Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le fantastique dans le cinéma espagnol contemporain

 | 
Marie-Solelad Rodriguez

Cahier d’illustrations

Texte intégral

Fig. 1— Les vampires du docteur Dracula (Eguiluz, 1968) : première apparition du loup-garou Waldemar Daninsky

Fig. 2 — La révolte des morts-vivants (Ossorio, 1972) : les Templiers morts-vivants, une création espagnole

Fig. 3 — La furie des vampires (Klimovsky, 1971) : une imagerie classique remise au goût du jour

Fig. 4 — Les révoltés de l’an 2000 (Ibáñez Serrador, 1974) : les enfants-tueurs poursuivent leurs prochaines victimes

Fig. 5 — Le jour de la bête (de la Iglesia, 1995) : le diable membre de l’organisation raciste Limpia Madrid ou l’incarnation de la violence contemporaine

Fig. 6 — Les autres (Amenábar, 2001) : le voile masque partiellement le visage de la fillette et sert de substitut au drap blanc comme symbole d’une présence fantomatique

Fig. 7 — Les 13 coups de cloche (Villaverde, 2002) : le père, reflet du fils dans le miroir

Fig. 8 — Darkness (Balgueró, 2002) : fantôme et réminiscence

Fig. 9 — Ils nous regardent (López, 2002) : le fantôme, image floue

Fig. 10 — Fragile (Balagueró, 2005) : l’héroïne brave les éléments pour sauver l’enfant malade

Fig. 11 — Le labyrinthe de Pan (del Toro, 2006) : le Pale-Man, représentation onirique du commandant Vidal

Fig. 12 — Abandonnée (Cerdá, 2007) : le double spectral de l’héroïne

Fig. 13 — REC (Balagueró et Plaza, 2007) : la fillette possédée, invisible dans la lumière du jour mais capturée par l’objectif de la caméra-vidéo en vision nocturne

Fig. 14 — L’orphelinat (Bayona, 2008) : l’héroïne joue désormais le rôle de « Mère des enfants perdus » (en référence à Peter Pan) pour les spectres d’enfants qui peuplent les lieux

Fig. 15 — NO-DO (Quiroga, 2009) : l’assassinat d’une fillette par un prêtre ou les monstres ne sont pas uniquement ceux que l’on croit

Fig. 16 — REC 2 (Balagueró et Plaza, 2009) : la zone sécurisée et interdite, une image du secret-mensonge d’État

Table des illustrations

Légende Fig. 1— Les vampires du docteur Dracula (Eguiluz, 1968) : première apparition du loup-garou Waldemar Daninsky
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 170k
Légende Fig. 2 — La révolte des morts-vivants (Ossorio, 1972) : les Templiers morts-vivants, une création espagnole
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 207k
Légende Fig. 3 — La furie des vampires (Klimovsky, 1971) : une imagerie classique remise au goût du jour
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 180k
Légende Fig. 4 — Les révoltés de l’an 2000 (Ibáñez Serrador, 1974) : les enfants-tueurs poursuivent leurs prochaines victimes
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 298k
Légende Fig. 5 — Le jour de la bête (de la Iglesia, 1995) : le diable membre de l’organisation raciste Limpia Madrid ou l’incarnation de la violence contemporaine
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 164k
Légende Fig. 6 — Les autres (Amenábar, 2001) : le voile masque partiellement le visage de la fillette et sert de substitut au drap blanc comme symbole d’une présence fantomatique
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 255k
Légende Fig. 7 — Les 13 coups de cloche (Villaverde, 2002) : le père, reflet du fils dans le miroir
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 227k
Légende Fig. 8 — Darkness (Balgueró, 2002) : fantôme et réminiscence
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 244k
Légende Fig. 9 — Ils nous regardent (López, 2002) : le fantôme, image floue
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 129k
Légende Fig. 10 — Fragile (Balagueró, 2005) : l’héroïne brave les éléments pour sauver l’enfant malade
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 133k
Légende Fig. 11 — Le labyrinthe de Pan (del Toro, 2006) : le Pale-Man, représentation onirique du commandant Vidal
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 275k
Légende Fig. 12 — Abandonnée (Cerdá, 2007) : le double spectral de l’héroïne
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 135k
Légende Fig. 13 — REC (Balagueró et Plaza, 2007) : la fillette possédée, invisible dans la lumière du jour mais capturée par l’objectif de la caméra-vidéo en vision nocturne
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 33k
Légende Fig. 14 — L’orphelinat (Bayona, 2008) : l’héroïne joue désormais le rôle de « Mère des enfants perdus » (en référence à Peter Pan) pour les spectres d’enfants qui peuplent les lieux
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Légende Fig. 15 — NO-DO (Quiroga, 2009) : l’assassinat d’une fillette par un prêtre ou les monstres ne sont pas uniquement ceux que l’on croit
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Légende Fig. 16 — REC 2 (Balagueró et Plaza, 2009) : la zone sécurisée et interdite, une image du secret-mensonge d’État
URL http://books.openedition.org/psn/docannexe/image/2023/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 281k

© Presses Sorbonne Nouvelle, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540