionnel (octobre 1998-mars 1999) », Cultures & Conflits, 38-39, p. 39-71.

Georgakakis D., M. de Lassalle (2013), « Where Have all the Lawyers Gone? Structure and Transformations of the Top European Commission Officials’ Legal Training », dans Vauchez A., de Witte B. (dir.), Lawyering Europe: European Law as a Transnational Social Field, Oxford, Bloomsbury Publishing PLC.

Georgakakis D., Lassalle M. de (2007a), « Genèse et structure d’un capital institutionnel européen. Les très hauts fonctionnaires de la Commission européenne », Actes de la recherche en sciences sociales, 1-2,/166-167, p. 38-53.

Georgakakis D., Lassalle M. de (2007b), La « nouvelle gouvernance européenne ». Genèses et usages politiques d’un livre blanc, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Georgakakis D., Lebaron F. (2016), « The Field of European Economic Governance and Austerity Policies (2010-2015) », Communication à ENLIGHTEN workshop « European Legitimacy in Governing Through Hard Times: The Role of European Networks », Bruxelles, Institut d’études européennes, 30-31 mai.

Gernet J. (1997), « Le pouvoir d’État en Chine », Actes de la recherche en sciences sociales, 1/118, p. 19-27 (http://www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1997_num_118_1_3220).

Gielisse R. (dir.) (2006), European Open Competitions: A Roadmap to Success, Strasbourg, Centre des Études Européennes de Strasbourg.

Giscard d’Estaing V. (1976), Démocratie française, Paris, Fayard.

Goffman E. (1974), Frame Analysis: An Essay on the Organization of Experience, New York, Harper & Row.

Goffman E. (1963), Stigma: Notes on the Management of Spoiled Identity, Londres, Penguin.

Goffman E. (1961), Asylums: Essays on the Social Situation of Mental Patients and Other Inmates, New York, Anchor Books/Doubleday.

Gould S. J. (1981), The Mismeasure of Man, New York, Norton & Company.

GRASPE (2007), Cahier de GRASPE, 10, juillet (http://graspe.eu/grasp10.pdf, consulté le 2 juin 2016).

GRAPSE (2001), « Trente ans de réformes à la Commission : pour quel avenir ? », Cahier de GRASPE, 1, janvier, p. 34-43 (http://graspe.eu/grasp01.pdf, consulté le 5 juillet 2016).

Gravier M. (2008), « Professional Statutes and Identity Types: A Sociological Reading of the Statute of European Civil Servants », dans Becker P., Krosigk R. von (dir.), Figures of Authority: Contributions towards a Cultural History of Governance from 17th to 20th Century, Bruxelles, Peter Lang, p. 285-314.

Gravier M. (2011), « Empire vs Federation: which Path for Europe ? », Journal of Political Power, 4/3, p. 413-431.

Guiraudon V., Ruzza C., Trenz H-J. (2015), Europe’s Prolonged Crisis: The Making or the Unmaking of a Political Union, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Haller M. (2008), European Integration as an Elite Process: The Failure of a Dream?, Londres, Routledge.

Hallstein W. (1969), Der unvollendete Bundesstaat: europäische Erfahrungen und Erkenntnisse, Düsseldorf, Econ.

Haroche P. (2013), Théorie réaliste de l’intégration européenne. Les conditions de la transformation d’un système international en système interne, thèse de sciences politiques, Paris 1-Université Panthéon-Sorbonne, 30 novembre.

Hassenteufel P. (2004), « L’européanisation par la libéralisation ? Les réformes des systèmes de protection maladie dans l’Union européenne », dans Hassenteufel P., Hennion-Moreau S. (dir.), Concurrence et protection sociale en Europe, Rennes, Presses universitaires de Rennes.

Henriksen L. F., Seabrooke L. (2015), « Transnational Organizing: Issue Professionals in Environmental Sustainability Networks », Organization, 13 octobre.

Hirschman A. O. (1970), Exit, Voice, and Loyalty: Responses to Decline in Firms, Organizations, and States, Cambridge, Harvard University Press.

Hood C. (1991), « A public management for all seasons? », Public Administration, 69/1, p. 3-19.

Hood C., Lodge M. (2004), « Competency, Bureaucracy, and Public Management Reform: A Comparative Analysis », Governance, 17/3, juillet, p. 313-333.

