Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Villes et écrivains, Berlin, Munich, Venise

 | 
Gilbert Krebs

Avant-Propos

Gilbert Krebs

Texte intégral

1Ce deuxième volume de la série « Travaux et Mémoires » publie comme le précédent des travaux réalisés par les étudiants de l’Institut d’Allemand de la Sorbonne Nouvelle dans le cadre d’un séminaire de DEA. C’est par définition un « travail d’atelier » où des apprentis-chercheurs mettent en pratique, autour d’un projet commun, leurs savoirs et leur savoir-faire. Cela explique certaines disparités, certaines faiblesses, mais aussi, globalement l’intérêt de ce recueil plein de promesses et de talents qui ne demandent qu’à s’épanouir. D’ailleurs plusieurs des auteurs ici représentés ont, entre-temps, soutenu brillamment leur thèse de doctorat et poursuivent leur carrière de chercheur.

2Pour ce recueil nous avons choisi de centrer les contributions sur les rapports entre villes et écrivains : ville natale, ou ville d’élection, lieu de séjour ou lieu de passage, la ville, et plus particulièrement la grande ville est omniprésente dans la littérature moderne. Elle fournit aux écrivains non seulement un cadre de vie stimulant, mais aussi une précieuse source d’inspiration, caractérisée par la diversité et la richesse des apports et des influences extérieurs et par l’intensité des échanges. La ville est aussi pour les écrivains un réservoir inépuisable de personnages, de lieux, de situations où se révèlent les grands problèmes du temps, les grands drames et les petites faiblesses de l’homme.

3Trois villes sont au centre des travaux publiés ici. D’abord Berlin, la métropole allemande des années vingt par excellence, fascinante et repoussante à la fois, siège des pouvoirs et des contre-pouvoirs, de la richesse la plus ostentatoire et de la pauvreté la plus criante, véritable laboratoire de la modernité artistique.

4La deuxième métropole allemande étudiée est Munich dont l’éclat avant la Première Guerre mondiale pouvait rivaliser avec celui de Berlin mais qui au cours des années vingt connaît un déclin culturel inéluctable au bénéfice de Berlin. Des articles reproduits ici montrent à la fois cet éclat et son ternissement, avant que ne tombe sur Munich comme sur le reste de l’Allemagne la nuit national-socialiste.

5Située en quelque sorte en dehors du temps et de l’espace, Venise offre depuis toujours aux artistes une source d’inspiration irremplaçable et apparemment immuable. Le dernier article du recueil le montre avec une grande finesse à propos de R.M. Rilke.

6Nous espérons que ce volume rencontrera le même accueil bienveillant que le précédent et nous remercions tous ceux qui ont permis sa réalisation.

© Presses Sorbonne Nouvelle, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr