Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail invisible des données

 | 
Jérôme Denis

Inversions infrastructurelles

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Finding the invisible work in information systems requires looking for these processes in the traces left behind by coders, designers, and users of systems (…). In some instances, this means going backstage, in Goffman’s terms, and recovering the mess obscured by the boring sameness of the information represented.
(Star, 1999, p. 386)

Lorsqu’il s’agit d’interroger la place que tiennent les données dans nos sociétés, la tentation est grande de brandir des oppositions simplificatrices. Berg explique cela très clairement lorsqu’il pose les bases d’une « sociologie du formel » (Berg, 1997a) en interrogeant l’usage des formulaires et autres dispositifs qui accompagnent la mise en place de dossiers médicaux informatisés à l’hôpital : d’un côté on tend à attribuer l’efficacité des dispositifs informationnels à leurs seules capacités formelles, ce que Suchman (1995) appelle le « formalisme naïf », de l’autre on rejette toute prétention de ces outils à saisir les complexités du réel et on y op...

© Presses des Mines, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540