Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La sociologie sur le vif

 | 
Cyril Lemieux

III. Économie

Caisses d’épargne : pourquoi François Pérol a décroché le job

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

François Pérol qui était, il y a quelque temps encore, secrétaire général adjoint de l’Élysée, vient de renoncer à cet emploi pourtant prestigieux. C’est qu’il en a trouvé un autre qui l’intéresse davantage : M. Pérol est, depuis hier, à la tête de la future deuxième banque française, née de la fusion des Caisses d’épargne et des Banques populaires. Ces dix derniers jours, une polémique a enflé, comme on le sait, au sujet de cette subite reconversion professionnelle. Une polémique liée notamment au fait que M. Pérol n’a jamais été entendu par la commission de déontologie chargée de contrôler les conditions de départ des hauts fonctionnaires vers le secteur privé. Une polémique que le président Sarkozy, de son côté, a tenté de relativiser, en affirmant notamment, à propos de ceux qui contestaient le choix de M. Pérol, qu’ » ils ne sont pas contents qu’on donne le meilleur à une nouvelle banque ».

Ainsi M. Pérol serait-il le meilleur que pouvait espérer la banque dont il a pris la tête...

© Presses des Mines, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540