Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Vents du large

 | 
Jacqueline Penjon
, 
Anne-Marie Quint

Témoignages

Au 202 des Champs

Teresa Motta-Demarcy

Texte intégral

Puissante fut
la chanson de la vieille naine
qui ferma
le portail en parchemin,
songeant :
les plantes, les faire grandir.
Du tilleul, mesurer la taille.
A l’écureuil, lui donner du pain.
Sans aile, sans roue, planer
en oiseau,
sous l’ombre du vent.
Vertige.
Lier,
plier le temps
des Temples déliés.

1Avec l’admiration et la reconnaissance affectueuse de Teresa MOTTA-DEMARCY

Auteur

Université Sorbonne Nouvelle-Paris III

© Presses Sorbonne Nouvelle, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540