Version classiqueVersion mobile

Devenirs urbains

 | 
Maryse Carmes
, 
Jean-Max Noyer

Une approche philosophique de la ville numérique : méthodes numériques et géolocalisation

Alberto Romele et Marta Severo

Résumé

Ces dernières années, les nouvelles technologies ont changé profondément la vie de la ville. Un des changements les plus révolutionnaires concerne la diffusion du numérique, et notamment du réseau Internet. Ce qui rend ce changement particulièrement intéressant est le fait qu’il affecte à la fois la ville elle-même et la façon de l’étudier et de la gérer. En effet, l’intérêt des medias numériques est que toute interaction qui les traverse laisse des traces qui peuvent être facilement enregistrées et aisément traitées à travers de nouvelles méthodes numériques. Cet article réfléchit sur la valeur et l’emploi des traces numériques dans le contexte d’analyses urbaines. En particulier, nous nous interrogeons sur la relation que les méthodes numériques génèrent entre le numérique et la réalité (sociale). L’article est organisé en deux parties. Dans une première partie théorique, nous aborderons le sujet du point de vue philosophique. Dans une deuxième partie empirique, nous mettrons à l’épreuve notre pensée à travers le cas pratique de la géolocalisation.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

Ces dernières années, les nouvelles technologies ont changé profondément la vie de la ville. Un des changements les plus révolutionnaires concerne la diffusion du numérique, et notamment du réseau Internet. Ce qui rend ce changement particulièrement intéressant est le fait qu’il affecte à la fois la ville elle-même et la façon de l’étudier et de la gérer [Benkler, 2007]. En effet, l’intérêt des medias numériques est que toute interaction qui les traverse laisse des traces qui peuvent être facilement enregistrées, massivement stockées et aisément récupérées [Rogers, 2009]. Cette traçabilité intrinsèque aux médias numériques promet, si elle est contrôlée par une méthodologie adéquate, de fournir une source nouvelle de données pour l’étude de la vie collective [Lazer et al, 2009]. Au cours des dernières années, un nouveau groupe de méthodes, appelées « méthodes numériques » [Rogers, 2013a], a été développé pour traiter ce type de données. Ces méthodes ont été appliquées à p...

© Presses des Mines, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search