Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La sociologie sur le vif

 | 
Cyril Lemieux

VIII. Nature et environnement

Les sangliers font-ils de la politique ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’animal a d’abord colonisé les quartiers périphériques. Mais de moins en moins farouche, il n’hésite plus à s’aventurer jusque dans le cœur de la cité. Certains ont été aperçus aux abords du Kurfürstendamm, la très commerçante artère de l’ouest, et même sur la célèbre Alexanderplatz, en plein centre-ville. Oui, nous sommes bien à Berlin, en ce mois de janvier 2009. De quel animal parle-t-on ? Du sanglier. Entre 5 000 et 8 000 de ces animaux sauvages auraient élu domicile dans la capitale allemande. « Les sangliers sont très malins », explique un responsable de l’office des forêts de la ville, « et ils apprennent vite. Ils ont adapté leurs habitudes alimentaires à ce qu’ils trouvent sur place, comme les ordures, et surtout ils se sont habitués à la présence des humains. »

Pourquoi trouvons-nous cela incongru ? Sans doute est-ce le fait que des animaux que nous attendons de voir vivre dans la nature viennent s’établir au cœur de la société des hommes, en ville. Mais est-ce si étonnant...

© Presses des Mines, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540