Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une société provinciale face à son devenir : le Vendômois aux xviiie et xixe siècles

 | 
Jean Vassort

Première partie. Le pays vendômois au xviiie siècle

Avant-propos

Texte intégral

1Un territoire et ses habitants, un espace et une société, tel peut se définir, en première analyse, lʼobjet des développements qui constituent cette première partie. Avant dʼaborder les problématiques plus spécifiques de notre recherche, axées notamment sur le changement, il convient en effet de mettre en place les grands ressorts qui sous-tendent au XVIIIe siècle, et surtout pendant sa seconde partie, la vie régionale — en bref dʼétablir, selon les voies de lʼhistoriographie classique, et en particulier celles bien éprouvées maintenant de la monographie régionale, un tableau de la région à lʼépoque où régnaient Louis XV et Louis XVI.

2Pareil programme est considérable, et on a déjà dit quʼon ne prétendra pas lʼavoir épuisé, ni même lʼavoir rempli autant quʼil eût été souhaitable. Deux grandes raisons rendent compte de ces lacunes. En premier lieu celles qui tiennent aux insuffisances de la recherche : en Vendômois comme ailleurs, celles-ci peuvent être dues à lʼabsence ou à la mauvaise qualité de certaines sources, comme on lʼindiquera le moment venu ; mais il est aussi des pistes qui ont été trop peu explorées : de telles carences, quʼon signalera également en leur temps, sont inhérentes aux limites déjà évoquées de la recherche individuelle, limites en quelque sorte physiques, et qui ne se laissent guère transgresser... Cependant, à côté des obstacles que lʼétat des sources et les possibilités du chercheur isolé opposent à lʼenquête, des choix délibérés contribuent également à rendre compte des éléments privilégiés ou au contraire négligés par ces chapitres. Préalable indispensable aux analyses qui la suivent, cette partie se devait de leur préparer des bases solides ; mais elle pouvait en revanche ne pas approfondir les thèmes qui constitueront leur objet même. Cela explique que sans procéder à des exclusives absolues on ait largement insisté ici sur les aspects structurels par rapport aux évolutions conjoncturelles, et quʼon ait mis lʼaccent sur les données les plus classiques de lʼhistoire économique et sociale plutôt que sur celles de lʼhistoire culturelle.

  • 1 Planhol (X. de), Géographie historique de la France, Paris, 1988, mentionne le Vendômois parmi les (...)

3Les contours de cette présentation ainsi justifiés et définis, son architecture sʼimposait assez naturellement : le pays, ses ressources, et les hommes qui y vivent. Dans cette perspective, un premier chapitre sʼattachera à la définition dʼun pays vendômois, en faisant la part de ce qui relève du donné naturel, et celle de ce qui est dû à lʼintervention humaine : par là, il ne cherche pas à proposer une théorie de la notion de pays, dont lʼétablissement ne pourrait de toute évidence être atteint quʼà travers lʼétude comparée de nombreux autres cas ; en revanche, il nʼest pas interdit de penser quʼà partir de lʼexemple dʼun pays à lʼexistence bien admise1, une telle analyse peut apporter sa modeste pierre à cette entreprise. Le chapitre suivant, consacré à lʼéconomie régionale, en décrira dʼabord les principaux secteurs, avant de tenter dʼen dresser le bilan, tant globalement, pour lʼensemble de la région, quʼà lʼintérieur de celle-ci, entre les différentes zones qui la composent. Deux chapitres enfin se pencheront sur la société régionale : le premier en partant de ses structures essentielles, verticales (matérialisées par ses stratifications, des plus puissants aux plus humbles) et horizontales (dans lʼespace, de la ville à la campagne, et à travers les différents terroirs qui constituent le pays vendômois) ; et le second en sʼefforçant de donner vie à ce tableau, à partir de lʼexamen de quelques attitudes significatives, notamment celles que révèlent les sources judiciaires, et celles qui sʼobservent au moment des grands choix de lʼexistence de chacun — choix professionnel et choix matrimonial.

