Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Allemagne. De la division à l'unité

 | 
Henri Ménudier

I. Nation, État, identité, patrie

DOCUMENTS

Préambule de la Loi fondamentale de la République fédérale d’Allemagne

Texte intégral

Conscient de sa responsabilité devant Dieu et les hommes, animé de la volonté de défendre son unité nationale et politique et de contribuer à la paix mondiale en tant que membre jouissant de droits dans une Europe unie, le peuple allemand dans les Länder de Bade, Basse-Saxe, Bavière, Brême, Hambourg, Hesse, Rhénanie du Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Slesvig-Holstein, Wurtemberg-Bade, et Wurtemberg-Hohenzollern, afin de donner un ordre nouveau à la vie politique durant une période transitoire a, en vertu de son pouvoir constitutionnel, adopté la présente Loi fondamentale de la République fédérale d’Allemagne. Il a également agi au nom des Allemands à qui il a été interdit de collaborer à cette tâche. Le peuple allemand dans son ensemble, disposant librement de lui-même, reste convié à parachever l’unité et la liberté de l’Allemagne.

Après l’unification (1990) :

Conscient de sa responsabilité devant Dieu et les hommes, animé de la volonté de servir à la paix internationale en tant que membre à part entière d’une Europe unie, le peuple allemand a, en vertu de son pouvoir constitutionnel, adopté la présente Loi fondamentale.

Les Allemands des Länder de Bade-Wurtemberg, Basse-Saxe, Bavière, Berlin, Brandebourg, Brême, Hambourg, Hesse, Mecklembourg-Poméranie occidentale, Rhénanie du Nord-Westphalie, Rhénanie-Palatinat, Sarre, Saxe, Saxe-Anhalt, Slesvig-Holstein et Thuringe, disposant librement d’eux-mêmes, ont parachevé l’unité et la liberté de l’Allemagne. La présente Loi fondamentale est de ce fait applicable à l’ensemble du peuple allemand.

© Presses Sorbonne Nouvelle, 1991

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

amazon.fr