Hooghe L. (2012), « Images of Europe: How Commission Officials Conceive their institution’s Role in the EU », Journal of Common Market Studies, 50/1, p. 88-111.

Hooghe L. (2005), « Several Roads Lead to International Norms, but Few via International Socialization: A Case Study of the European Commission », International Organization, 59/4, octobre, p. 861-898.

Hooghe L. (2001), The European Commission and the Integration of Europe: Images of Governance, Cambridge, Cambridge University Press.

Hooghe L. (2000), « Euro-Socialists or Euro-Marketeers? EU Top Officials on Capitalism », The Journal of Politics, 62/2, p. 430-454.

Hooghe L. (1999), « Supranational Activists or Intergovernmental Agents? Explaining the Orientations of Senior Commission Officials toward European Integration », Comparative Political Studies, 32/4, p. 435-463.

Jabko N. (2005), « Comment la France définit ses intérêts dans l’Union européenne », Revue française de sciences politiques, 55/2, p. 221-242.

Joana J., Smith A. (2002), « Cultures nationales et institutions communautaires. Les cabinets des commissaires européens », Revue internationale de politique comparée, 9/3, p. 371-390.

Kalm S., Johansson H. (dir.) (2015), EU Civil Society: Patterns of Cooperation, Competition and Conflict, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Karady V. G. (1995), « La conversion socio-professionnelle des élites. Deux cas historiques en Hongrie », dans Broady D., Saint-Martin M. de, Palme M. (dir.), Les Élites. Formation, reconversion, internationalisation, Actes du colloque de Stockholm, 24-26 septembre 1993, Paris/Stockholm, Centre de sociologie de l’éducation et de la culture/Forskningsgruppen för utbildnings- och kultursociologi Lärarhögskolan, p. 87-103.

Kassim H. (2008a), « A Bid Too Far? New Labour and UK Leadership of the European Union under Blair », dans Hayward J. (dir.), Leaderless Europe, Oxford, Oxford University Press.

Kassim H. (2008b), « “Mission Impossible”, but Mission Accomplished: The Kinnock Reforms and the European Commission », Journal of European Public Policy, 15/5, p. 648-658.

Kassim H. (2004), « A Historic Accomplishment? The Prodi Commission and Administrative Reform », dans Dimitrakopoulos D. G. (dir.), The Changing European Commission, Manchester, Manchester University Press, p. 33-62.

Kassim H., Peterson J., Bauer M. W. et al. (2013), The European Commission of the Twenty-First Century, Oxford, Oxford University Press.

Kauppi N. (2005), Democracy, Social Resources and Political Power in the European Union, Manchester, Manchester University Press.

Kauppi N., Madsen M. R. (dir.) (2013), Transnational Power Elites: The New Professionals of Governance, Law and Security, Londres, Routledge.

Keraudren P. (1993), « Le Nouveau Management Public en Grande-Bretagne depuis 1979 : un échec relatif », Revue française de science politique, 43ᵉ année, n°4, 1993. pp. 655-672.

Kessler M.-C. (1996), « Les grands corps face à l’Europe », dans Arcy F. d’, Rouban L. (dir.), De la Ve République à l’Europe. Hommage à Jean-Louis Quermonne, Paris, Presses de Sciences Po.

Kessler M-C. (1992), « Vers un modèle administratif européen », dans Muller P., L’administration française est-elle en crise ?, Paris, L’Harmattan.

Kinnock N. et al. (2000), Reforming the Commission. White Paper, vol. 1 : White Paper. COM (2000) 200 final/2, 1/5, mars 2000, Bruxelles, European Commission/COM Document.

Lacouture J. (1986), De Gaulle, t. 3 : Le Souverain, 1959-1970, Paris, Seuil.

Lacroix B., Lagroye J. (1992), Le Président de la République. Usages et genèses d’une institution, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques.

Lagroye J. (2006), La vérité dans l’Église catholique. Contestations et restauration d’un régime d’autorité, Paris, Belin.

La Guerivière J. de (1992), Voyage à l’intérieur de l’eurocratie, Paris, Le Monde.

Lascoumes P. (1997), Élites irrégulières. Essai sur la délinquance d’affaires, Paris, Gallimard.

Laurens S., Marchan F., Van Criekingen M. (2012), « “Il faut de tout pour faire un monde clos”. Genèse historique, délimitations matérielles et symboliques du “quartier européen” à Bruxelles, 1960-2010 », Actes de la recherche en sciences sociales, 5/195, p. 78-97.