La trame des paroisses et de communes dans le Vendômois des XVIIIe et XIXe siècles

La trame des paroisses et de communes dans le Vendômois des XVIIIe et XIXe siècles

Cette carte prend en compte la géographie des communes dans lʼarrondissement au milieu du xixe siècle. Dans la liste ci-dessous, on a ajouté entre parenthèses le nom des anciennes paroisses rattachées à ces communes (lorsque les limites approximatives de ces paroisses ont été indiquées sur la carte, ces dernières apparaissent dans la liste à travers un renvoi constitué dʼun nombre suivi dʼune lettre).
1 - Ambloy ; 2 - Areiues ; 3 - Artins ; 4 - Arville ; 5 - Anthon ; 6 - Azé (Beauheu) ; 7 - Baigneaux ; 8 -Baillou ; 9- Beauchêne ; 10- Bonnevau ; 11- Bouflry ; 12- Boursay ; 13- Brévainville (13A, Brévainville, 13B, Saint-Claude-Froidmentel) ; 14 - Busloup (Gros-Chêne) ; 15 - Celle ; 16 - La Chapelle-Enchérie ; 17- La Chapelle-Vicomtesse ; 18- Chauvigny ; 19- Choue ; 20- Cormenon ; 21-Coulommiers ; 22 - Couture ; 23 - Crucheray ; 24 - Danze ; 25 - Droué (Bourguérin et Boisscleau) ; 26 -Epiais ; 27 - Epuisay ; 28 - Espéreuse ; 29 - Les Essarts ; 30 - Faye ; 31 - Fontaine-cn-Beauce (-Fontaines-les-Coteaux) ; 32 - Fontaine-Raoul ; 33 - La Fontenelle ; 34 - Fortan ; 35 - Fréteval (35A, Fréteval, 35B, Saint-Lubin des Prés) ; 36 - Le Gault-du-Perche ; 37 - Gombergean ; 38 - Les Hayes ; 39 -Houssay ; 40- Huisseau-en-Beauce ; 41- Lancé ; 42- Lavardin ; 43- Lignières ; 44- Lisle ; 45-Longpré ; 46 - Lunay ; 47 - Marcilly-en-Beauce ; 48 - Mazangé ; 49 - Meslay ; 50 - Mondoubleau ; 51 -Montoire (51A, Saint-Oustrille) ; 52- Saint-Quentin ; 53- Montrouveau (53A Montrouveau, 53B, Mareé) ; 54 - Morée ; 55 - Naveil ; 56 - Nourray ; 57 - Oigny ; 58 - Périgny ; 59 - Pezou (Chêne-Carré et Chicheray, Fontaine-sous-Pezou) ; 60 - Le Plessis-Dorin ; 61 - Le Poislay ; 62 - Pray ; 63 - Prunay ; 64 -Renay ; 65 - Rhodon ; 66 - Rocé ; 67 - Les Roches lʼEvêque ; 68 - Romïlly ; 69 - Le Rouillis ; 70 - Ruan ; 71 - Saint-Agil ; 72 - Saint-Amand ; 73 - Sainte-Anne ; 74 - Saint-Amoult ; 75 - Saint-Avit ; 76 - Saint-Firmin des Prés ; 77 - Sainte-Gemmes ; 78 - Saint-Gourgon ; 79 - Saint-Hilaire-Ia-Gravelle ; 80 - Saint-Jacques des Guérels ; 81 - Saint-Jean Froidmcntel ; 82 - Saint-Marc du Cor ; 83 - Saint-Martin des Bois (83A, Saint-Martin du Bois, 83B, Saint-Pierre du Bois) ; 84 - Saint-Ouen ; 85 - Saint-Rimay ; 86 - Sargé-sur-Braye ; 87 - Sasnières ; 88 - Savigny-sur-Braye ; 89 - Selommes ; 90 - Souday (Glatigny) ; 91 - Sougé ; 92 - Le Temple ; 93 - Temay ; 94 - Thoré-la-Rochctte ; 95 - Tourailles ; 96 - Tréhet, 97 - Trôo ; 98 -Vendôme ; 99- ViUavard ; 100- La Ville-aux-Clercs ; 101- Villebout ; 102 ; Villechauve ; 103-Villedieu-le֊Chatcau ; 104 - Villemaidy ; 105 - Villeporcher ; 106 - Villerable ; 107 - Villeromain ; 108 -Villetrun ; 109 - Villiers ; 110 – Villiersfaux.

Notes

1 Planhol (X. de), Géographie historique de la France, Paris, 1988, mentionne le Vendômois parmi les exemples de pays historiques quʼil cite.

