Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Chances du roman, charmes du mythe

 | 
Marie-Hélène Boblet

Présentation des auteurs

Texte intégral

1Marie-Hélène BOBLET est professeur de littérature française à l’Université de Caen-Basse Normandie. Ses recherches portent sur le roman des vingtième et vingt-et-unième siècles et sur les écritures dialogales. Elle a publié Terres promises. Émerveillement et récit, Paris, Corti, 2011 ; Le Grand Meaulnes, édition critique, Paris, Champion, 2009 ; Le Roman dialogué après 1950. Poétique de l’hybridité, Paris, Champion, 2003.

2Lorine BOST est docteur en littératures comparées et professeur en CPGE à Angers. Ses domaines de recherche concernent le mythe en littérature, le mythe littéraire et la poétique du roman moderne au sujet desquels elle a publié plusieurs articles.

3Arlette BOULOUMIÉ, professeur de littérature française du XXe siècle, a publié Michel Tournier. Le roman mythologique (Corti, 1988), Images et signes de Michel Tournier (1991), Michel Tournier, Voyages et Paysages (folio, 2012), et un commentaire de Vendredi ou les Limbes du Pacifique (Gallimard, foliothèque, 1991).

4Stéphanie BOULARD est maître de conférence à l’université de Georgia Tech (Atlanta, USA). Spécialiste de l’œuvre de Claude Louis-Combet, elle a dirigé et édité le volume Visions Visitations Passions – En compagnie de Claude Louis-Combet (Corlevour 2008). Elle est l’auteur de nombreux articles sur Hugo, Balzac, Michaux, Quignard, Genet, Cixous et elle est l’auteur de Rouge Hugo (Presses Universitaires du Septentrion).

5Marie-Élaine BOURGEOIS est enseignante de français à l’Université York de Toronto depuis 2007. Elle achève un doctorat à l’Université de Toronto. Ses recherches portent sur la littérature québécoise et sur la culture amérindienne. Elle a coécrit un chapitre de Le voyage et ses récits au XXe siècle et publié dans Recherches amérindiennes au Québec.

6Otilia Carmen COJAN est docteures lettres depuis 2012. Elle a travaillé sur la problématique des genres hybrides et la réinterprétation des mythes dans l’œuvre de Chessex. Elle a publié plusieurs articles et études sur Jacques Chessex.

7Cécile CROCE, maître de Conférences HDR en Esthétique et Sciences de l’Art à l’IUT-Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, est l’auteur de Psychanalyse de l’art symboliste pictural. L’art, une erosgraphie (ChampVallon, 2004) et Le Processus de création artistique. Approche psychanalytique dans le champ élargi des arts plastiques (à paraître).

8Isabelle DANGY, membre de l’Association Georges Perec, est l’auteur de L’Énigme criminelle dans les romans de Georges Perec (Champion, 2002). Son travail actuel concerne l’œuvre d’Echenoz, Olivier Rolin, Garcin, Trassard, Toussaint, Modiano, Gailly, Garat, mais aussi celles de Jules Romains ou André Dhôtel.

9Jean-François FRACKOWIAK est agrégé de lettres, et doctorant de l’université Paris 3. Sathèse, sous la direction de Bruno Blanckeman, porte sur « Les renouvellements du roman symbolique : Henry Bauchau, Sylvie Germain et Philippe Le Guillou ».

10Delphine GACHET, maître de conférences à l’Université Bordeaux III et traductrice de littérature italienne, a soutenu un doctorat de littérature comparée sur les nouvelles fantastiques italiennes et françaises du XXe siècle. Ses recherches concernent le fantastique contemporain, la nouvelle, la traduction.

11Van KELLY, Associate Professor à l’Université du Kansas aux États-Unis, consacre ses recherches aux rapports que René Char et certains écrivains contemporains (Semprun, Volodine, Le Clézio, Cheikh Hamidou Kane, Boris Boubacar Diop, Ken Bugul) établissent entre l’imaginaire, l’histoire et l’éthique.

12Jean-Yves LAURICHESSE est professeur de littérature française à l’Université de Toulouse-Le Mirail. Spécialiste du roman moderne et contemporain (Jean Giono, Claude Simon, Richard Millet), il travaille particulièrement sur l’intertextualité, la mémoire, l’imaginaire. Il a aussi publié quatre romans (éd. Le temps qu’il fait).

13Luisa PALAZZO est doctorante à l’Université Paris 7 et mène, sous la direction de N. Piégay-Gros, une thèse intitulée Résurgences du mythe chevaleresque : Jacques Roubaud, Italo Calvino et Robert Pinget. Ella a publié « Robert Pinget contemporain » (Europe, 969-970,2010) et « Eros mélancolique di Jacques Roubaud e Anne Garréta » (www.insulaeuropea.eu).

14Jacques POIRIER, professeur de littérature française à l’Université de Bourgogne, travaille sur les relations entre littérature et sciences humaines ainsi que sur les mythes littéraires. Il a publié Les Écrivains français face au freudisme (1914-1944) (1998), Psychanalyse et littérature (1950-2000) (2001), Judith : Échos d’un mythe biblique dans la littérature française (2004). Dernier ouvrage paru : Claude Louis-Combet : Fluences et influences (PU de Franche-Comté, 2012).

15Alain ROMESTAING, maître de conférences à l’Université Paris Descartes, est responsable à l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 (EAC 4400 « Écritures de la modernité ») du programme soutenu par l’A.N.R. « Animots : Animaux et animalité dans la littérature de langue française (XXe-XXIe siècles) ».

16Jean-Pierre THOMAS, spécialisé dans l’étude de traces de mythes au sein des œuvres de la littérature québécoise des XIXe et XXe siècles, est professeur agrégé à l’Université York à Toronto (Canada). Il a publié des articles dans des revues nord-américaines (@nalyses, Études littéraires, Présence francophone, Cahiers Anne Hébert, Religiologiques) et européennes (Le Paon d’Héra, Cahiers Robinson, Iris).

17Marie-Camille TOMASI, certifiée de Lettres Modernes, est doctorante en Littérature Comparée (en codirection avec les Universités de Corse et de Haute-Alsace). Elle termine une thèse traitant des résurgences mythiques dans les œuvres de James Joyce et Henry Bauchau. Les recherches entreprises portent essentiellement sur les modes de représentation de l’imaginaire romanesque.

18Myriam WATTHEE-DELMOTTE est Directeur de Recherches au F.N.R.S., Professeur à l’Université catholique de Louvain et Membre de l’Académie royale de Belgique. Elle prône une approche anthropologique de la littérature, qu’elle étudie dans ses rapports à la ritualité.

19Jérémy LAMBERT est Aspirant au F.N.R.S. Ses recherches portent sur l’utilisation et l’actualisation des récits mythiques dans la littérature française contemporaine.

© Presses Sorbonne Nouvelle, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540