Laurens, S. (2015), Les courtiers du capitalisme. Milieux d’affaires et bureaucrates à Bruxelles, Marseille, Éditions Agone, coll. ‘L’Ordre des choses’.

Lazuech G. (1999), L’exception française. Le modèle des grandes écoles à l’épreuve de la mondialisation, Rennes, Presses universitaires de Rennes.

Lebaron F. (2000), La croyance économique. Les économistes entre science et politique, Paris, Seuil.

Lemann N. (1999), The Big Test: The Secret History of the American Meritocracy, New York, Farrar, Straus and Giroux.

Lemaignen R. (1964), L’Europe au berceau. Souvenirs d’un technocrate, Paris, Plon.

Le Theule F-G., Leprêtre J. (dir.) (2012), La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes [2e éd.].

Lequesne C. (2001), L’Europe bleue. À quoi sert une politique communautaire de la pêche ?, Paris, Presses de Sciences Po.

Lequesne C. (1996a), « Union européenne et coordination gouvernementale. Quid novi en France ? », dans Arcy F. d’, Rouban L. (dir.), De la cinquième République à l’Europe, Paris, Presses de Sciences Po, p. 259-277.

Lequesne C. (1996b), « La Commission européenne entre autonomie et dépendance », Revue française de science politique, 46/3.

Levasseur C., Roques C. (2012), « La révision statutaire de 2011-2012 », dans Le Theule F.-G., Leprêtre J. (dir.), La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes [2e éd.].

Lodge M., Hood C. (2005), « Symposium Introduction: Competency and Higher Civil Servants », Public Administration, 83/4, décembre, p. 779-787.

Maggi-Germain N. (2005), « Les fonctionnaires communautaires et l’intérêt général communautaire », Revue Études européennes, 6, avril.

Mahony H. (2012), « EU Commission Struggling to Attract Top Economists », euobserver, 26 mars (https://euobserver.com/political/115704, consulté le 8 juin 2016).

Mangenot M. (2012), « D’où vient la fonction publique européenne ? Les origines d’un modèle 1952-1968 », dans Le Theule F-G., Leprêtre J. (dir.) (2012), La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes [2e éd.], p. 37-49.

Mangenot M. (2008), « D’où vient la fonction publique communautaire ? Les origines d’un modèle (1952-1968) », dans Le Theule F-G., Leprêtre J. (dir.) (2008), La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes, p. 23-32.

Mangenot M. (2006), « Le Conseil d’État et l’Europe. Conditions et effets d’un ralliement », dans Raimbault P. (dir.), La puissance publique à l’heure européenne, Paris, Dalloz, p. 173-190.

Mangenot M. (2005), De l’État à l’Europe. Les hauts fonctionnaires français aux origines des institutions européennes, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Mangenot M. (2001), « La revendication d’une paternité. Les hauts fonctionnaires français et le “style” administratif de la Commission européenne (1958-1988) », Pôle Sud, 15/1, p. 33-46.

Mangenot M. (2000), Une Europe improbable. Les hauts fonctionnaires français dans la construction européenne, 1948-1992, thèse en sciences politiques, Strasbourg, Institut d’études politiques de Strasbourg.

Marjolin R. (1986), Le travail d’une vie. Mémoires (1911-1986), Paris, Robert Laffont.

Marsh R. M. (1961), The Mandarins: The Circulation of Elites in China, 1600-1900, Glencoe (Ill.), Free Press ; réimpr. New York Arno, Press, 1980.

Matthijs M., Blyth M. (dir.) (2015), The Future of the Euro, Oxford, Oxford University Press.

Mégie A., Vauchez A. (2014), « Crise, crises et crisologie européenne », Politique européenne, 44/2, p. 8-22.

Menasse R. (2012), Der Europäische Landbote: die Wut der Bürger und der Friede Europas, Vienne, Paul Zsolnay.

Mérand F., Saurruger S. (dir.) (2010), « Mainstreaming Sociology in EU Studies », numéro spécial Comparative European Politics, 8/1.

Michel H. (dir.) (2005), Lobbyistes et lobbying de l’Union européenne. Trajectoires, formations et pratiques des représentants d’intérêts, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Michelmann H. J. (1978), « Multinational Staffing and Organizational Functioning in the Commission of the European Communities », International Organization, 32/2, p. 477-496.

