Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Parva naturalia d’Aristote

Fortune antique et médiévale

Les Petits traités d’histoire naturelle ou Parva naturalia d’Aristote proposent, pour la première fois dans l’histoire de la philosophie occidentale, une analyse systématique des états « communs à l’âme et au corps » : la sensation, la mémoire, le sommeil et les rêves, la respiration ou encore la vie et la mort. Désormais la physiologie trouve une place nécessaire et parfaitement légitime dans le cadre de l’enquête psychologique. Appliquant les grands principes formulés dans le traité De l...


Lire la suite

Note de l’éditeur

Ouvrage publié avec le concours du Conseil scientifique de Paris 1

  • Éditeur : Éditions de la Sorbonne
  • Collection : Philosophie | 28
  • Lieu d’édition : Paris
  • Année d’édition : 2010
  • Publication sur OpenEdition Books : 18 février 2019
  • EAN (Édition imprimée) : 9782859446352
  • EAN électronique : 9791035102579
  • DOI : 10.4000/books.psorbonne.17595
  • Nombre de pages : 272 p.
Christophe Grellard et Pierre-Marie Morel
Présentation
Andrea L. Carbone
Anomalies de l’intelligence, intelligence de l’anomalie

Note sur la représentation de l’organisation du corps vivant chez Aristote entre les Parva naturalia et les Problèmes

Julie Brumberg-Chaumont
La Première réception du De memoria et reminiscentia Au Moyen Âge latin

Le commentaire d’Adam de Buckfield

Rotraud Hansberger
Kitāb al-Ḥiss wa-l-maḥsūs

Aristotle’s Parva naturalia in Arabic Guise

Jean-Baptiste Brenet
Le feu agit-il en tant que feu ?

Causalité et synonymie dans les Quaestiones sur le De sensu et sensato de Jean de Jandun

Pieter De Leemans
Secundum viam naturae et doctrinae

Lire le De motu animalium et les Parva naturalia d’Aristote au Moyen Âge

Christophe Grellard
La réception médiévale du De somno et vigilia

Approche anthropologique et épistémologique du rêve, d’Albert le grand à Jean Buridan

Max Lejbowicz
Postface

À Propos de l’enluminure de couverture : une incitation à la recherche

© Éditions de la Sorbonne, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540