Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La sociologie sur le vif

 | 
Cyril Lemieux

XIII. Arts et culture

Pourquoi Bienvenue chez les Ch’tis déplaît tant à Jean-Marie Le Pen

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Je vais peut-être choquer beaucoup de gens, mais j’ai trouvé le film Bienvenue chez les Ch’tis très médiocre. » Ainsi s’exprimait mercredi dernier sur France Inter le leader du Front national, Jean-Marie Le Pen. Pour lui, le film de Dany Boon s’apparente à « une charge contre le Nord et le Pas-de-Calais ». « Les gens auraient pu être fâchés » a-t-il affirmé. Car « à Calais, Dunkerque ou Valenciennes, on n’a pas cette allure-là ». Pour finir, il s’est interrogé : « Comment imaginer qu’une telle foucade médiocre ait pu rassembler vingt millions de téléspectateurs ? » Pour lui, la réponse ne fait guère de doute : cet engouement « est une conséquence de la pulsion médiatique ». D’où cette conclusion : « Je crains que ce ne soit un signe de la décadence de l’esprit français. »

Une première remarque s’impose : il semble que Jean-Marie Le Pen ait été une parfaite victime de ce qu’il dénonce. Car si on le suit, lui aussi, en prenant le temps de voir ce film, s’est laissé piéger par ce qu’i...

© Presses des Mines, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540