Michon S. (2005), « Passer par un groupe d’intérêt. Entre pis-aller d’une carrière européenne et rite d’institution », dans Michel H. (dir.), Lobbyistes et lobbying de l’Union européenne. Trajectoires, formations et pratiques des représentants d’intérêts, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Michel and C. Robert (eds) (2010), La fabrique des ‘Européens’. Processus de socialisation et construction européenne, Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg.

Minc A. (1992), « Maastricht, l’accessoire et l’essentiel », Le Monde, 29 avril.

Monnet J. (1976), Mémoires, Paris, Fayard.

Moravcsik A. (2000), « Le grain et la grandeur. Les origines économiques de la politique européenne du général de Gaulle (2e partie) », Revue française de science politique, 50/1, p. 73-124.

Moravcsik A. (1999), « Le grain et la grandeur. Les origines économiques de la politique européenne du général de Gaulle (1re partie) », Revue française de science politique, 49/4, p. 507-544.

Morin E. (1992), « Maastricht. Espoirs et peurs d’Europe », Le Monde, 1er juillet.

Noël É. (1981), « “La fonction publique européenne”. Allocution prononcée le 25 octobre 1981 à l’occasion de la remise de la médaille Robert-Schuman par Gaston Thorn, président de la Commission », dans OPOCE (1988), Hommage à Émile Noël, Luxembourg, Office des publication officielles des Communautés européennes.

Nugent N. (dir.) (1997), At the Heart of the Union: Studies of the European Commission, Londres, MacMillan.

Oberdorff H. (1992), « L’administration face aux enjeux de la construction européenne », dans Muller P., L’administration française est-elle en crise ?, Paris, L’Harmattan.

Oger C. (2008), Le façonnage des élites de la République. Culture générale et haute fonction publique, Paris, Presses de Sciences Po.

OJEU (2015), « Budgets: Definitive adoption (EU, Euratom) 2015/339 of the European Union’s General Budget for the Financial Year 2015 », Official Journal of the European Union, Bruxelles (http://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/PDF/?uri=CELEX:32015B0339&from=EN).

Olsen J. P. (2003), « Towards a European Administrative Space? », Journal of European Public Policy, 10/4, août, p. 506-531.

Page E. (1997), People Who Run Europe, Oxford/Clarendon, Oxford University Press.

Page E. (2007), « Where Have all the Powers Gone? The UK Top Civil Service in Comparative Perspective », Paper presented at the annual meeting of the American Political Science Association, Chicago, Hyatt Regency Chicago and the Sheraton Chicago Hotel and Towers, 30 août.

Parsons C. (2006), A Certain Idea of Europe, Cornell, Cornell University Press.

Panofsky  E. (1951), Gothic Architecture and Scholasticism, Latrobe, Archabbey Press.

Passeron A. (1966), De Gaulle parle. 1962-1966, Paris, Fayard.

Paicheler G. (1992), L’invention de la psychologie moderne, Paris, L’Harmattan.

Peters G. et Pierre J. (dir.) (2001), Politicians, Bureaucrats and Administrative Reform, Londres, Routledge.

Pinto L. (1984), L’intelligence en action. Le Nouvel Observateur, Paris, Métailié.

PLS Consult A/S (2000), Danish Management Forum, « Comparative Study of the Remuneration of Officials of the European Institutions », résumé, juin (http://ec.europa.eu/reform/pdf/salaries_study_en.pdf).

Quatremer J. (2013), « À Bruxelles, la grande déprime des eurocrates », Libération, 6 février.

Quermonne J.-L. (1993), Le système politique européen. Des communautés économiques à l’Union européenne, Paris, Montchrestien.

Radaelli C. (1999), Technocracy in the European Union, Harlow, Addison Wesley Longman.

Reinhard W. (dir.) (1996), Power Elites and State Building, Oxford, Clarendon Press.

Reinalda B. (2013), Routledge Handbook of International Organization, Londres, Routledge.

RFAP (2013), Revue française d’administration publique, 4/148, L’évaluation des politiques publiques. État(s) de l’art et controverses.

RFAP (2012), Revue française d’administration publique, 142/2, Les concours administratifs en question.

RFAP (2010), Revue française d’administration publique, 133/1, Où en est l’administration de la Commission européenne.

