Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Quand le risque environnemental atteint des sommets

p. 191-192


Extrait

1L’air de nos métropoles est si pollué qu’innocemment, certains citadins, qui en ont les moyens, projettent régulièrement d’aller passer leurs prochaines vacances à la montagne, histoire de se décrasser les poumons avec de l’air pur, vif et revigorant directement descendu des sommets alpestres. On peut leur donner ce conseil : ne consultez surtout pas la dernière livraison des Comptes rendus de l’Académie des sciences américaine. Une équipe de chercheurs franco-italienne y publie les résultats des mesures qu’elle a effectuées depuis la station de surveillance atmosphérique la plus élevée du monde : l’observatoire climatique du Népal qui culmine à 5 079 mètres d’altitude. Des résultats particulièrement glaçants, et ce n’est pas seulement dû à l’altitude : les chercheurs ont en effet découvert dans cette région de l’Himalaya une présence de particules de suie qui se situe à des niveaux de concentration comparables à ceux de nos villes européennes ! Une autre équipe, finlandaise,

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.