Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mobilisations numériques

 | 
Fabien Granjon

Partie II - Mobilisations numériques

Mobilisation du consensus et construction publique des causes

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la fin des années 1960, se développe un courant de la sociologie de l’action collective anglo-saxonne, dit de la « mobilisation des ressources », lequel va notamment conduire une série de recherches visant à identifier les facteurs déterminant les décisions des individus à se mobiliser autour d’une cause (Neveu, 1997). Partant du principe qu’un individu peut partager les revendications d’un mouvement social, sans pour autant en être un membre actif (dans le sens d’une participation à l’action), Bert Klandermans met en place une série de travaux tentant de contourner le paradoxe olsonien du free rider (Olson, 1978). Il propose alors de distinguer la mobilisation du consensus de la mobilisation de l’action. La première de ces catégories désigne « le processus par lequel un mouvement social tente d’obtenir un soutien à son point de vue » ; tandis que la seconde instruit « le processus par lequel une organisation du mouvement social convainc les gens de participer » (Klandermans, 1984...

© Presses des Mines, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540