Robert C. (2007a), « L’impossible “modèle social européen” », Actes de la recherche en sciences sociales, 166-167/1, mars, Paris, Seuil, p. 94-110.

Robert C. (2007b), « Les transformations managériales des activités politiques », Politix, 79/3.

Robert C. (2002), « La construction des compétences en situation d’incertitude. L’exemple du service PHARE », dans Georgakakis D. (dir.), Les métiers de l’Europe politique. Acteurs et professionnalisations de l’Union européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, p. 85-120.

Robinson W. I. (2001), « Social Theory and Globalization: The Rise of a Transnational State », Theory and Society, 30/2, avril, p. 157-200.

Rosenthal G. G. (1975), The Men Behind the Decisions: Cases in European Policy-Making, Lanham, (MD), Lexington Books.

Ross G. (2011), The European Union and its Crises through the Eyes of the Brussels Elite, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Ross G. (2008), « European Elites Reflect on the EU’s Crises », European Consortium for Political Research Workshop draft, Rennes, avril.

Ross G. (1995), Jacques Delors and European Integration, New York, Oxford University Press.

Rouban L. (2002), Les Cahiers du CEVIPOF, 31, L’Inspection générale des finances 1958-2000. Quarante ans de pantouflage, septembre.

Rowell J., Mangenot M. (2010), A Political Sociology of the European Union: Reassessing Constructivism, Manchester, Manchester University Press,

SAARBRUECK (dir.) (1956), La fonction publique européenne. Statut futur, formation, perfectionnement, colloque de Sarrebruck, 7-10 novembre 1955, Bruxelles, Universität des Saarlandes/Institut pour la comparaison et le rapprochement des droits européens, p. 305.

Sacriste G. (2014). « Sur les logiques sociales du champ du pouvoir européen. L’exemple de l’affaire Dalli », Politique européenne, 44/2, p. 52-96. 

Savage J. D., Verdun A. (2016), « Strengthening the European Commission’s Budgetary and Economic Surveillance Capacity since Greece and the Euro Area Crisis: A Study of Five Directorates-General », Journal of European Public Policy, 23/1, p.  101-118.

Schmidt V. A. (2009), « European Elites on the European Union: What Vision for the Future? », dans Gamble A., Lane D. (dir.), The European Union and World Politics: Consensus and Division, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Schmitter P. C. (2005), « Ernst B. Haas and the Legacy of Neofunctionalism », Journal of European Public Policy, 12/2, p. 255-272.

Schnabel V. (1998), « Élites européennes en formation. Les étudiants du “Collège de Bruges” et leurs études », Politix, 11/43, p. 33-53.

Schön-Quinlivan E. (2011), Reforming the European Commission, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Seabrooke L., Wigan D. (2016), « Powering Ideas Through Expertise: Professionals in Global Tax Battles », Journal of European Public Policy, 23/3, p. 357-374.

Seidel K. (2010), The Process of Politics in Europe: The Rise of European Elites and Supranational Institutions, Londres, Tauris Academic Studies.

Shore C. (2010), « Une approche anthropologique des phénomènes d’européanisation et de supranationalisme », dans Baisnée O., Michel H., Robert C. (dir.), La fabrique des « Européens ». Processus de socialisation et construction européenne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg.

Shore C. (2000), Building Europe. The Cultural Politics of European Integration, Londres, Routledge.

Silguy Y.-T. de (1996), Le syndrome du diplodocus. Un nouveau souffle pour l’Europe, Paris, Albin Michel.

Sklair L. (2001), The Transnational Capitalist Class, Oxford, Wiley-Blackwell Publishing.

Smith A. (2004), Le gouvernement de l’Union européenne. Une sociologie politique, Paris, Réseau européen droit et société/Librairie générale de droit et de jurisprudence.

Soret B. (2008), « Structure des carrières et encadrement », dans La fonction publique européenne, Strasbourg, École nationale d’administration/Centre des études européennes.

Spence D., Stevens A. (2006), « Staff and Personnel Policy in the European Commission », dans Spence D., Edwards G. (dir.), The European Commission, Londres, John Harper Publishing, [3éd.], p. 173-208.

Spinelli A. (1966), The Eurocrats: Conflict and Crisis in the European Community, Baltimore, Johns Hopkins Press.

Stevens A. (2003), « Une simple amélioration ou une modernisation radicale ? La réforme de l’administration de la commission européenne », Revue française d’administration publique, 105-106/1, p. 81-94.

