Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mobilisations numériques

 | 
Fabien Granjon

Partie II - Mobilisations numériques

Réticulation des luttes : du local au transnational

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’internationalisation des collectifs protestataires ne date pas d’hier, le champ de l’action collective a toutefois été marqué, depuis plus de vingt ans, par un « transnational turn » des luttes, lequel correspond notamment à une mondialisation accrue de l’économie, ainsi qu’à une perte de souveraineté des États1 (Cottle, Lester, 2011). Le mouvement altermondialiste est emblématique de ce tournant2. Parmi les mouvements sociaux qui ont développé de nombreux et divers usages de l’informatique connectée, il fait figure de pionnier, à tout le moins certaines de ses composantes. Depuis la « bataille de Seattle » (1999 ; Barlow, Clarke, 2002), moment inaugural d’une résistance au néolibéralisme en mesure de s’organiser par-delà les frontières nationales (Houtart, Polet, 1999), le recours aux TNIC est devenu une nécessité et un trait marquant d’une dynamique protestataire qui a besoin de se coordonner à distance pour préparer ses principaux événements (manifestations, contre-sommets, ...

© Presses des Mines, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540