Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Philosopher en France sous l’Occupation

Qu’en est-il du statut de la philosophie et de la condition des philosophes sous le joug de l'oppression ?

Résister en philosophe, philosopher en résistance, philosopher en résistant, philosopher quoi qu’il en soit, pour soi-même ou pour d’autres, penser pour ou avec les oppresseurs, cette situation, ces choix sont ceux qu’ont dû assumer entre 1940 et 1944, pendant l’occupation allemande, ceux qui avaient affaire à la philosophie, ceux qui l’enseignaient, ceux qui entendaient penser ph...


Lire la suite

Note de l’éditeur

Actes des journées d’études organisées à la Sorbonne (2000-2002).

Textes réunis et édités par le Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne.

Ouvrage publié avec le concours du Conseil scientifique de l’Université Paris I

  • Éditeur : Éditions de la Sorbonne
  • Collection : Philosophie | 19
  • Lieu d’édition : Paris
  • Année d’édition : 2009
  • Publication sur OpenEdition Books : 12 avril 2019
  • EAN (Édition imprimée) : 9782859445768
  • EAN électronique : 9791035102623
  • DOI : 10.4000/books.psorbonne.18188
  • Nombre de pages : 254 p.
Olivier Bloch
Philosopher en France sous l’occupation

Présentation

Frédéric Worms
Le héros et le philosophe

Un problème philosophique partagé dans le moment de la Seconde Guerre mondiale en France

Jacques Bonitzer
L’empirisme technocratique
Santo Alessandro Arcoleo
Le « cas » Esprit

La culture catholique en France pendant la période 1941-1944 : « entre espoir et détresse »

Raymonde Caloghiris
Paul-Yves Nizan (1905-1940)
André Tosel
Henri Lefebvre ou le philosophe vigilant (1936-1946)

Autour de la conscience mystifiée

Guillaume Pigeard de Gurbert
1943 : la situation de L’Être et le Néant

© Éditions de la Sorbonne, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540