Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’aspect sémantique à la structure de l’évènement

 | 
Éric Corre

Préface

Claude Delmas et Geneviève Gillet-Girard

Texte intégral

1Le présent ouvrage, consacré aux délicats problèmes que pose l’aspect, force l’attention à plusieurs titres. Son premier mérite réside assurément dans le choix de l’auteur de nous faire partager avec enthousiasme son expérience des faits et des modèles théoriques qui ont entrepris l’étude du domaine. L’auteur s’est fixé une triple exigence, une fidélité envers les données, une attention scrupuleuse, informée portée aux modèles théoriques importants qui se sont succédé, et, enfin, le souci du lecteur. La réflexion est approfondie, la présentation sait rester accessible, stimulante, elle s’appuie en effet sur de nombreux exemples traduits, qui illustrent avec finesse les enjeux.

2L’ouvrage se décline en deux moments, le premier se présente comme un parcours au cours duquel l’auteur montre de quelle manière sa réflexion s’est enrichie au contact de la recherche antérieure. La littérature sur l’aspect est tout simplement immense et complexe, mais le chemin parcouru par l’auteur n’apparaît jamais aride car l’accès aux modèles correspond à chaque fois à une rencontre et un dialogue avec des linguistes. On pourrait dire que les étapes cruciales de la pensée de l’auteur portent un nom, celui du chercheur avec lequel É. Corre a selon les époques dialogué : H.  Adamczewski, J.  Guéron, C.  Smith, pour n’en citer que quelques-uns. La pensée est toujours alerte et dynamique, la recherche, sans cesse à l’affût d’idées qui pourraient ouvrir de nouveaux horizons. L’intérêt de cette première partie réside également dans le contrepoint qu’offre l’auteur avec d’autres auteurs, classiques d’abord (philosophiques, Aristote, entre autres), puis récents, à la frontière de la pensée philosophique et de l’analyse linguistique, Ryle, Kenny, Vendler ; enfin, plus strictement linguistiques, là encore des noms prestigieux et incontournables balisent la recherche présentée, Garey, Dowty, Verkuyl, Forsyth, Klein, Smith, Levin, Hovav, pour ne citer que le versant anglo-saxon de la présentation, Maslov, Timberlake, Krongaouz, Paillard, pour le russe, De Vogüe pour le versant français.

3Le second moment de l’ouvrage illustre tout le bénéfice que l’on peut tirer d’une étude contrastive. Il ne s’agit plus seulement de comparer les théories mais de confronter les langues. La mise en parallèle de l’anglais et du russe a permis à l’auteur de distinguer avec bonheur les deux systèmes linguistiques mais, plus intéressant encore, d’affiner l’analyse des solutions aspectuelles spécifiques que chacune des langues apporte au problème qu’elle a à résoudre. L’ouvrage montre de manière remarquable que le passage par l’étude des préverbes russes a été décisif dans le sens où l’analyse de la langue slave s’en est trouvée remise en perspective, mais dans le sens aussi où se dévoilaient l’inadéquation, l’application de certains concepts trop généraux. La rencontre de l’anglais et du russe a proprement et totalement « bouleversé la façon dont l’auteur envisageait l’aspect ». Mais au-delà de l’étude rigoureuse des systèmes aspectuels de ces deux langues, l’analyse contrastive approfondie, maîtrisée a permis à l’auteur une remise en question théorique de ce qu’est l’aspect, et de déplacer les frontières des particularismes linguistiques, apportant dans le même temps une aide précieuse à la meilleure compréhension de ce phénomène « bizarre » que l’on nomme « aspect ».

4On appréciera enfin l’ampleur de la recherche entreprise en considérant la variété des domaines d’investigation cognitive : la philosophie, la linguistique, et en particulier la syntaxe, la sémantique, l’analyse du discours, l’énonciation. L’auteur sait convaincre par la rigueur de son approche et séduire par la finesse de ses analyses.

5Il s’agit d’une contribution scientifique de première importance.

Auteurs

Professeur de linguistique anglaise à l’université Paris 3 – Sorbonne nouvelle

Professeur de linguistique anglaise à l’université Paris 3 – Sorbonne nouvelle

© Presses Sorbonne Nouvelle, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540