Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le travail invisible des données

 | 
Jérôme Denis

Données en laboratoire : sur la piste des inscriptions

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ainsi, notre observateur anthropologue est confronté à une étrange tribu qui passe le plus clair de son temps à coder, marquer, lire et écrire.
(Latour et Woolgar, 1988 [1996], p.40)

La production scripturale des faits scientifiques

Au tournant des années 1980, une série d’ethnographies de laboratoires a profondément marqué la sociologie des sciences, ouvrant la voie à un pan entier de recherches au sein des science and technology studies (Latour et Woolgar, 1988 [1996] ; Knorr Cetina, 1981 ; Lynch, 1985a). Même si le programme dessiné par ces enquêtes n’a sans doute pas été suivi jusqu’au bout et qu’il reste beaucoup à explorer au sein des lieux de fabrique de la science (Vinck, 2007), leurs principales lignes directrices influencent aujourd’hui encore un grand nombre de travaux, et cette influence déborde largement le seul domaine des sciences.

Les premières enquêtes de Michael Lynch, Bruno Latour, Steve Woolgar et Karin Knorr Cetina ont fortement déplacé les centres d’intérêt des étu...

© Presses des Mines, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540