Version classiqueVersion mobile

Le Lieu du genre

 | 
Patrick Farges
, 
Cécile Chamayou-Kuhn
, 
Perin Emel Yavuz

A Voice of One’s Own

Mise en voix narrative et stratégies de genre (Anna Seghers et Margaret Atwood)

Anne Isabelle François

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

For what is ‘identity’ but our power to control others’ definitions of us ?
Joyce Carol Oates

Il n’y a pas de commencement. J’ai été engendré, chacun à son tour, et depuis, c’est l’appartenance. J’ai tout essayé pour me soustraire, mais personne n’y est arrivé, on est tous des additionnés.
Émile Ajar/Romain Gary, Pseudo

Les deux romans examinés dans le présent article, écrits par des femmes, paraissent exemplaires de la fabrique du récit genré dans la narration de soi. Ils mettent en effet en œuvre des stratégies similaires de réappropriation de soi, contre la multitude de carcans déterministes imposés de l’extérieur (via les images hégémoniques, les discours dominants, les trames collectives), au moyen de la capacité à prendre en charge le récit. Ils posent donc centralement la question du rapport entre mise en voix narrative et construction d’une identité1 genrée, sans méconnaître non plus le caractère aléatoire et incertain de l’entreprise discursive, ni la dimension normative, éval...

© Presses Sorbonne Nouvelle, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search