Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La sociologie sur le vif

 | 
Cyril Lemieux

III. Économie

Le libre marché n’était donc qu’une idéologie ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jeudi dernier, à Washington, la commission chargée du contrôle de l’action gouvernementale auditionnait l’ancien président de la Réserve fédérale américaine, monsieur Alan Greenspan, pour recueillir son avis sur la crise financière actuelle. Le président de cette commission, Henry Waxman, s’est montré particulièrement cruel : il a rappelé à monsieur Greenspan les propos que celui-ci avait tenus dans le passé, selon lesquels « des marchés libres et concurrentiels sont de loin, et sans équivalent, la meilleure façon d’organiser les économies ». La réaction de Greenspan fut inattendue : il a reconnu que la crise actuelle faisait vaciller en lui les croyances ultra-libérales auxquelles, durant toute sa vie professionnelle, il s’était accroché avec ferveur. « Oui, j’ai trouvé une faille dans mon raisonnement » a-t-il expliqué. « Je ne sais pas à quel point elle est significative et durable, mais cela m’a plongé dans un grand désarroi. » Il est allé jusqu’à admettre « avoir fait une erreu...

© Presses des Mines, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540