Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sociologie des agencements marchands

 | 
Michel Callon
, 
Madeleine Akrich
, 
Sophie Dubuisson-Quellier
, 
et al.

Chapitre 7. Le goût comme forme d’ajustement entre les aliments et les consommateurs

Cécile Méadel et Vololona Rabeharisoa

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Quel rôle le goût, entendu comme goût des produits et goût des consommateurs, joue-t-il dans la construction et dans le renouvellement des marchés de l’agroalimentaire1 ? Cette question revêt un intérêt à la fois pratique et théorique. D’une part, les critiques qui dénoncent la manipulation des produits par les industriels et qui plaident, au nom des consommateurs, pour un retour à l’authenticité, au terroir ou à la tradition, ne laissent pas les professionnels insensibles, surtout en ces temps où les questions de sécurité et de qualité occupent le devant de la scène. D’autre part, l’analyse de l’acte d’achat et de la consommation achoppe sur ce que d’aucuns appellent la multiplicité du consommateur. Après avoir renoncé au paradigme de la rationalité, même limitée, après avoir développé une théorie de la recherche d’expérience, intégrant dans le comportement du consommateur ses dimensions émotionnelles, affectives et imaginaires (Holbrock et Hirschamn, 1982), force est de constater ...

© Presses des Mines, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540