Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Précédent Suivant

Chapitre 2. Une sociologie de l’intermédiaire : le cas du directeur artistique de variétés

p. 43-59


Extrait

1Le personnage de l’intermédiaire a vite attiré l’intérêt des sociologues et historiens de l’art (Antal, 1948 ; Hauser, 1951 ; Gombrich, 1953 ; Haskell, 1963 ; Schapiro, 1964). Rien d’étonnant à cela : patrons ou mécènes, marchands, commanditaires publics ou privés, tous ceux qui formulent à l’artiste une demande rémunérée portent en leur personne même l’interrogation immédiate de la sociologie de l’art : quel rapport y a-t-il entre l’art et la société ? Dans la musique de variétés, le directeur artistique tient cette place intermédiaire, entre la chanson et le public (Hennion, 1983). Un directeur artistique décrit ainsi sa fonction : « Nous devons avoir le premier coup de foudre, avant le public. Nous servons d’intermédiaires. Ça pourra plaire aux autres parce que ça nous a plu. » Le directeur artistique « représente » le public devant le chanteur, il introduit l’auditeur au sein de l’équipe de production1.

2Ces formules ne sont pas des explications, mais ce qu’il faut explique

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques qui l’ont acquis dans le cadre de l’offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Précédent Suivant

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.