Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Haro ! Noël ! Oyé !

Pratiques du cri au Moyen Âge

La victime détroussée par un voleur ou les témoins qui assistaient au délit se mettaient à hurler « haro ». Le crieur public, installé aux carrefours ou en tout autre lieu « accoustumé à faire cry », introduisait à haute voix son information par « Oyé, bonnes gens, on vous fait savoir... » Les sujets du royaume de France qui assistaient à une entrée royale ou à la conclusion de la paix s'écriaient « Noël ». On pourrait sans peine allonger la liste de ces cris médiévaux régulateurs des lien...


Lire la suite

Note de l’éditeur

Ouvrage publié avec le concours du Conseil scientifique de l'Université Paris I et de l'Institut Universitaire de France

  • Éditeur : Éditions de la Sorbonne
  • Collection : Histoire ancienne et médiévale | 75
  • Lieu d’édition : Paris
  • Année d’édition : 2003
  • Publication sur OpenEdition Books : 01 février 2019
  • EAN (Édition imprimée) : 9782859444969
  • EAN électronique : 9791035102012
  • DOI : 10.4000/books.psorbonne.13392
  • Nombre de pages : 248 p.
Didier Lett et Nicolas Offenstadt
Les pratiques du cri au Moyen Âge
Christine Bellanger
Cri et crieurs dans l’image
Isabelle Guyot-Bachy
Cris et trompettes

Les échos de la guerre chez les historiens et les chroniqueurs

Pascal Collomb
Vox clamantis in ecclesia

Contribution des sources liturgiques médiévales occidentales à une histoire du cri

Florence Chave-Mahir
Les cris du démoniaque

Exorciser les possédés dans les récits hagiographiques des xxiie et xxiiie siècles

Sébastien Hamel
De la voie accusatoire à la voie législative

Contrôle et utilisation du cri à Saint-Quentin aux derniers siècles du Moyen Âge (xiiie-xve siècles)

Valérie Toureille
Cri de peur et cri de haine : haro sur le voleur

Cri et crime en France à la fin du Moyen Âge

Christopher Lucken
Éclats de la voix, langage des affects et séductions du chant

Cris et interjections à travers la philosophie, la grammaire et la littérature médiévales

Claude Gauvard
Conclusion

© Éditions de la Sorbonne, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540