Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La sociologie sur le vif

 | 
Cyril Lemieux

VIII. Nature et environnement

Un Salon de l’agriculture sans paysans

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

600 000 visiteurs, dont certains ont brillé par leur grossièreté1 ; 138 000 mètres carrés d’exposition ; 3 000 animaux ; plus de 1 000 exposants venus des quatre coins de la France, et de 30 pays étrangers : le Salon de l’agriculture qui a fermé ses portes dimanche soir a été un « grand succès populaire », se sont réjouis les médias. Ce fut un véritable « voyage dans le monde paysan » a applaudi France-Soir. Seul problème : des paysans, en réalité, il n’y en avait guère dans les allées de la « plus grande ferme du monde ». Et pour cause ! Les paysans ont disparu, et ça ne date pas d’hier. C’est en effet en 1967 que le sociologue Henri Mendras s’est fait connaître par la publication d’un ouvrage au titre provocateur : La Fin des paysans. La fin des paysans ? Que voulait-il dire par là ? D’abord, bien sûr, que depuis les débuts de l’industrialisation au xixe siècle et de manière accélérée depuis 1945, le monde agricole n’avait cessé de se dépeupler. Le processus, au demeurant, se pour...

© Presses des Mines, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540