Table des illustrations

Titre La trame des paroisses et de communes dans le Vendômois des XVIIIe et XIXe siècles
Légende Cette carte prend en compte la géographie des communes dans lʼarrondissement au milieu du xixe siècle. Dans la liste ci-dessous, on a ajouté entre parenthèses le nom des anciennes paroisses rattachées à ces communes (lorsque les limites approximatives de ces paroisses ont été indiquées sur la carte, ces dernières apparaissent dans la liste à travers un renvoi constitué dʼun nombre suivi dʼune lettre). 1 - Ambloy ; 2 - Areiues ; 3 - Artins ; 4 - Arville ; 5 - Anthon ; 6 - Azé (Beauheu) ; 7 - Baigneaux ; 8 -Baillou ; 9- Beauchêne ; 10- Bonnevau ; 11- Bouflry ; 12- Boursay ; 13- Brévainville (13A, Brévainville, 13B, Saint-Claude-Froidmentel) ; 14 - Busloup (Gros-Chêne) ; 15 - Celle ; 16 - La Chapelle-Enchérie ; 17- La Chapelle-Vicomtesse ; 18- Chauvigny ; 19- Choue ; 20- Cormenon ; 21-Coulommiers ; 22 - Couture ; 23 - Crucheray ; 24 - Danze ; 25 - Droué (Bourguérin et Boisscleau) ; 26 -Epiais ; 27 - Epuisay ; 28 - Espéreuse ; 29 - Les Essarts ; 30 - Faye ; 31 - Fontaine-cn-Beauce (-Fontaines-les-Coteaux) ; 32 - Fontaine-Raoul ; 33 - La Fontenelle ; 34 - Fortan ; 35 - Fréteval (35A, Fréteval, 35B, Saint-Lubin des Prés) ; 36 - Le Gault-du-Perche ; 37 - Gombergean ; 38 - Les Hayes ; 39 -Houssay ; 40- Huisseau-en-Beauce ; 41- Lancé ; 42- Lavardin ; 43- Lignières ; 44- Lisle ; 45-Longpré ; 46 - Lunay ; 47 - Marcilly-en-Beauce ; 48 - Mazangé ; 49 - Meslay ; 50 - Mondoubleau ; 51 -Montoire (51A, Saint-Oustrille) ; 52- Saint-Quentin ; 53- Montrouveau (53A Montrouveau, 53B, Mareé) ; 54 - Morée ; 55 - Naveil ; 56 - Nourray ; 57 - Oigny ; 58 - Périgny ; 59 - Pezou (Chêne-Carré et Chicheray, Fontaine-sous-Pezou) ; 60 - Le Plessis-Dorin ; 61 - Le Poislay ; 62 - Pray ; 63 - Prunay ; 64 -Renay ; 65 - Rhodon ; 66 - Rocé ; 67 - Les Roches lʼEvêque ; 68 - Romïlly ; 69 - Le Rouillis ; 70 - Ruan ; 71 - Saint-Agil ; 72 - Saint-Amand ; 73 - Sainte-Anne ; 74 - Saint-Amoult ; 75 - Saint-Avit ; 76 - Saint-Firmin des Prés ; 77 - Sainte-Gemmes ; 78 - Saint-Gourgon ; 79 - Saint-Hilaire-Ia-Gravelle ; 80 - Saint-Jacques des Guérels ; 81 - Saint-Jean Froidmcntel ; 82 - Saint-Marc du Cor ; 83 - Saint-Martin des Bois (83A, Saint-Martin du Bois, 83B, Saint-Pierre du Bois) ; 84 - Saint-Ouen ; 85 - Saint-Rimay ; 86 - Sargé-sur-Braye ; 87 - Sasnières ; 88 - Savigny-sur-Braye ; 89 - Selommes ; 90 - Souday (Glatigny) ; 91 - Sougé ; 92 - Le Temple ; 93 - Temay ; 94 - Thoré-la-Rochctte ; 95 - Tourailles ; 96 - Tréhet, 97 - Trôo ; 98 -Vendôme ; 99- ViUavard ; 100- La Ville-aux-Clercs ; 101- Villebout ; 102 ; Villechauve ; 103-Villedieu-le֊Chatcau ; 104 - Villemaidy ; 105 - Villeporcher ; 106 - Villerable ; 107 - Villeromain ; 108 -Villetrun ; 109 - Villiers ; 110 – Villiersfaux.
URL http://books.openedition.org/psorbonne/docannexe/image/1085/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 453k

© Éditions de la Sorbonne, 1996

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540