Stevens A., Stevens H. (2001), Brussels Bureaucrats? The Administration of the European Union, Basingstoke, Palgrave Macmillan.

Suaud C. (1978), La vocation. Conversion et reconversion des prêtres ruraux, Paris, Minuit.

Suvarierol S. (2008), « Beyond the Myth of Nationality: Analysing Networks within the European Commission », West European Politics, 31/4, p. 701-724.

The Economist (2013), « The Gourmands of Brussels », 2 novembre.

The Economist (1961), « The Eurocrats », 2 juillet.

Thompson E. P (1964), The making of the English working class. New York: Pantheon Books.

Tomusk V. (2000), « Reproduction of the “State Nobility” in Eastern Europe », British Journal of Sociology of Education, 21/2, juin, p. 269-282.

Trondal, J. (2007), ‘The public administration turn in integration research’, Journal of European Public Policy, 14/6, 960–72.

Union syndicale fédérale (2013), AGORA. Le magazine du Service public européen et international, 69, septembre.

Vauchez A. (2013), L’Union par le droit. L’invention d’un programme institutionnel pour l’Europe, Paris, Presses de Sciences Po.

Vauchez A. et de Witte B. (dir.) (2013), Lawyering Europe: European Law as a Transnational Social Field, Oxford, Bloomsbury Publishing PLC.

Veld in ‘t J. (2013), « Fiscal Consolidations and Spillovers in the Euro Area Periphery and Core », European Economy, Economic Papers, 506, Bruxelles, Commission européenne, octobre http://ec.europa.eu/economy_finance/publications/economic_paper/2013/pdf/ecp506_en.pdf.

Verdun A. (2013), « Decision-Making before and after Lisbon: The Impact of Changes in Decision-Making Rules », West European Politics, 36/6, p. 1128-1142.

Verrier B. (1996), Défection et production de frontières partisanes. L’exemple de la construction du Mouvement des citoyens, thèse de doctorat, Sttrasbourg, Institut d’études politiques de Strasbourg, non publiée.

Wacquant L. J. D. (2010), « Crafting the Neoliberal State: Workfare, Prisonfare, and Social Insecurity », Sociological Forum, 25/2, juin.

Wacquant L. J. D. (dir.) (2005), Pierre Bourdieu and Democratic Politics: The Mystery of Ministry, Hoboken (NJ), Wiley.

Wagner A. C., Réau B. (2015), « Le capital international. Un outil d’analyse de la reconfiguration des rapports de domination » (avec la collaboration de B. Réau), dans J. Siméant (dir.), Guide de l’enquête globale en sciences sociales, Paris, CNRS, p. 33-46.

Warlouzet L. (2011), Le choix de la CEE par la France. L’Europe économique en débat de Mendès France à de Gaulle (1955-1969), Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France.

Warlouzet L. (2018), Governing Europe in a Globalizing World : Neoliberalism and its Alternatives Following the 1973 Oil Crisis, Londres, Routledge.

Weber M., Eisenstadt S. N. (1968), On Charisma and Institution Building, éd. et introduction par S. N. Eisenstadt, Chicago, University of Chicago Press.

White J. (2003), « Theory Guiding Practice: the Neofunctionalists and the Hallstein EEC Commission », Journal of European Integration History, 9/1, p. 111-131.

Will P.-E. (2000), « Science et sublimation de l’État en Chine pendant la période impériale tardive », Actes de la recherche en sciences sociales, 133/1, p. 13-25.

Wille A. (2013), The Normalization of the European Commission: Politics and Bureaucracy in the EU Executive, Oxford, Oxford University Press.

Williamson D. et al. (1998), « Rapport du groupe de réflexion sur la politique du personnel (Williamson Report) », 6 novembre 1998, dans EUI (1998-2001), Reform documents 28 Feb 2001-Final Versions, code PL-58, European University Institute, Florence (http://archives.eui.eu/en/fonds/240353?item=PL-05.02-58).

Wolton D. (1993), La dernière utopie. Naissance de l’Europe démocratique, Paris, Flammarion.

Wright V. (1995), « Le cas britannique, le démantèlement de l’administration traditionnelle », Revue française d’administration publique, 75, juillet-septembre.

Ziller J. (1992), « Les mythes de l’“eurocratie” », Revue française d’administration publique, 63, juillet-septembre.

© Éditions de la Sorbonne, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search